Parole de Dirigeant #2 avec Antonio Huertas du Groupe MAPFRE

Pour cette 2ème Parole de Dirigeant, nous avons traversé la frontière ibérique pour aller à la rencontre de Antonio Huertas Mejias, PDG du groupe espagnol MAPFRE, compagnie mondiale d’assurance au 37 millions de clients à travers le monde et leader en Espagne. Antonio Huertas est ce qu’on appelle un Social CEO, un dirigeant ultra-connecté sur les réseaux sociaux. Il a d’ailleurs été nommé Top Social Executive par LinkedIn en septembre dernier lors des PremiosIn suite à la qualité et à son statut d’influenceurs de son profile LinkedIn. Vous l’aurez compris: les réseaux sociaux n’ont pas de secrets pour lui.

Bonne lecture !

 

Bonjour Antonio Huertas. Nous sommes ravis d’échanger avec vous dans le cadre de notre Parole de Dirigeant. Notre 1ère question est très simple: quelle utilisation faites-vous de vos propres réseaux sociaux ?

J’utilise mes profils de réseaux sociaux depuis longtemps, mais cela fait deux ans que j’ai commencé à m’en servir de façon professionnelle et plus fréquemment. À mon sens, ces plateformes représentent une porte ouverte vers la société et établissent un contact direct avec un grand nombre de personnes avec lesquelles il serait autrement impossible de communiquer et de créer des liens. C’est pourquoi je me connecte régulièrement à mes comptes LinkedIn et Twitter. Grâce à ces réseaux, je peux me tenir informé en temps réel de ce qui se passe dans mon milieu professionnel. Parallèlement, ils me permettent de partager mon point de vue et de participer aux débats sur les sujets qui m’importent.

Nos clients sont présents sur les réseaux sociaux et nous nous devons d’être là où ils sont

Pensez-vous que le PDG d’une grande entreprise comme MAPFRE doit être actif sur les réseaux sociaux ? Si oui, pour quelle raison ?

Je pense que c’est une décision très personnelle. En ce qui me concerne, je crois qu’il est important d’y être présent, car les réseaux sociaux représentent un outil exceptionnel pour se tenir à l’écoute des besoins des autres et proposer des solutions aux nouvelles demandes. Le client sera toujours au cœur de nos préoccupations. Cependant, dans le contexte actuel de la numérisation et l’automatisation des processus, notre manière d’interagir avec nos clients a changé et les réseaux sociaux y sont pour beaucoup. Nos clients sont présents sur les réseaux sociaux et nous nous devons d’être là où ils sont.

La présence active des PDG sur ces profils enrichit incontestablement le dialogue

De plus, je pense que cette dynamique d’écoute est toujours bénéfique pour les dirigeants, car elle leur permet de ramer dans la même direction que leurs équipes. Le fait d’être actif sur les réseaux sociaux vous permet également de découvrir comment votre marque est perçue de l’extérieur. Ceci dit, je n’affirme pas de manière catégorique que tout le monde devrait être présent sur les réseaux sociaux. Il est important que chacun décide pour soi, suite à une réflexion personnelle. Pour ma part, la participation sur ces canaux me semble très naturelle, car je les trouve utiles pour les dirigeants et pour leur entreprise. La présence active des PDG sur ces profils enrichit incontestablement le dialogue.

Comment maintenez-vous votre e-réputation, tout en exerçant la fonction de PDG ? Quelle est votre solution concrète pour y parvenir ?

J’y consacre de la discipline et du temps, ce qui est, à mon sens, le plus difficile. J’ai compris une chose au sujet des réseaux sociaux, à savoir le besoin d’être régulier. Et ce n’est pas toujours facile pour un PDG de trouver le temps nécessaire, d’où l’importance d’être vraiment discipliné à cet égard. Je bénéficie également du soutien de mon équipe communication, qui me tient informé des dernières tendances et des formats les plus innovants, et qui assure la diffusion en direct des événements auxquels je participe, entre autres.

Je pense […] que le rôle intrinsèque des PDG sur les réseaux sociaux est de débattre, de partager leur expérience et leur point de vue sur différents sujets

Je pense également que le rôle intrinsèque des PDG sur les réseaux sociaux est de débattre, de partager leur expérience et leur point de vue sur différents sujets, et non de devenir une porte ouverte à toutes les demandes liées à l’entreprise (travail, collaboration, sponsoring, réclamations etc.). Il est très important d’en prendre conscience. Afin de gérer ce type de situations, les entreprises mettent en place des processus structurés que les profils sociaux des PDG ne peuvent remplacer, car ces demandes se comptent par milliers et nous surchargent réellement. J’aime échanger avec les gens, mais si je consacre la totalité de mon temps à répondre à des candidatures ou à transmettre les demandes aux Relations humaines ou aux autres services compétents de l’entreprise, je ne fais plus mon travail et je n’apporte rien d’intéressant au dialogue sur les réseaux sociaux. Voilà pourquoi j’estime qu’il est important d’en prendre conscience. Je pense sincèrement que cela motiverait plus de dirigeants à être actifs sur les réseaux sociaux.

Selon vous, les réseaux sociaux sont-ils des vecteurs pour les affaires et le leadership à l’heure actuelle ? Si oui, comment le dirigeant d’une entreprise comme vous peut-il promouvoir ces aspects à l’aide des réseaux sociaux ?

Pour ce qui est des affaires, dans notre cas, les réseaux sociaux représentent un outil permettant d’atteindre les objectifs de l’entreprise, un outil qui mérite toute notre attention. Il n’est pas question de transformer ces médias en une finalité en soi, ni de leur consacrer toutes nos ressources, mais de montrer par leur biais que nous sommes du côté de nos clients. Comme je disais tout à l’heure, nous devons être présents là où nos clients se trouvent.

La confiance est un facteur déterminant et pour être crédible, il faut rester authentique

Quant à la réputation, de nombreux experts affirment qu’un dirigeant ne peut pas exercer son influence s’il n’est pas également présent sur les réseaux sociaux, de nos jours. Et si nous regardons le choix qu’ont fait les dirigeants politiques les plus célèbres au monde, ou même les chefs spirituels comme le Pape, nous constatons qu’ils se sont précipités avec entrain dans ce monde connecté. En tout logique, la même chose doit se produire dans le milieu des affaires. La société exige de la transparence, et ce non seulement de la part de la classe politique, mais également des acteurs sociaux et du monde des affaires. La clé de la notoriété reste toutefois la même : il faut maintenir une parfaite cohérence entre nos messages, notre positionnement (désormais aussi dans le monde numérique) et nos actes. La confiance est un facteur déterminant et pour être crédible, il faut rester authentique. Nos actions prennent place sous le regard attentif de millions de personnes et loin de nous peser, cela devrait nous stimuler à nous améliorer constamment et à faire de notre mieux.

Les réseaux sociaux représentent un outil exceptionnel pour se tenir à l’écoute des besoins des autres et proposer des solutions aux nouvelles demandes

 

Vous cherchez à booster le ROI de vos actions sur les réseaux sociaux?

Notre guide “Altimeter: au-delà du ROI” passe en revue tout ce que les médias sociaux peuvent apporter aux entreprises et référence les principaux indicateurs pour mesurer le succès de votre stratégie social media.

Télécharger le guide