5 astuces pour choisir vos images pour vos médias sociaux

Accueil   /   Social
October 13, 2015

Faites-vous partie des plus de 300 millions d’utilisateurs d’Instagram ? Êtes-vous à l’origine de l’une des 30 milliards d’images épinglées sur Pinterest ? Chaque jour, plus de 1 million de vidéos sont vues sur le réseau social Facebook, avez-vous regardé l’une d’entre elles ?

Je n’ai jamais croisé personne pouvant prétendre que les images ne fonctionnent pas sur les médias sociaux. Nous aimons tous les images. Et les statistiques le démontrent. Pinterest est à la deuxième place, derrière Facebook, en matière de génération de trafic vers des sites Web. Les tweets avec photos obtiennent en moyenne 35 % de retweets supplémentaires. Et la liste est encore longue.

Les images sont la clé de votre réussite sur les médias sociaux. Mais il ne suffit pas pour autant de joindre une image à chaque publication Google+ ou à chaque tweet pour constater une augmentation du nombre d’abonnés ou des interactions. Toutes les images ne sont en effet pas traitées de la même manière sur les médias sociaux. De nombreux facteurs influencent la perception de l’image et la manière dont elle contribuera à la réussite de la publication.

Voici nos 5 astuces pour choisir vos images pour vos médias sociaux:

#1 – Optimisez les images pour chacun des réseaux sociaux

Entre un selfie et un joli diagramme, lequel des deux fonctionnera le mieux sur LinkedIn d’après vous ? Sur Tumblr, vaut-il mieux un graphique ou un gif ? Pour optimiser vos images, pensez aux utilisateurs en général et à votre public en particulier sur chaque réseau social : qu’attendent-ils de votre page ou de votre profil ? La réponse peut être différente d’un réseau à l’autre, même pour la même entreprise. Choisissez les images les plus pertinentes pour leur lieu de publication et leur cible potentielle.

L’optimisation d’images ne concerne pas uniquement le type d’images à choisir. Si vous parcourez de nombreux réseaux sociaux populaires, vous vous apercevez que les images sont souvent au format paysage (plus larges que hautes). C’est le cas sur Facebook, Twitter et LinkedIn, sur lesquels le contenu est généralement présenté dans une seule colonne.

Screen Shot 2015-10-08 at 11.50.14

Screen Shot 2015-10-08 at 11.50.52

À l’inverse, le contenu est le plus souvent au format portrait (plus haut que large) sur Google+ et Pinterest. Ceci est la conséquence de la conception de ces réseaux : en plusieurs colonnes.

Screen Shot 2015-10-08 at 12.01.45

Enfin, la plupart des photos Instagram sont carrées, même si certains ont commencé à ajouter des bordures pour les mettre au format paysage.

Screen Shot 2015-10-08 at 12.05.23

Tout ça pour dire que chaque réseau social dispose de ses codes en matière d’orientation d’images et vous devriez les suivre. L’utilisation d’une image au format paysage sur Pinterest ne sera pas aussi efficace. Elle ne trouvera pas sa place dans son environnement, son contenu semblera plus petit et le partage sera plus hésitant tellement elle semblera hors sujet. Si quelqu’un souhaite partager votre image, elle doit pouvoir s’intégrer parfaitement.

La taille de vos images doit également être optimisée pour chaque réseau. Ceci permet de garantir que les images apparaissent claires et nettes dans les flux. Publiez une image floue ou déformée, et votre contenu ne sera pas partagé.

Jetez un œil aux dimensions optimales pour les images partagées sur ces réseaux sociaux majeurs :

Twitter

Les images apparaissent dans les flux en 506 × 253 pixels, mais leur taille peut atteindre jusqu’à 1024 × 512 pixels.

Facebook

Les images apparaissent dans les flux d’actualité dans des zones de 470 × 394 pixels. Facebook recommande le chargement d’images d’une largeur de 720, 960 ou 2 048 pixels pour une qualité optimale. Le réseau social redimensionne automatiquement les images pour qu’elles s’intègrent au flux.

Google+

Les tailles des colonnes varient beaucoup selon la taille de votre fenêtre, mais elles comptent au minium 350 pixels. En raison du format portrait, la hauteur des images varie également beaucoup. Les gens publient des infographies complètes. Google+ vous permet également de voir les images en pleine taille si vous cliquez dessus. Conclusion : plus c’est grand, mieux c’est, du moment que les images apparaissent clairement en 350 pixels de large. La taille de chargement maximale est 2 048 × 2 048 pixels.

Pinterest

Sur Pinterest, les images apparaissent avec une largeur de 238 pixels dans les flux et 735 pixels lorsqu’elles sont développées. Les limites en matière de hauteur peuvent énormément varier.

Instagram

Les photos chargées sur Instagram ne peuvent pas dépasser 2 048 × 2 048 pixels. Votre smartphone est capable de prendre des photos d’une qualité suffisamment élevée pour Instagram.

#2 – Mettez toutes les chances de votre côté avec des images attrayantes

Les réactions face à une photo sont influencées par plusieurs facteurs, la plupart psychologiques.

Le journal Psychological Science a publié une étude sur la psychologie du partage. Elle a démontré que le fait de susciter certaines émotions peut augmenter la probabilité qu’un message soit partagé. Il s’agit essentiellement de stimuli émotionnels qui activent le système nerveux et dope la « transmission sociale ». Une autre étude a analysé les types d’émotions qui ont suscité le partage de contenu. Parmi les plus importantes se trouvent l’émerveillement, l’amusement, l’inspiration, le choc, la peur et la controverse.

Ceci illustre les raisons pour lesquelles la narration est une technique efficace sur les médias sociaux. La narration visuelle implique des images qui déclenchent des réactions chez les personnes par l’intermédiaire d’éléments émotionnels (en particulier ceux cités ci-dessus) et d’arcs narratifs pertinents. Essayez toujours de susciter une réponse émotionnelle à l’aide de vos images. C’est ce qui enclenchera le partage de votre contenu.

L’image publiée dans le cadre de la campagne d’Obama après sa victoire aux élections de 2012 est un excellent exemple de narration visuelle. Lorsqu’elle a été publiée, elle a atteint le plus grand nombre de retweets de tous les temps avec 750 000. Le Directeur marketing de Hootsuite, Cameron Uganec, explique que « chaque tweet publié par l’équipe de campagne à ce moment-là aurait énormément attiré l’attention, mais je crois que ce tweet en particulier a été une formidable réussite parce qu’il était plein d’émotions et authentique. Il a immortalisé un véritable moment. Le Président des États-Unis, qui n’est pas supposé être vulnérable, se présente en tant qu’être humain. Ça raconte beaucoup de choses sur le plan émotionnel ».

Four-more-years-

Plusieurs autres facteurs influencent l’interaction. Une étude réalisée par Tagg a révélé différents niveaux d’engagement selon qu’un être humain apparaît dans la photo d’une marque sur Facebook. Toutefois, contrairement aux idées reçues, ce furent les images sans visage qui ont démontré les plus hauts niveaux d’interaction. Celles présentant des parties du corps autres que le visage ont reçu le plus de J’aime et d’interaction.

Ceux d’entre nous qui ont entendu dire ou accepté le fait que les visages engendrent le plus d’interaction ont de quoi être surpris. Toutefois, l’étude démontre en réalité que le public varie d’un produit à l’autre, d’une page à l’autre et d’un secteur d’activité à l’autre. C’est pourquoi il est essentiel que vous testiez différents types d’images et compariez les niveaux d’interaction. Publiez une image avec un visage, une autre sans visage et une sans être humain, à la même heure trois lundis de suite, par exemple. Ce test a/b pourrait bien vous révéler le type d’images que vos abonnés préfèrent.

#3 – Choisissez votre image de marque et respectez-la (la plupart du temps)

Lorsque l’un de vos abonnés fait défiler ses flux Instagram à la vitesse de l’éclair, comment le faire s’arrêter sur votre photo ? Votre marque peut jouer beaucoup. Lorsqu’on dit « votre marque », il ne s’agit pas non plus d’apposer votre logo partout. Il s’agit du style d’images que les gens reconnaîtront comme étant le fruit de votre production. Il existe des exemples simples.

Le compte Instagram de Coca regorge d’images qui met en scène la bouteille de Coca Cola

Screen Shot 2015-10-08 at 12.15.50

Compte Instagram de Coca Cola

Le compte Instagram de Michel et Augustin publie des images mettant en scène leurs produits et employés avec humour. On reconnaît aussi tout de suite leur packaging.

Screen Shot 2015-10-08 at 12.21.02

Compte Instagram de Michel et Augustin

En sélectionnant une palette de couleurs correspondant à votre logo ou produit, vous tirez profit d’une caractéristique déjà reconnaissable de votre marque pour attirer l’attention et augmenter votre portée. Au-delà des couleurs, votre marque doit se refléter dans un certain style d’images. C’est ce que fait très bien Velib ou My Little Paris:

Screen Shot 2015-10-08 at 12.27.09

Compte Instagram de Velib

Screen Shot 2015-10-08 at 12.28.51

Compte Instagram de My Little Paris

Filtres, couleurs, bordures, polices et styles d’images contribuent tous à votre branding en ligne. Le fait de ne pas en changer vous aidera à conserver vos abonnés et à accroître la visibilité de votre marque auprès de nouveaux abonnés.

Briony Crane, directrice artistique chez Hootsuite: « Une bonne photo de marque parle pour la marque sans que le logo ne soit présent. Par exemple, Apple, The Gap et Calvin Klein font ça très bien. Voici un bon principe de base : « Est-ce que c’est suffisamment original pour que les gens aient envie de le parodier à la télé ? »

Évidemment, toutes les images que vous publierez ne correspondront pas forcément à votre branding. Il est bon de surprendre vos abonnés de temps en temps. Mais ce qui fait que ces exceptions sont intéressantes, c’est qu’elles restent des exceptions. Votre branding doit rester la règle.

#4 – Prenez et partagez vos propres photos

Lorsqu’il s’agit de choisir des photos pour les médias sociaux, beaucoup de gens se tournent vers des images en stock, toutes faites. Il est généralement possible de trouver des images passe-partout qui correspondront à votre thème, qui respecteront votre budget et vous épargneront des efforts. Pas de problème. Tout le monde le fait, nous aussi. Toutefois, cette stratégie n’est ni efficace ni durable. Les images toutes faites sont recyclées et beaucoup moins partagées, car vues et revues. Ces images ont également tendance à être fades : passe-partout et ennuyeuses. L’objectif de leurs créateurs est de les rendre aussi passe-partout que possible, pour qu’elles soient plus utilisées. Le problème, c’est que votre public sur les médias sociaux est très spécifique. À public spécifique, images spécifiques, sur mesure et pour votre marque. Pour cette raison, il est essentiel de commencer à produire vos propres images.

this is businessman doing his work during a coffee-break

Vous ne gagnerez aucun nouvel abonné avec cette photo d’homme d’affaire toute faite. Image par Wirawat Lian-udom via flickr

Si vous n’avez pas les moyens de faire appel à un photographe professionnel, il existe un nombre incalculable de tutoriels en ligne sur la prise de vue et la retouche qui vous y aideront. Prenez beaucoup de photos à chaque fois, modifiez-les et utilisez-les pour votre contenu sur un ou même plusieurs mois. En faisant des téléphones mobiles les appareils photo préférés de la plupart des gens, les applications photos mobiles comme Instagram ont réduit les exigences en matière de qualité de style de production. Dans le même temps, des outils de retouche comme VSCO Cam facilitent l’augmentation de la qualité des photos prises par téléphone mobile. De nos jours, sur les médias sociaux, il est probablement plus acceptable d’utiliser une photo Instagram qu’une photo en stock. N’ayez pas peur de vous lancer et commencez à produire vos propres images.

Screen Shot 2015-10-08 at 14.10.25

Une autre source de photos pour les médias sociaux est le contenu généré par les utilisateurs (CGU). Des concours photo aux hashtags de marque, les occasions sont nombreuses sur les médias sociaux de solliciter vos abonnés et clients pour leur demander de prendre des photos. Celles-ci peuvent ensuite être réutilisées (en mentionnant l’auteur) pour montrer à vos fans que vous les écoutez et que vous appréciez leur fidélité. Même si vous n’avez pas besoin de photos CGU, pensez quand même à solliciter votre public. Cela peut rendre vos publications plus authentiques et moins institutionnelles.

Screen Shot 2015-10-08 at 14.22.38

Screen Shot 2015-10-08 at 14.23.53

#5 – Utilisez des vidéos chaque fois que c’est possible

Cet article se concentre sur les images, mais il ne fait aucun doute que les vidéos constituent probablement les visuels les plus puissants sur les médias sociaux.

Pendant toute l’année 2013, Quintly a surveillé 72 194 pages Facebook. Ces pages ont produit un total de 49 millions de publications au cours de cette période. Bien qu’elles ne représentent que 3 % du contenu de Facebook, les vidéos ont généré en moyenne 2 183 interactions par publication. En revanche, les photos ont entrainé 1 358 interactions malgré le fait qu’elles représentent 54 % du contenu.

Depuis, l’utilisation de vidéos sur Facebook a augmenté de manière significative (souvenez-vous des statistiques citées plus haut : plus de 1 milliard de vidéos vues chaque jour !). Twitter est a également mis en plus son support vidéo.

Screen Shot 2015-10-08 at 12.40.13

La plupart d’entre nous ont rarement le savoir-faire ou le budget nécessaire à la réalisation de vidéo de haute qualité. Il reste toutefois une solution. Comme pour les images, n’ayez pas peur de créer des vidéos à petit budget à l’aide des applications populaires des réseaux sociaux comme Instagram et Vine.

Les utilisateurs de ces réseaux sont prêts à accepter une vidéo de qualité inférieure si elle est réalisée avec créativité et humour. Ces vidéos peuvent être réutilisées sur plusieurs réseaux sociaux, comme Twitter et Facebook. Si vous n’avez vraiment pas la possibilité de réaliser une vidéo pour illustrer ce que vous voulez partager, n’ayez pas peur d’en utiliser une déjà existante. YouTube est un moteur de recherche rempli de vidéos susceptibles de soutenir votre idée. Sinon, faites appel à votre public. L’utilisation de vidéos réalisées par des tiers peut vous aider à illustrer votre propos de manière plus efficace et attirer plus d’interaction. Il suffit de ne forcer personne. N’utilisez les vidéos que lorsqu’elles sont appropriées à la publication.

Si la vidéo n’est pas adaptée, pensez à utiliser des gifs. Les gifs sont parfaits pour les utilisateurs en quête de divertissement rapide.

Une base de données comme giphy.com peut devenir votre meilleure amie, en particulier si vos publications sont pleines d’humour. Cela fait longtemps que Google+ accepte les gifs dans les publications. Twitter a récemment suivi le mouvement. Utilisez les gifs pour vous dépanner, mais utilisez-les.

Choix d’images pour les médias sociaux : la check-list

❑ Cette image est-elle adaptée à vos abonnés sur ce réseau social en particulier ?

❑ L’image est-elle optimisée (en taille et en orientation) pour ce réseau social en particulier ?

❑ Votre image entrainera-t-elle une réaction émotionnelle ?

❑ Allez-vous tester cette image en la comparant à une autre ? Si ça n’est pas le cas, vous est-il déjà arrivé d’effectuer des tests a/b pour connaître le type d’images qui fonctionne le mieux ?

❑ Votre image correspond-elle à votre branding ?

❑ Avez-vous créé ce visuel ou est-ce une image en stock ? S’il s’agit d’une image en stock, pouvez-vous la remplacer par une photo que vous prendriez vous-même ou par du contenu généré par les utilisateurs ?

❑ Une vidéo serait-elle plus efficace à la place de votre image ?

Et vous, qu’en pensez-vous? Avez-vous déjà été confronté à un choix difficile pour vos images?

Améliorez vos compétences sur les réseaux sociaux avec Hootsuite !

Découvrez Hootsuite