Peach: le prochain grand réseau social ? Tout ce qu’il faut savoir

Accueil   /   Social

Cet article a été rédigé en premier lieu en anglais sur Linkedin en janvier par Jaime Stein, Senior Manager Social Media à Hootsuite

L’emoji en forme de pêche est avant tout célèbre car il permet de représenter quelque chose qui n’a strictement rien à voir avec le fruit, si vous voyez ce que je veux dire. Mais tout cela a changé vendredi 8 janvier, jour du lancement d’un nouveau réseau social à l’URL alléchante et nouvelle lubie des passionnés de technologiques digitales : peach.cool.

On n’a pas vu autant d’engouement pour un nouveau réseau social depuis la ruée vers Ello, qui est rapidement passé de mode. Peach a piqué la curiosité des professionnels des réseaux sociaux et du marketing numérique, ce qui a conduit à une véritable course aux noms d’utilisateurs souhaités pour s’assurer une présence sur le nouveau-venu. Il se peut que ce réseau devienne la prochaine grande révélation, ou fasse un énorme flop et finisse dans les tréfonds de votre iPhone. À vrai dire, personne ne sait de quoi l’avenir de Peach sera fait, et c’est ce qui est le plus intéressant !

Pour les responsables des médias sociaux, l’essor fulgurant d’un nouveau réseau social est un véritable casse-tête : un endroit DE PLUS où il faut gérer sa marque. Mais pour le technophile amateur, cela représente une occasion de retomber en enfance et d’expérimenter quelque chose de nouveau pour la première fois. Curiosité est le maître-mot.

peach-social-network-620x355

Quand j’ai commencé à m’amuser avec Peach, mes collègues m’ont bombardé de questions sur l’application : C’est quoi ? Qu’est ce que ça fait ? Où est-ce qu’on peut le trouver ? Est-ce que c’est comme Snapchat ? Est-ce que les entreprises vont l’utiliser ? Quel est le retour sur investissement ? (Cette dernière question était probablement une blague…)

Personnellement, je ressens une joie immense quand un nouveau réseau social débarque car j’adore l’inconnu. Il n’y a pas de cas d’utilisation ou de normes prescrites : vous pouvez ouvrir la voie et contribuer au façonnage une communauté.

En gardant cela à l’esprit, j’ai mis sur papier quelques suggestions sur la façon d’aborder un nouveau réseau social :

N’ayez pas peur d’explorer

Amusez-vous. Sortez des sentiers battus. Oubliez la façon dont vous utilisez un réseau établi comme Twitter ou Facebook. Dans le cas de Peach, j’ai pu faire des GIF animés plutôt sympas qui semblaient enthousiasmer tout le monde. Je me suis aussi amusé avec la fonction de dessin et j’ai envoyé des gâteaux à quelques personnes. D’une activité innocente qui a commencé par de simples salutations, je me suis rapidement retrouvé à balancer des parts de gâteau autour de moi. J’ai été un peu vexé quand quelqu’un m’a mis en quarantaine, mais je me suis vite repris quand j’ai découvert tout un panel d’activités qu’on peut faire avec ses amis : c’était un peu comme la fonction « Poke » de Facebook sous stéroïdes.

peach-activity-620x1103

Capture d’écran de Peach

C’est un sport d’équipe

Découvrir de nouveaux réseaux sociaux c’est un sport d’équipe. Seul, vous pouvez comprendre certaines choses mais il faut des amis pour aller plus loin. Pendant que j’étais en train de tester Peach sur mon iPhone, mon collègue Adam Houghton a trouvé un guide utilisateur avec des petits codes qui nous a ouvert un tout nouvel horizon de fonctionnalités. C’est un peu comme découvrir HAUT, HAUT, BAS, BAS, GAUCHE, DROITE, B, A, START : vous voyez le niveau d’excitation.

Tout d’un coup, j’ai pu rajouter ma localisation, rechercher et partager des GIF et insérer la météo de là où je me trouvais. D’un coup, l’appli est devenue plus addictive et je me suis laissé embarquer.

Conseil de pro : Tapez « help » lorsque vous envoyez des messages pour voir la liste complète des mots magiques.

Traduction: @kat_drex Je ne comprends pas tout, mais je suis sur 🍑. J’essaye d’envoyer un message à @jaimestein. 🙏🏼

Suivez vos amis

Suivez ce que vos amis font sur l’appli. Est-ce que quelqu’un fait quelque chose de plus cool que vous ? Certainement. Mon collègue Matt Diederichs postait des choses intéressantes sur son fil Peach et ça m’a permis de découvrir quelques fonctionnalités supplémentaires comme les commentaires et les notes. Il suivait également déjà pas mal de personnes, alors j’ai scruté sa liste d’amis et j’en ai ajouté quelques-uns pour gagner en abonnés.

Une autre bonne façon de trouver des amis, qui peut s’avérer compliquée sur Peach, c’est de faire une recherche dans votre répertoire en entrant votre numéro de téléphone. Je vérifie tous les jours si d’autres de mes amis ont rejoint Peach. Ça me permet de garder le contact avec plus de gens et de garder mon contenu à jour.

Est-ce que Peach est adapté aux entreprises ?

La question qui va forcément se poser est de savoir si Peach peut fonctionner pour les entreprises.

Dorénavant, la tendance est aux applis qui proposent plus que du texte et des images. Twitter et Facebook ont ​​rajouté les GIF, Instagram a rajouté la vidéo et Snapchat allie contenu média et filtres faciles à créer. Tous ces changements visent à rendre les réseaux sociaux plus « fun » pour qu’ils ne passent pas de mode.

« Ce qui est bien avec ce réseau, c’est qu’il apporte un vraie touche de fun », a déclaré Matt Diederichs, spécialiste des campagnes communautaires chez Hootsuite. « Il y a des petites questions et des mots secrets. C’est plus pour s’amuser que pour travailler ou avoir un engagement sérieux. »

Pour autant, comprendre la valeur ajoutée d’un nouveau réseau peut s’avérer difficile. Laurie Dillon-Schalk, vice-présidente de la stratégie et des perspectives pour FUSE Marketing Group, se demande comment Peach pourra bénéficier aux marques : « Il y a une ruée vers les noms de marques et les abonnements massifs. Mais sans vérification, ni profil, ni même certains des éléments clés des autres réseaux sociaux, la crédibilité des comptes risque d’être remise en question. »

Elle ajoute également qu’elle ne voit comment ce réseau peut gagner en valeur médiatique.

Ce qui me plaît avec Peach

Après avoir passé la plus grande partie de mon week-end à découvrir Peach, voilà certaines de mes fonctionnalités préférées.

J’ai toujours du mal à rivaliser avec les GIF géniaux que mes collègues plus jeunes et plus connectés s’envoient. Avec Peach, le problème est résolu grâce à son sélecteur de GIF. Vous pouvez faire un recherche par mot-clé et un carrousel de GIF apparait rapidement sur votre flux : il ne reste plus qu’à choisir. Simple comme bonjour !

Pour vous inviter à publier du contenu, Facebook vous dit « Exprimez-vous » et Twitter vous demande « Quoi de neuf ? ». Pas toujours facile de se lancer avec des énoncés aussi ouverts. Peach, lui, vous propose toute une gamme de messages – allant de « De quoi ne pouvez-vous pas vous passer ? » à « Si vous deviez gagner quelque chose à vie, ça serait quoi ? – c’est une idée originale pour amener les utilisateurs à publier.

peach-screenshot-collage-620x396

Capture d’écran de Peach

Pouvoir faire plus que d’envoyer des pokes à ses connaissances, ça me plaît. Il y a des options assez sympas pour interagir avec vos amis, bien que « passer la bague au doigt » de l’un d’entre eux serait franchement bizarre… ou pas, à vous de voir !

Lorsque vous tapez « good morning » dans votre fil d’actualités, Peach y intègre la météo et l’heure. Très pratique pour suivre à quelle heure vous émergez ou vous vanter du temps radieux de votre lieu de vacances tandis que vos amis se les gèlent dans la grisaille.

Visiblement, les publications disparaissent après 48 heures. J’utilise Twitter depuis longtemps déjà, et il est vrai que l’idée que mon historique de publication puisse être accessible à tous jusqu’à la fin des temps me fait légèrement peur. Deux jours de durée de vie, ça paraît suffisant pour du contenu publié sur les réseaux sociaux. L’autre avantage, c’est que ça stimule l’utilisation, parce que vous allez devoir consulter Peach régulièrement pour être sûr de ne rien rater de ce que font vos amis. Ça vient également appuyer la position de Peach, qui se voit plus comme une application de messagerie que comme un réseau social.

Parfois, on a envie de mettre l’accent sur ce qu’on dit et pour ça, l’option de mise en gras est plutôt cool et conviviale.

Conseil de pro : Tapez le mot magique « shout » lorsque vous envoyez des messages pour activer cette fonctionnalité.

peach-shout

En tant qu’utilisateur d’iPhone, j’aime que Peach soit uniquement disponible sur ce téléphone (pour le moment). L’exclusivité, ça me plaît. Mais les utilisateurs Android commencent déjà à rouspéter… Allez savoir dans combien de temps ils auront le plaisir de mettre un de leurs amis en quarantaine sur Peach !

NDLR: aux dernières nouvelles, l’application Peach serait disponible sur Android depuis mi-février. Ca fera des heureux !

Ce qui me dérange avec Peach

Au tout début, nombre d’entre nous ont connu plusieurs déconnexions soudaines. À moins que ça n’ait été une sorte d’expérience sociale pour aider les gens à se souvenir de ce nouveau mot de passe, c’était assez agaçant. Mais il semblerait que Peach travaille à la résolution de ce bug.

Il est impossible de rechercher des ami(e)s par nom d’utilisateur. Vous pouvez entrer un nom d’utilisateur et votre ami(e) recevra une notification, mais si vous vous trompez dans l’orthographe, vous ne pourrez pas communiquer. J’aime bien aussi l’idée de pouvoir accepter ou refuser une invitation plus tard. En revanche, j’ai fait ça pour certaines personnes et je doute que leurs demandes refassent un jour surface !

Puisqu’on aborde le sujet des amis, découvrir ce qu’ils partagent peut s’avérer compliqué. D’ailleurs, beaucoup de mes amis sur Peach s’en sont plaints.

Lorsqu’on utilise nouveau réseau social, il est toujours agréable de pouvoir rapidement se faire des amis. Pendant les premières 24 heures, les fils des amis d’amis se sont avérés utiles pour découvrir des personnes que l’on est susceptible de connaître, mais avec la recrudescence des faux comptes, cette fonctionnalité est rapidement devenue inutile.

Soit dit en passant, je ne suis pas un fan de tous les faux comptes qui sont apparus lors de cette ruée sur les noms d’utilisateur, ça ne fait que rajouter à la confusion. Une des raisons pour lesquelles j’apprécie Peach pour le moment, c’est qu’il y a moins de bruit que sur mes fils Facebook et Twitter, qui sont devenus complètement indomptables.

Je n’aime pas le fait que le paramètre de confidentialité par défaut permette aux relations d’amis de voir votre contenu. Je comprends bien que c’est un moyen d’améliorer l’attractivité du réseau en donnant accès à davantage de contenu original dans les premiers jours, lorsque le flux de publications est faible. Mais à moins d’aller fouiller pour trouver ce paramètre, la plupart des gens ne sauront pas réellement qu’ils partagent leur contenu avec autant de monde.

J’aime le fait de pouvoir partager la chanson que je suis en train d’écouter avec mes amis, mais cette fonction a arrêté net ma lecture sur Spotify : résultat, l’application n’a pas pu identifier ma musique. La première fois que j’ai essayé de faire reconnaitre à Peach un morceau en lecture sur mon portable, il ne l’a pas reconnu. La deuxième fois, il a mis dans le mille : Warren G — Regulate.

Conclusion

Peach est une application amusante qui met une dose da gaieté dans notre quotidien. On y retrouve du Facebook, Twitter, Snapchat, Foursquare, Shazam et bien plus encore. Pour ceux qui se souviennent de l’appli Path, Peach y ressemble un peu, mais en étant bien plus conviviale. Quant à sa valeur pour les entreprises ? L’avenir nous le dira. Pour le moment, soyez curieux, explorez ses fonctionnalités et amusez-vous !

Envie de vous perfectionner dans l’utilisation des réseaux sociaux?

Venez essayer Hootsuite Pro gratuitement pendant 30 jours !

J’essaye gratuitement