Vos campagnes digitales font de nombreux adeptes et créent de la conversion sur les réseaux sociaux ?

Si c’est le cas, vous pouvez vous féliciter.

Il est toujours agréable d’obtenir une multitude de vues, likes, partages et commentaires sur ses vidéos, images et publications.

Mais que faire de toute cette attention rivée sur votre marque ?

Être vu sur les réseaux est une chose, mais inspirer vos fans et abonnés à agir de façon délibérée et utile en est une autre. Cette inspiration peut par exemple provenir d’un bouton qui invite à acheter, cliquer, s’abonner ou appeler. Toutes ces impressions ne servent pas qu’à acquérir une certaine popularité. Vous devez atteindre certains chiffres, satisfaire votre patron et conserver votre poste. La meilleure façon d’y parvenir  est de convertir vos abonnés en leads, puis en clients.

Voici quelques astuces qui pourront vous aider.

Bonus: Notre guide en 8 étapes pour développer votre présence sur les réseaux sociaux vous aidera à élaborer une stratégie social media des + efficaces !

#1 Écrire pour être compris

Chaque jour, nous nous entendons/voyons non moins de 105 000 mots, soit 23 mots par seconde ou 34 gigaoctets d’information. (Ce n’est pas une blague.)

Mais alors, comment se démarquer dans ce tumulte assourdissant, alors que le signal est faible et que vous n’avez que quelques secondes ? Soyez clair et concis dans votre choix de mots. Voici comment procéder.

Faites simple

Rédigez votre message. Puis retravaillez-le de fond en comble.

Remplacez les longs mots par d’autres plus courts et communs. Au lieu de la formule « avoir recours », utilisez par exemple le verbe « utiliser ».

Utilisez votre cerveau droit pour écrire et le gauche pour retoucher

Écrire sans vous corriger est la meilleure façon de laisser s’exprimer le côté créatif de votre cerveau.

Vous pourrez ainsi coucher toutes vos idées sur le papier. C’est le rôle du cerveau droit. Le cerveau gauche, quant à lui, gère la pensée linéaire : il est parfait pour la révision.

En mélangeant les deux, vous courez à la catastrophe : jongler entre la correction et l’expression risque de vous coûter vos meilleures idées.

Il vaut mieux commencer par faire sortir toutes ces idées et seulement ensuite les corriger, organiser et retoucher encore cinq ou six fois.

Rappelez-vous d’une chose : le syndrome de la page blanche est un problème que l’on s’inflige à soi-même.

Oubliez le jargon

Pourquoi ?

Parce que toute terminologie exige un travail supplémentaire de la part de votre cerveau.

Pour tout dire, c’est aussi une preuve de paresse.

Partout sur le Web, les entreprises comme leurs rédacteurs se cachent chaque jour derrière leur jargon. Si vous faites partie de ceux-là, il est peut-être temps de changer de méthode. Effectuez le gros du travail pour vos lecteurs : ils ne le feront pas à votre place et se contenteront simplement d’aller cliquer ailleurs.

Adressez-vous au lecteur

C’est lui qui doit être le héros, pas vous.

Et pour cause : qui aime-t-on plus que soi-même ?

Gardez ce conseil à l’esprit lorsque vous rédigez votre message. Bien évidemment, cela nécessite des connaissances à propos de votre public. Et pas qu’un peu.

En écrivant, imaginez comment gagner l’approbation de votre lecteur. Si vous vous y prenez bien, il aura l’impression que vous vous adressez directement à lui.

Vous augmenterez fortement les chances qu’il clique sur le bouton, le visuel ou le lien central de votre message et ainsi vous réussirez à créer de la conversion sur les réseaux sociaux.

Insérez un appel à l’action efficace

Vous définirez ainsi les attentes de votre public concernant ce qui va suivre pour eux.

Et ce qu’ils peuvent obtenir grâce à lui.

Je vous invite à lire mes conseils sur les appels à l’action pour en savoir plus.

Pour faire court : les lecteurs doivent savoir à quoi s’attendre, et les appels à l’action s’inscrire dans la continuité du message. Pas de place pour la surprise quand ils cliquent sur les CTA. Autrement, il s’agit d’un piège à clics.

#2 Mettez en avant votre contenu le plus performant

Vous menez plusieurs campagnes publicitaires à la fois ? C’est le cas de nombreux spécialistes du marketing.

Cependant, il est parfois difficile de garder une trace de chacune d’entre elles.

L’outil de boost des publications proposé par Facebook est là pour vous aider. Vous pouvez l’utiliser pour booster automatiquement le contenu qui obtient de bons résultats sur la plateforme, tels que les publications qui contiennent un lien vers votre site Web une fois qu’elles ont dépassé les 10 partages.

  • Choisissez d’abord le type de publication à booster
  • Définissez la durée de boost des publications
  • Pour finir, précisez quand sponsoriser ces publications selon votre budget

Nous utilisons les partages comme indicateur clé, car ils représentent un engagement plus actif qu’une mention J’aime ou une vue.

Essayez donc de booster automatiquement vos partages pour créer de la conversion sur les réseaux sociaux.

L’équation est simple : rapidité + qualité = plus de conversion sur les réseaux sociaux.

Hootsuite Academy résume à merveille pourquoi vous devriez envisager le boost de vos publications Facebook les plus performantes dans la courte vidéo ci-dessous :

#3 Optimisez votre site Web pour les mobiles

Pourquoi ?

Les données parlent d’elles-mêmes.

En France, plus de 38 millions de personnes sont actives sur les médias sociaux et 33 millions le sont principalement sur mobile.

On peut donc en déduire que…

  • Google donne la priorité aux pages optimisées pour les mobiles
  • La norme est au mobile, donc…
  • Les visiteurs de votre site s’attendent à être bien servis
  • Vos pages seront mieux classées
  • Votre taux de conversion va augmenter

Conclusion : commencez par un design adapté au mobile pour créer de la conversion sur les réseaux sociaux. L’affichage sur ordinateur vient ensuite.

Vous risquez sinon de finir avec un design pour mobile jamais optimisé, ou qui vous prendra plus de temps et de bricolage pour corriger le tout.

Heureusement, nombre de plateformes de conception de site Web comme WordPress ou Squarespace disposent d’un affichage mobile intégré. Mais n’allez pas utiliser cette excuse pour penser d’abord à votre design sur ordinateur…

Le mobile domine le monde.

Pour le moment. Qui sait, peut-être qu’il sera remplacé par les montres… J’espère que non.

#4 Pensez au contenu visuel pour valoriser votre narration

Il est vrai que le contenu commande le design.

Viennent ensuite les images pour guider le lecteur à travers votre narration, avec grâce et élégance.

Mots et Visuels : le mariage de rêve.

Un peu à la manière de Serge Gainsbourg et Jane Birkin, Sylvie Vartan et Johnny Hallyday ou encore Bonnie et Clyde.

Pensez tarte au citron meringué : le citron et la meringue sont faits pour être ensemble, et non séparés.

Voici quelques conseils pour faire ressortir vos images :

Optez pour un code couleur cohérent

Par exemple, attribuez des couleurs à certains sujets ou types de contenu. Votre public saura ainsi à quoi s’attendre et pourra sélectionner facilement le contenu qu’il souhaite consulter (ou pas).

Lorsque nous parcourons le Web, nous effectuons généralement une lecture en diagonale. Cette méthode est essentielle pour ne pas se perdre dans la marée de contenu en ligne. Facilitez donc la tâche de vos lecteurs.

Évitez les images stock de mauvaise qualité

L’attention de votre public peut vite se dissiper si vous vous fondez dans la masse, et vous passerez pour une entreprise sans personnalité. En bref, utilisez les banques d’images à bon escient.

Insérez une vidéo ou un GIF

Pour capter l’attention de votre public, il faut aller à sa rencontre. Les vidéos et GIF peuvent aider grâce à leur haute visibilité dans les fils d’actualité. Vous les utilisez pour la première fois ou vous ne savez pas exactement comment en tirer le meilleur parti ? Nous vous expliquons tout.

Maintenant, à vous de jouer.

Bonus: Notre guide en 8 étapes pour développer votre présence sur les réseaux sociaux vous aidera à élaborer une stratégie social media des + efficaces !

Téléchargez notre guide

#5 Procédez à un test A/B

Le test A/B est une méthode permettant d’évaluer en temps réel l’impact des variations mineures dans vos publications.

Modifiez un seul aspect de votre publication à la fois pour déterminer la combinaison gagnante.

Par exemple, vous pouvez tester deux publications, dont :

  • Soit une photo, soit une vidéo
  • Soit une vidéo courte, soit une vidéo longue
  • Un titre soit en casse mixte, soit en majuscules
  • Un sous-titre qui se termine soit par un point, soit par un point d’exclamation
  • Un fond soit vert, soit mauve
  • Une phrase clé sous forme soit de question, soit de déclaration

Les possibilités sont infinies. Le secret consiste à n’effectuer qu’un changement à la fois.

N’abandonnez pas trop rapidement une campagne : une simple modification peut faire toute la différence et vous apporter non plus 10, mais 1 000 retweets. Vraiment.

#6 Adaptez vos pages de renvoi à votre public

Votre marque, service doit changer selon votre public. Twitter, Instagram, LinkedIn, Pinterest, etc. : les données démographiques et psychographiques diffèrent d’une plateforme à l’autre.

Vous souhaitez diriger votre public Twitter vers votre page d’accueil ? Pensez à personnaliser celle-ci en utilisant une palette de couleurs similaire. Vous pouvez également intégrer les tweets à votre page de manière créative.

Proposez une transition en douceur, et votre lectorat se sentira comme chez lui. Par la même occasion, vous gagnerez en crédibilité et offrirez une image de vous-même plus honnête et fiable. Votre public sera alors plus enclin à cliquer sur votre appel à l’action.

#7 Fournissez une preuve sociale

 79 pourcents des gens font tout autant confiance aux avis en ligne qu’aux recommandations personnelles.

N’avez-vous jamais consulté TripAdvisor ou LaFourchette avant d’essayer un nouveau restaurant ?

Vous voyez où je veux en venir ?

Il en va de même pour vos publications et pages de renvoi. Nous sommes conditionnés à prendre des décisions en fonction de ce que les autres pensent, et ce dans des cas tels que :

  • Les tweets et retweets populaires
  • Les marques possédant un grand nombre de fans ou d’abonnés sur les médias sociaux
  • Les articles partagés des milliers de fois
  • Les pages Web affichant des témoignages de clients satisfaits
  • Les études de cas qui démontrent votre efficacité en termes de résultats

Tous ces éléments contribuent à renforcer non seulement la confiance de votre public, mais aussi son respect envers votre marque et donc à créer de la conversion sur les réseaux sociaux.

Tout est dans l’émotion.

Vous souhaitez convertir vos vues en clics, vos clics en leads et vos leads en clients ? Ou encore cibler les stratégies gagnantes et les changements à apporter à vos publications sur les médias sociaux, le tout en temps réel ? Essayez gratuitement Hootsuite Analytics.

Lancez-vous !