9 erreurs sur les médias sociaux qui vous coûtent de l’argent

Accueil   /   Social
June 23, 2016

Combien votre entreprise a-t-elle gagné grâce aux médias sociaux cette semaine? Ce trimestre? Ou même cette année? Il est difficile de répondre à ces questions. Nombreux sont ceux qui ne parviennent pas à juger l’impact de leurs activités digitales sur leur résultat comptable. Le secret? Connaître les indicateurs à suivre et intégrer la mesure de cet indicateur à toutes vos activités en ligne.

Mais là n’est pas le sujet de cet article. Je vais plutôt vous aider à vous assurer que vous ne perdez pas d’argent inutilement. Les médias sociaux peuvent vous aider à développer votre entreprise sur de nombreux aspects, mais chaque médaille a son revers. Vous pouvez également manquer des opportunités, voire gaspiller votre budget.

En vérité, il est même probable que certaines erreurs de base coûtent de l’argent à votre entreprise ou la font passer à côté d’opportunités de revenus. Nous allons étudier neuf de ces erreurs et vous proposer des solutions permettant de les résoudre.

#1 – Ne pas inclure d’informations essentielles dans votre profil

Commençons par le début. Lorsqu’un internaute recherche une entreprise en ligne, il arrive généralement sur son site Web ou sur l’un de ses profils sur les médias sociaux. À votre avis, quelles informations intéressent un internaute qui recherche votre entreprise en ligne? Des informations sur vos produits, nous sommes d’accord, mais pas seulement. La plupart des personnes recherchent tout simplement des coordonnées, une adresse ou un prix. Vos profils sur les médias sociaux doivent inclure toutes ces informations ou un lien vers un site Web qui leur permettra d’en prendre connaissance.

Si vous possédez un restaurant et que vos profils sur les médias sociaux ne permettent pas aux internautes de consulter votre menu, vous perdez des clients. Il en va de même si vous êtes comptable et que les utilisateurs de Facebook n’ont pas accès à votre numéro de téléphone ou à votre adresse e-mail. Enfin, vous perdez encore une fois des clients si vous ouvrez un magasin sans en indiquer l’adresse sur votre profil Twitter.

Il s’agit d’un principe vraiment basique, mais son impact est colossal sur le développement de l’entreprise. Si je n’ai pas accès à ces informations simples sur vos profils, je vais aller voir ailleurs, tout simplement. Vérifiez donc bien que vos profils sur les médias sociaux sont complets et optimisés.

En quoi cela vous coûte-t-il de l’argent : des clients potentiels vont voir ailleurs lorsqu’ils ne parviennent pas à trouver des informations sur les prix ou des coordonnées.

Comment corriger le problème : renseignez vos profils de manière exhaustive. Fournissez toutes les informations qu’un client est en droit d’attendre.

Screen Shot 2016-06-17 at 11.26.10 AM

Pour un restaurant, horaires d’ouverture, adresse et site web doivent absolument apparaître dans votre biographie, comme ici sur le beau compte Instagram de @cafeoberkampf

#2 – Ne traiter les médias sociaux seulement comme un outil assurant la visibilité

Cette approche pouvait encore être logique en 2008, mais cela est loin d’être le cas aujourd’hui. Les médias sociaux peuvent vous aider à atteindre la quasi-totalité des objectifs de votre entreprise. Votre stratégie digitale doit se concentrer sur la manière dont les réseaux sociaux peuvent vous aider à atteindre des objectifs bien spécifiques.

Pour gagner des leads, n’oubliez pas que de nombreuses personnes sur les médias sociaux recherchent du contenu de qualité. Offrez-leur-en. Produisez régulièrement du contenu de qualité pour développer votre base d’abonnés. Une fois la confiance établie, vous pouvez proposer du gated content, des concours ou toute autre forme d’interaction permettant de générer des leads et de commencer à mettre sur pied une base de données. Les leads sont là, vous les laissez simplement vous glisser entre les doigts.

Si vous souhaitez vendre votre produit ou vos services, enseignez à votre équipe des stratégies de vente digitale. La vente digitale est un outil efficace pour apprendre à connaître ses prospects et à entrer en relation avec eux en terrain neutre. Chaque jour pendant lequel votre équipe de vente néglige les médias sociaux est un jour où vous perdez de l’argent.

En quoi cela vous coûte-t-il de l’argent : les médias sociaux regorgent d’opportunités en matière de ventes, de leads et bien plus encore. Chaque seconde passée à ignorer ces outils est une nouvelle source de revenus manquée.

Comment corriger le problème : liez vos activités sur les médias sociaux à des objectifs plus généraux et gardez ces objectifs à l’esprit lors de chaque action que vous réalisez en ligne. Formez votre équipe à ce processus.

#3 – Appels à l’action peu convaincants ou absents

Une fois ces opportunités identifiées, comment les transformer en ventes, leads et au final, en chiffre d’affaires ? Avec un appel à l’action percutant.

call-to-action-copy

En négligeant vos appels à l’action, vous pouvez très rapidement perdre des revenus potentiels. Vous devez faire progresser vos prospects dans l’entonnoir selon un parcours logique. Ce n’est pas en ajoutant la mention « inscrivez-vous » à la fin de chacune de vos publications sur Facebook et Twitter que vous convaincrez les internautes. Ces appels à l’action sont tellement standard qu’ils les incitent plus à les ignorer qu’à passer à l’étape suivante. Bien entendu, ne pas mettre du tout d’appel à l’action revient à ne pas mettre de panneau sur la porte de votre magasin. Cela ne vous apportera rien de bon.

Sur de nombreux réseaux sociaux, l’appel à l’action sera un simple lien. Sur Twitter par exemple, la limitation du nombre de caractères ne vous permettra pas de faire dans le sophistiqué. Toutefois, sur les réseaux comme Facebook et Linkedin, vous devez bien réfléchir à vos appels à l’action et les lier au contenu, aux informations ou aux offres dont vous faites la promotion.

Si vous proposez une solution de comptabilité, votre appel à l’action pourrait être « Mettez de l’ordre dans vos finances dès aujourd’hui » avec un lien vers un formulaire de contact. Si vous partagez un livre blanc expliquant comment devenir un meilleur rédacteur, votre appel à l’action doit aller au-delà d’un simple « en savoir plus ». Préférez une affirmation plus en rapport avec le contenu, comme « Pour plus de conseils vous permettant d’améliorer votre style, cliquez ici ».

En quoi cela vous coûte-t-il de l’argent : les appels à l’action transforment vos abonnés en prospects en les incitant à consulter d’autres sources de contenu ou des formulaires dédiés. Un appel à l’action peu convaincant (ou absent) se traduit par un nombre inférieur de leads, et donc de ventes.

Comment régler le problème : prenez le temps d’imaginer un appel à l’action unique pour votre message sur les réseaux sociaux. Liez l’appel à l’action au contenu et rendez-le attractif. Évitez les messages standard et ennuyeux.

#4 – Ne pas tracker les liens partagés sur les médias sociaux 

Pour pouvoir optimiser vos activités sur les médias sociaux, il est préférable de disposer d’autant d’informations sur votre public que possible. Ces informations vous permettent de mieux cibler vos campagnes et augmentent vos chances que les utilisateurs voient et partagent vos messages, et cliquent dessus. Plus votre portée et votre implication sont importantes, plus l’occasion de présenter votre produit ou votre service et de générer de l’activité est grande.

Pour en savoir plus sur vos abonnés, trackez tous les liens que vous partagez sur les médias sociaux. Par « tracker », nous entendons ajouter un code utm ou un autre paramètre d’URL qui vous permettra d’en savoir plus sur l’identité de la personne qui clique sur le lien et les actions qu’elle entreprend par la suite. Ces informations présenteront une valeur inestimable lorsque vous travaillerez à la vente de votre produit ou votre service. Plus vous en savez, plus la vente est facile.

En quoi cela vous coûte-t-il de l’argent : plus vous en savez sur vos prospects et leur comportement, plus vous parviendrez à conclure de ventes. En ne trackant pas vos liens, vous passez à côté d’informations essentielles.

Comment corriger le problème : trackez vos liens à l’aide de paramètres utm et utilisez les informations qu’ils fournissent lors de vos activités de vente digitale.

Screen Shot 2016-06-22 at 1.59.38 PM

#5 – Ne pas tester votre contenu digital payant de manière naturelle

Screen-Shot-2015-05-19-at-7.17.10-AM-620x357

De nombreuses entreprises commencent à s’intéresser à la publicité payante sur les médias sociaux... Et pourquoi passeraient-elles à côté d’une telle opportunité ? La publicité payante sur les médias sociaux permet de bénéficier d’un meilleur ciblage, touche le public là où il est présent actuellement et est relativement bon marché. Par ailleurs, la publicité sur les médias sociaux dispose d’un autre avantage : vous pouvez tester vos annonces sur les médias sociaux de manière naturelle avant de vous lancer.

Vous pouvez littéralement tester votre annonce gratuitement, vérifier ses performances et ne payer que le contenu le plus performant. Il s’agit vraiment d’un rêve devenu réalité pour les annonceurs. Alors pourquoi si peu de personnes utilisent-elles cette possibilité ?

Les annonceurs continuent de créer des messages et du contenu publicitaires en ignorant les tests gratuits qu’ils effectuent naturellement chaque jour. Ils continuent aussi de financer des publications peu performantes dans l’espoir de renverser la vapeur. Ne tombez pas dans ce piège. Vous allez simplement déverser de l’argent dans un projet dont vos abonnés vous ont déjà dit qu’il n’en valait pas la peine. Les utilisateurs des médias sociaux peuvent ignorer les messages sponsorisés comme les messages classiques. Ne négligez pas les signaux qu’ils vous envoient. Faites-leur confiance et économisez au passage un budget non négligeable.

En quoi cela vous coûte-t-il de l’argent : en négligeant les tests, vous financez du contenu à l’efficacité non prouvée et finirez par gaspiller de l’agent dans du contenu peu performant.

Comment corriger le problème : testez toutes vos annonces sur les médias sociaux de manière naturelle, puis ne financez que celles qui s’avèrent performantes.

#6 – Acheter des abonnés et de l’engagement

Screen Shot 2016-06-22 at 2.01.13 PM

« 1 000 nouveaux abonnés pour seulement 10 $ ! ». Cette accroche vous parle ? Si vous travaillez dans le milieu des médias sociaux, on vous a certainement déjà proposé de dépenser un peu d’argent en échange de nouveaux abonnés ou d’interactions sur vos comptes.

Il est difficile de conquérir de nouveaux abonnés et nous comprenons donc qu’une telle offre soit tentante. Mais si vous achetez des abonnés ou des mentions J’aime, sachez que vous gaspillez de l’argent.

La plupart de ces entreprises (par la plupart, nous entendons 99 % d’entre elles) vous vendent des abonnés factices et des interactions inutiles. Votre objectif sur les médias sociaux est de créer une communauté d’abonnés qui interagiront avec votre contenu, le partageront sur leurs réseaux et deviendront potentiellement des clients. Les abonnés que vous achetez à 10 centimes pièce ne vont pas interagir avec votre contenu ou alors, de façon très générique. Les personnes qui travaillent dans ces usines à clic ne vont certainement pas prendre le temps de lire votre billet de blog. S’ils partagent votre contenu, ce sera sur leur réseau factice, car les comptes factices ne perdent pas de temps à essayer d’acquérir de véritables abonnés. Enfin, il n’y a absolument aucune chance qu’ils deviennent des clients.

En achetant des abonnés et des interactions, vous tombez à pieds joints dans une arnaque, arnaque qui est contraire aux conditions d’utilisation de la plupart des grands réseaux sociaux. Ce type de pratique peut ainsi même mettre en danger votre propre compte. Ne choisissez pas la facilité. Mettez-vous réellement au travail pour tirer pleinement parti des avantages des médias sociaux.

En quoi cela vous coûte-t-il de l’argent : vous injectez de l’argent dans des abonnés factices et des interactions génériques qui ne profitent en rien à votre entreprise.

Comment corriger le problème : ne choisissez pas la facilité. N’achetez pas d’abonnés ou de mentions J’aime, mais essayez de les gagner. Cela vous prendra plus de temps, mais vous bénéficierez d’interactions, d’une portée et de nouvelles opportunités commerciales authentiques.

Lire à ce sujet: 

#7 – Ignorer les commentaires négatifs/problèmes des clients

Certains utilisateurs n’hésitent pas à diffuser leurs réclamations formulées auprès des services client sur les médias sociaux

En tant que consommateur, vous savez à quel point le service client influe sur l’opinion que vous avez d’une entreprise. En fait, 76 % des consommateurs affirment que le service client d’une entreprise montre véritablement à quel point celle-ci s’intéresse (ou pas) à eux.

Aujourd’hui, les médias sociaux jouent un rôle important dans le service client. D’après une étude, 67 % des consommateurs ont utilisé le profil social d’une entreprise pour formuler une demande d’assistance. Votre entreprise doit être prête à traiter tous les problèmes ou commentaires des clients déposés sur ses profils sociaux. En les ignorant, vous allez perdre à coup sûr ces clients, mais également d’autres clients : ces interactions sont publiques !

Vous voulez des chiffres ? Les questions sans réponse sur la page d’une entreprise sur les réseaux sociaux dissuaderaient 50 % des internautes de devenir clients de cette entreprise. En revanche, les clients bénéficiant d’un service client sur les médias sociaux sont prêts à payer 21 % de plus que la moyenne pour bénéficier d’un service de qualité.

Ces dernières années, les médias sociaux ont tout fait pour faciliter le service client sur leurs plateformes grâce à de nouveaux outils et de nouvelles fonctionnalités. Faites-en vous aussi une priorité.

Comment cela vous coûte-t-il de l’argent : des études ont montré que les commentaires et questions de service client sans réponse sur les médias sociaux font perdre des clients existants, mais également des prospects.

Comment corriger le problème : investissez dans le service client sur les médias sociaux. Répondez rapidement à tous les commentaires, qu’ils soient positifs ou négatifs. Montrez que vous prêtez attention aux clients et répondez à leurs besoins. Les autres utilisateurs des médias sociaux le remarqueront.

#8 – Ne pas suivre les conversations de ses concurrents sur les médias sociaux

Screen-Shot-2015-08-20-at-2.30.01-PM

Un des secrets les mieux gardés des médias sociaux réside dans les informations sur la concurrence qu’ils renferment. Vos concurrents sont là, travaillent sans se cacher et interagissent avec leurs clients sur les médias sociaux. En écoutant leurs conversations, vous pouvez découvrir :

  • quelles sont leurs interactions réussies ou manquées avec les clients ;
  • à quel niveau se trouvent les lacunes de leur stratégie ;
  • quelles sont les difficultés rencontrées par leurs clients ;
  • lesquels de leurs clients recherchent une autre solution.

Cette mine d’informations est disponible en libre accès sur les médias sociaux et peut vous aider à gagner des parts de marché. Elle permet de vous assurer que vous ne faites pas vous-même les erreurs qui font perdre des clients à vos concurrents. Vous pouvez véritablement combiner les lacunes que vous avez identifiées dans leur stratégie. Enfin, vous pouvez prendre les devants en contactant leurs anciens clients insatisfaits ou à la recherche d’une nouvelle solution.

En quoi cela vous coûte-t-il de l’argent : en ne surveillant pas les conversations de vos concurrents sur les médias sociaux, vous passez à côté d’informations essentielles que vous pourriez utiliser pour leur prendre des parts de marché et donc gagner plus d’argent.

Comment corriger le problème : surveillez vos concurrents sur les médias sociaux, apprenez de leurs interactions avec leurs clients et agissez de sorte à combler les lacunes de leur stratégie.

#9 – Mauvaise planification/perte de temps

Time-FlickrCC-620x414

Le temps, c’est de l’argent ! Ce vieux proverbe reste d’actualité. Sur les médias sociaux, vous ne pouvez pas prendre votre temps. Les réseaux sociaux comme leurs utilisateurs agissent rapidement et vous devez suivre le rythme. Dans le cas contraire, vous perdrez des abonnés et passerez à côté d’opportunités. Pour éviter ces problèmes, améliorez votre planification et mettez sur pied une stratégie digitale concrète.

Lire à ce sujet: Planification quotidienne des médias sociaux en 18 minutes pour les petites entreprises & Comment gérer Instagram en seulement 20 minutes par jour

Votre stratégie digitale doit garantir que toutes vos activités sur les médias sociaux sont liées aux objectifs globaux de votre entreprise. Vous ne consacrerez ainsi pas une minute à des activités superflues. Votre stratégie doit également inclure une stratégie de contenu et un calendrier éditorial pour vous assurer de toujours partager du contenu et d’offrir de la valeur à vos abonnés. Votre stratégie doit vous permettre de choisir les outils de gestion des médias sociaux appropriés. Ces outils vous permettront de gagner du temps et de simplifier votre travail. Par exemple, la programmation des publications vous évite de passer des heures chaque jour à publier activement du contenu. Une stratégie bien pensée vous fera gagner du temps, temps que vous pourrez consacrer à des interactions avec vos utilisateurs, au renforcement de liens et à l’amélioration de votre chiffre d’affaires.

En quoi cela vous coûte-t-il de l’argent : en perdant du temps, vous manquez des opportunités sur les médias sociaux et des possibilités d’aider votre entreprise d’autres manières.

Comment régler le problème : approchez les médias sociaux avec une stratégie concrète incluant des objectifs, un calendrier éditorial et un outil de gestion des médias sociaux. Tous ces éléments vous permettront d’exploiter pleinement le temps que vous consacrez aux médias sociaux et de vous concentrer sur votre entreprise.

Évitez de perdre du temps sur les médias sociaux

Essayez Hootsuite gratuitement pendant 30 jours

J’essaye gratuitement