Journée de la femme

Journée Internationale de la Femme | Hootsuite met ses talents féminins à l’honneur

Accueil   /  

À l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la femme, chaque année en date du 8 mars, des personnes se mobilisent pour un avenir plus équitable en faveur des droits des femmes, de l’égalité et de la justice. Cette année est l’occasion pour Hootsuite d’inviter ses employés à réfléchir et agir ensemble afin de transformer cette dynamique en action pour aller de l’avant et faire progresser la parité entre les sexes. Un sujet qui reste actuel dans le secteur des nouvelles technologies, bien que les femmes y sont aujourd’hui deux fois plus nombreuses qu’il y a une vingtaine d’années. Cependant elles sont sous-représentées, seulement 16% des salariés sont des femmes dans le secteur en France.

Nous avons donné la parole à nos employées afin de découvrir leurs retours d’expérience dans un secteur encore très « masculinisé » et pour encourager le fleurissement de la représentation de la gente féminine dans le secteur tech !

Hootsuite : Pourquoi as-tu choisi d’évoluer dans le secteur des nouvelles technologies ?

Cécile : « J’ai fait mon entrée dans le secteur tech aux Etats-Unis chez Salesforce, j’ai ensuite rejoint Hootsuite en janvier 2017 après avoir travaillé au sein d’une entreprise de conseil en UX et analyse digitale. Le secteur des nouvelles technologies a toujours attiré mon attention. La rapidité de l’évolution des solutions et l’agilité des équipes dans les entreprises SaaS font partie des éléments que j’adore dans ce secteur, en plus de la diversité des acteurs avec lesquels nous échangeons tous les jours. La question de la parité homme-femme n’a jamais vraiment été un sujet de préoccupation pour moi. J’ai toujours travaillé dans des équipes mixtes dans le tech et j’ai fait mes preuves au même titre que mes collègues hommes, pour réussir dans mes missions et évoluer au rythme que je m’impose. »

Cécile Vuillet | Field Account Executive

 

Hootsuite : Comment décris-tu les premières années de ta carrière au sein une start-up tech ?

Catherine : « Après 2 ans en apprentissage dans les assurances et quelques mois dans une PME, il était évident pour moi de continuer dans une petite/moyenne entreprise mais avec un rayonnement à l’international. En intégrant Hootsuite en août 2016, le monde de la tech m’était quasiment inconnu. Les seuls échos que j’avais étaient mitigés : l’ambiance y est détendue mais l’univers reste principalement masculin et misogyne.  Comme toutes les entreprises, il y a encore du chemin à parcourir pour une équité parfaite, mais, avec une hiérarchie quasiment féminine, la parité des genres et la diversité du bureau parisien, je peux affirmer qu’Hootsuite est loin de l’image retranscrit par certains du secteur.  Et depuis mon arrivée, j’ai toujours été mentorée et accompagnée afin de m’épanouir et d’évoluer dans l’entreprise. »

Catherine Zamora-Barbosa | Enterprise Marketing Specialist

 

Hootsuite : Comment as-tu évolué dans un domaine d’activité essentiellement masculin ?

Aurélie : « À l’époque du lycée, j’étais ce que l’on appelle une Geek. J’ai très vite reconnu une passion pour les nouvelles technologies et tout ce qui touche au web. J’ai fini par m’orienter vers le commerce. Pourquoi ? Je ne me l’explique pas vraiment, certainement parce que je pensais qu’il fallait exceller en maths et en informatique pour avoir une chance d’évoluer dans le domaine qui m’intéressait. Je suis devenue une commerciale spécialisée dans le secteur informatique au sein de la société EMC. J’ai ensuite rejoint Hootsuite, il y a presque 4 ans en tant que Value Consultant, j’ai évolué en tant que Solution Architect et j’aide nos clients à connecter leur écosystème à la plateforme Hootsuite. Je pense que mon profil hybride m’a aidé à devenir une consultante spécialisée dans la tech. On ne devient pas développeur du jour au lendemain, je suis d’ailleurs une formation financée par Hootsuite pour apprendre à coder. Je pense qu’il ne faut pas avoir peur de prendre des risques, cela signifie simplement que vous progresserez. »

Aurélie Sacoman | Solution Architect

 

Hootsuite : Comment gères-tu ton retour au sein d’une start-up tech avec de nouvelles responsabilités professionnelles et personnelles ?

Clémence : « Arrivée en mai 2015 chez Hootsuite dans les bureaux de Londres, j’ai fait une pause de 9 mois en 2017 lors de mon congé maternité. Rentrée à Paris après 5 ans passés à Londres, je suis revenue travailler depuis nos bureaux parisiens, avec des nouvelles responsabilités au sein de l’équipe contenu : un poste plus stratégique axé sur nos campagnes pan-EMEA. Mon retour chez Hootsuite en septembre dernier a donc été intense ! J’ai du gérer mon nouvel emploi du temps de maman tout en travaillant à distance avec mon équipe restée à Londres. Une fois le rythme trouvé (et une sacré dose d’organisation !) je pense avoir réussi à trouver un bon équilibre entre vie professionnelle et personnelle. La compréhension de mes collègues et de mes managers y joue un grand rôle. Être maman c’est gérer des imprévus, des rendez-vous chez le pédiatre, caler ses horaires sur ceux de la nounou… Et là-dessus, Hootsuite se montre extrêmement conciliant avec cette flexibilité plus qu’appréciable : sûrement le côté start-up tech nord américaine de l’entreprise dont l’épanouissement et la confiance accordée à ses employés reste des valeurs fondamentales. Ce qui est sûr, c’est que la maternité m’a donné encore plus envie de réussir et de prouver de quoi j’étais capable ! »

Clémence de Revel | Content & Social Marketing Strategist

 

Hootsuite : Quelle est l’évolution de la parité Homme/Femme dans le secteur numérique ?

Lorraine : « Il y a 20 ans les femmes n’étaient pas nombreuses aux postes opérationnels chez les éditeurs de logiciels, notamment aux fonctions commerciales, et encore moins aux postes à responsabilités. Aujourd’hui, même si la parité n’est pas encore atteinte, le statut de la femme y évolue favorablement et ceci pour 3 raisons majeures : les études supérieures, la culture d’entreprise et l’évolution du rapport au travail des nouvelles générations. Les études liées aux technologies de l’information étaient très peu attrayantes pour les femmes (préjugés liés au statut d’ingénieur très masculin, et à l’image négative du « Geek »), les écoles développent aujourd’hui de vrais arguments pour attirer les jeunes femmes sur leurs bancs. Pour ce qui est de la culture d’entreprise, on remarque un changement de taille avec l’arrivée des startups, et dans les petites entreprises tech, avec une population beaucoup plus jeune et plus tolérante vis à vis des contraintes familiales : nous sommes connectés en permanence donc chacun a loisir d’organiser ses journées de travail en tenant compte de ses contraintes. Les plus grands leaders que j’ai eu la chance de rencontrer au cours de ma vie professionnelle sont autant des femmes que des hommes, il est important de continuer à marcher vers cette parité bien méritée. »

Lorraine Gevrey | EMEA Manager, Value Realization & Analytics

 

Hootsuite : Quelle est ton retour d’expérience en tant que commerciale à l’International ?

Anne-Sophie : « En 10 ans de carrière commerciale, j’ai eu la chance de travailler dans 3 pays (France, Espagne, Singapour) ce qui m’a permis de rencontrer des clients sur des zones géographiques très variées (Europe, Amérique Latine, APAC). Ainsi, j’ai remarqué que l’attention portée à mes idées pouvait varier en fonction de la nationalité de mes clients. Sans tomber dans les clichés nationaux, j’ai trouvé cela plus difficile de convaincre un homme au Mexique qu’en Suisse par exemple : je ne pouvais pas organiser de rendez-vous sans être accompagnée d’un homme pour gagner la confiance de certains. En Asie, le niveau de seniorité importe et c’est un contact Chinois qui m’a ainsi explicitement demandée d’avoir mon responsable comme interlocuteur principal car il n’accordait aucun crédit à mes propos. La place de la femme dans la culture locale a également un impact fort dans le business. Quelque soit votre interlocuteur, n’ayez pas peur de vous imposer. »

Anne-Sophie Moquet | Customer Success Manager

 

L’ensemble de ces témoignages reflète l’évolution des entreprises face à la parité hommes/femmes au sein du secteur des nouvelles technologies en France et à l’international. Il reste beaucoup de chemin à parcourir mais pour progresser nous devons adopter les bonnes attitudes. Voici 8 conseils évoquées par Stephanie Génin, Senior Director of EMEA Enterprise Marketing chez Hootsuite,  pour trouver sa place en tant que femme dans un environnement professionnel essentiellement masculin :

  1. Rester fidèle à soi-même : Apprenez à vous connaître et n’ayez pas peur de défendre ce qui vous tient à coeur, vos valeurs et vos convictions. Cela vous aidera à déterminer vos actions et à découvrir ce qui vous motive.
  2. Savoir quand et comment faire des compromis : Surmontez vos frustrations et apprenez à faire des compromis tout en respectant vos valeurs.
  3. Développer son réseau et créer des alliances : Entourez vous de sponsors et de mentors.
  4. Recruter des personnes plus compétentes que soi : Vous n’y arriverez pas seule, vous avez besoin de diversité et d’être stimulée au quotidien.
  5. Partager ses connaissances : À votre tour, transmettez ce que vous avez appris à d’autres femmes.
  6. Continuer de s’instruire : Lisez et découvrez d’autres cultures. Inspirez-vous de différents points de vue.
  7. Trouver son équilibre : Il est tout à fait possible de concilier carrière et vie de famille avec beaucoup d’effort, le plus difficile reste de trouver le bon équilibre. Accordez du temps à ce qui importe le plus pour vous, apprenez à lever le pied et à recharger vos batteries.
  8. Vivre le moment présent : Soyez fières d’être la personne que vous êtes, soyez vous-même, soyez une femme.

Stephanie Genin | Senior Director of EMEA Enterprise Marketing