La portée démographique Facebook est bien plus vaste que celle d’aucun autre réseau social.

Il est pourtant crucial de s’attarder sur les chiffres afin d’obtenir une idée plus précise des personnes qui utilisent Facebook et de la façon dont leurs habitudes ont évolué au fil des années. On ne peut en effet nier les changements qui se sont opérés.

Si, dans certaines régions, le public de Facebook a diminué, il n’a cessé de grandir dans d’autres. Certains internautes ont décidé de quitter la plateforme pour un temps, tandis que d’autres y publient moins d’informations personnelles. En parallèle, les groupes Facebook connaissent un regain de popularité.

Que vous envisagiez d’utiliser Facebook pour percer sur de nouveaux marchés, améliorer vos ventes ou entrer en contact avec vos clients, vous devrez absolument connaître les données démographiques des utilisateurs Facebook.

27 données démographiques concernant les utilisateurs Facebook à connaître en 2020

1. Facebook enregistre plus de 2,45 milliards d’utilisateurs actifs / mois

Les derniers chiffres fournis par Facebook montrent que plus de 2,45 milliards de personnes se connectent sur la plateforme chaque mois. Cela représente une légère augmentation par rapport aux 2,32 milliards de connexions mensuelles en 2018.

Au quotidien, pas moins de 1,62 million de personnes sont actives sur Facebook, un autre chiffre en hausse depuis 2018, avec une augmentation de 9 %.

2. Facebook estime qu’au moins 116 millions des comptes de la plateforme sont faux

Environ 5 % des comptes utilisateurs actifs chaque mois dans le monde sont faux. Entre avril et septembre 2019, Facebook rapporte avoir désactivé plus de 3,2 milliards de faux profils. Notons cependant que certaines personnes estiment que les chiffres avancés par le réseau social ne tiennent pas la route.

Facebook recense également quelque 255 millions de comptes en double. Au cours du quatrième trimestre de 2018, la société a rapporté que ces doublons représentaient environ 11 % de ses utilisateurs mensuels dans le monde. Selon Facebook, la plupart de ces comptes sont créés depuis le Vietnam et les Philippines.

3. La croissance de l’audience des publicités Facebook a baissé à 0,4 %

Entre juillet et septembre 2019, le taux de croissance de la publicité sur Facebook est tombé à 0,4 %. Il s’agit d’une baisse considérable par rapport au taux de 3 % enregistré par la société au trimestre précédent.

Selon les prévisions, la croissance devrait suivre cette tendance en 2020. David Wehner, directeur financier de Facebook, a annoncé lors d’une récente conférence sur les résultats du réseau social : « Nous attendons une décélération de la croissance à l’aube de 2020, mais nous pensons qu’elle sera bien plus modérée. » Selon lui, ce ralentissement serait principalement dû aux vents contraires qui s’abattent actuellement sur le ciblage publicitaire.

Raison de plus pour parfaire vos compétences en matière de marketing Facebook !

4. La plupart des adultes présents sur Facebook s’y connectent chaque jour

Près de 75 % des adultes américains consultent quotidiennement Facebook et plus de la moitié des Américains se rendent sur ce réseau social plusieurs fois par jour.

5. Sept adultes américains sur dix utilisent Facebook

D’après le Pew Research Center, 71 % des adultes américains utilisent ce réseau social. La seule plateforme qui surpasse Facebook sur ce point est YouTube, qui accueille 74 % d’entre eux. En revanche, moins de 40 % des adultes américains utilisent Instagram.

6. Facebook atteint le plus grand nombre d’utilisateurs de 13 à 17 ans

Si TikTok a été encensé comme la dernière mode chez les adolescents, Facebook domine toujours le marché des médias sociaux en termes de portée sur les jeunes du monde entier.

Des études menées par Hootsuite, Kepios et We Are Social montrent que les annonceurs sur Facebook peuvent atteindre plus de 113,3 millions d’adolescents. Sur Snapchat, la portée maximale de ce segment démographique est de 66,9 millions, tandis qu’elle atteint seulement 52,9 millions de jeunes de 13 à 17 ans sur Instagram.

Cependant, il se peut que le jeune public des publicités sur Facebook soit en déclin. Les outils publicitaires offerts par la société indiquent que les marketeurs atteignent désormais 2,6 % de jeunes en moins comparé au deuxième trimestre 2019.

7. Les utilisateurs de Facebook sont de tous âges

Certains réseaux sociaux ont tendance à être populaires au sein d’un groupe d’âge spécifique. Sans surprise, LinkedIn rassemble par exemple principalement les adultes américains de 25 à 49 ans.

Or, la répartition par tranche d’âge des utilisateurs de Facebook est assez équilibrée. Par exemple, plus de 75 % des Américains de 18 à 49 ans utilisent Facebook.

On observe peu de variations dans cette tranche d’âge. En effet, aux États-Unis, on dénombre autant de 18-29 ans que de 30-49 ans sur Facebook. En d’autres termes, autant d’enfants que de parents utilisent Facebook.

8. Les personnes âgées sont la population la moins présente mais affichant la croissance la plus rapide sur Facebook

Quel que soit le média social, le nombre d’inscriptions tend à diminuer avec l’âge. Cela vaut également pour Facebook : après 50 ans, les internautes sont moins susceptibles de se retrouver sur Facebook que les jeunes générations.

Pourtant, il s’avère que les seniors sont aussi le segment démographique à la croissance la plus rapide sur le site. Selon une étude du Pew Research Center, la part d’Américains d’âge avancé sur la plateforme a plus que doublé depuis 2012.

Il est fort probable que cette tendance se confirme à mesure que la population d’âge moyen vieillira.

9. Facebook est le réseau social le plus populaire chez les seniors

Si les personnes âgées constituent la tranche d’âge la moins présente sur Facebook aux États-Unis, elles sont cependant plus nombreuses sur ce réseau social que sur n’importe quel autre.

Les Américains de 65 ans ou plus sont ainsi 46 % à utiliser Facebook, contre 38 % sur YouTube, 15 % sur Pinterest et 11 % sur LinkedIn.

Autre fait intéressant : les données indiquent que les personnes âgées relaient plus d’infox (les fameuses « fake news ») sur Facebook.

10. Aux États-Unis, les femmes sont plus nombreuses que les hommes à utiliser Facebook

Le Pew Research Center a découvert grâce à une étude que 75 % des Américaines possèdent un compte Facebook. En comparaison, ce chiffre s’élève à 63 % chez les hommes.

11. Les femmes sont plus susceptibles de créer des groupes Facebook significatifs

Selon Facebook, les femmes sont 40 % plus susceptibles de créer des groupes qui résonneront avec le plus grand nombre. Elles sont également à l’origine de près de 70 % des collectes de fonds sur Facebook.

12. Les jeunes hommes sont plus nombreux à estimer que leur utilisation de Facebook est problématique

À l’occasion d’une étude récente, l’équipe de recherche de Facebook s’est efforcée de comprendre les effets négatifs des médias sociaux afin de concevoir des outils visant à les contrecarrer.

Le rapport qui en découle, intitulé « Understanding Perceptions of Problematic Facebook Use » (Comprendre la perception des usages problématiques de Facebook), met en lumière le fait suivant : les internautes qui considèrent leur utilisation de Facebook gênante sont généralement de jeunes hommes traversant une période difficile, comme une séparation.

En matière de comportement, cela se traduit par une utilisation accrue du réseau, notamment la nuit. Au lieu de parcourir le fil d’actualité, ces internautes ont plus tendance à consulter des profils et contactent plus souvent leurs amis.

Comble de l’ironie, les personnes qui jugent leur utilisation de Facebook problématique sont les mêmes qui valorisent grandement le réseau.

13. Facebook est le réseau social le plus prisé dans les zones rurales

Environ trois adultes américains sur quatre présents sur Facebook vivent en ville. Pourtant, les résidents des banlieues et des espaces ruraux sont aussi nombreux à utiliser Facebook.

Il est également intéressant de constater que, de tous les médias sociaux, Facebook est celui qui affiche le plus fort taux de pénétration dans les zones rurales. En effet, environ 66 % des adultes américains vivant dans des régions rurales utilisent Facebook. La plateforme est suivie de près par YouTube avec 64 %, puis Pinterest, pour lequel ce chiffre tombe à 26 %.

14. Aux États-Unis, les cultures afro-américaines et hispaniques enregistrent le plus fort taux d’affinité multiculturelle

Pour attribuer à ses utilisateurs une « affinité multiculturelle », Facebook tire parti de l’apprentissage automatique.

Tous les utilisateurs ne reçoivent pas une telle désignation, mais une enquête récemment réalisée aux États-Unis indique que, parmi les internautes disposant d’une affinité multiculturelle, 43 % témoigneraient un intérêt pour la culture afro-américaine.

La même part des internautes dotés d’une dénomination (43 %) se sont vu attribuer une affinité avec la culture hispanique. Une personne sur dix aurait ainsi une affinité avec la culture asio-américaine. En revanche, la dénomination « caucasienne » ou « culture blanche » n’existe pas.

Il convient cependant de noter que seules 60 % des personnes dotées d’une affinité multiculturelle ressentent un lien « très » ou « relativement » fort avec la culture en question. 37 % pensent le contraire. En outre, plus de la moitié de ces internautes estiment qu’ils font partie du groupe multiculturel qui leur a été attribué, tandis que 39 % considèrent l’inverse.

15. La majeure partie du public de Facebook se trouve hors des États-Unis

Ensemble, les États-Unis et le Canada comptabilisent le nombre le plus bas d’utilisateurs quotidiens et mensuels. L’Europe est avant-dernière du classement, avec 17 % des utilisateurs Facebook actifs quotidiennement.

16. La croissance du nombre d’utilisateurs en Europe a chuté en 2019

En 2018, Facebook a perdu plus d’un million d’utilisateurs européens suite aux scandales concernant la vie privée, passant de 376 à 375 millions d’utilisateurs actifs mensuels en trois mois.

Malgré un déclin constant en France et en Allemagne, la croissance de la plateforme a depuis connu un certain regain. Facebook compte actuellement 387 millions d’utilisateurs mensuels en Europe.

17. L’Asie-Pacifique est la région la plus active sur Facebook

Plus de 40 % des utilisateurs mensuels de Facebook viennent de la région Asie-Pacifique. Ils comptent d’ailleurs pour 38 % des utilisateurs actifs quotidiennement sur le réseau social.

Cette performance est tout à fait honorable lorsqu’on tient compte du fait que Facebook est encore interdit en Chine (de même que WhatsApp, Instagram, Twitter, YouTube et d’autres sites).

Si vous utilisez Facebook pour faire de la publicité en Asie-Pacifique, assurez-vous que votre site Web est rapide. En effet, une étude de Facebook a montré que 55 % des habitants de la région ne s’attarderont pas sur une page Web dont le chargement prend plus de cinq secondes.

18. L’Inde possède l’audience publicitaire la plus vaste de tout Facebook

Avec une portée de 269 millions d’internautes, l’Inde offre aux annonceurs sur Facebook le plus important public de la plateforme. On retrouve ensuite les États-Unis, où les annonceurs peuvent atteindre quelque 183 millions de personnes. En troisième place, l’Indonésie, qui possède une portée de 123 millions d’internautes.

Aussi impressionnante que soit la taille de ces publics, ceux-ci ont diminué. Comme le fait remarquer l’expert du numérique de renommée mondiale Simon Kemp, les chiffres sont plus bas qu’au trimestre précédent.

19. L’Inde, l’Indonésie et les Philippines sont les régions à la croissance la plus rapide sur Facebook

Facebook ne cesse de gagner des utilisateurs à travers le monde, même aux États-Unis et au Canada. Au cours d’une récente conférence sur les résultats de la société (T3 2019), il a été révélé que l’Inde, l’Indonésie et les Philippines sont les régions à plus forte croissance.

En effet, selon Statista, avec ses 269 millions d’utilisateurs, l’Inde possède le plus grand nombre d’utilisateurs Facebook au monde.

Pour Facebook, l’une des principales raisons de cette croissance accélérée serait l’adoption rapide du numérique dans ces régions.

20. La moitié des utilisateurs Facebook parlent une langue autre que l’anglais

Plus de 50 % des 2,45 milliards d’utilisateurs du réseau social parlent une langue qui n’est pas l’anglais.

Si vous connaissez les langues parlées par votre public, vous pouvez utiliser l’outil Translate Facebook ou essayer la fonctionnalité d’optimisation linguistique dynamique pour les publicités. La création de différentes pages Facebook pour chacune de vos langues peut également s’avérer utile.

Découvrez nos conseils pour renforcer votre présence multilingue sur les médias sociaux.

21. Les internautes des marchés émergents sont plus susceptibles de contacter les entreprises par message

Après avoir étudié 15 marchés différents, Facebook en a conclu que les habitants des marchés émergents sont 2,4 fois plus susceptibles d’envoyer des messages aux entreprises que les internautes des marchés plus matures.

Au Brésil, par exemple, 85 % des interrogés à l’occasion de cette enquête ont affirmé avoir contacté une entreprise par message au cours des trois derniers mois. En Inde, ce taux s’élève à 74 %. À titre de comparaison, seuls 61 % des interrogés aux États-Unis et au Royaume-Uni partagent cette affirmation.

22. Les appareils mobiles règnent en maître, surtout en Afrique et en Amérique latine

Sur plus de 139 millions d’utilisateurs mensuels en Afrique, 98 % consultent Facebook sur leur appareil mobile. À l’échelle mondiale, cette tendance concerne 88 % des utilisateurs.

Le mobile s’avère également très populaire en Amérique latine, notamment pour le visionnage de vidéos. Selon Facebook, Brésiliens et Mexicains ont 1,42 fois plus tendance à choisir le smartphone comme moyen préféré pour regarder des vidéos, comparé aux « marchés mobiles matures ».

Au Mexique, les internautes sont 2,07 fois plus susceptibles de regarder une vidéo sur mobile que sur ordinateur. Cette tendance se confirme également en Argentine et en Colombie.

Bonus : Téléchargez gratuitement notre guide pour transformer votre trafic sur Facebook en ventes à travers 4 étapes faciles à suivre

Téléchargez notre guide maintenant !

23. Facebook est le réseau social le plus populaire parmi les ménages à faibles revenus

Les résultats de l’enquête menée en 2019 par le Pew Research Center indiquent que 69 % des adultes américains dans les foyers les plus pauvres utilisent Facebook. À l’exception de YouTube, aucun autre réseau social n’obtient les mêmes résultats. Par exemple, seulement 35 % des personnes à faibles revenus utilisent Instagram.

L’écart économique se creuse d’autant plus chez les adolescents américains. Selon cette même étude, les jeunes issus de foyers à faibles revenus utilisent plus Facebook que leurs pairs issus de foyers à revenus élevés. Sept adolescents sur dix utilisent Facebook dans les foyers gagnant moins de 30 000 $ par an, contre 36 % des jeunes dans les foyers gagnant plus de 75 000 $ par an.

Cela étant dit, l’utilisation de Facebook est uniformément répartie entre les tranches de revenus. Le seul site affichant une part plus élevée de personnes à hauts revenus est YouTube.

24. Plus d’un quart des utilisateurs estiment que Facebook ne les classe pas correctement

Les annonceurs peuvent cibler les internautes en fonction de multiples critères, de leur âge à leur emplacement. Facebook ajoute à cela d’autres identifiants basés sur les données et le comportement des utilisateurs afin d’aider les spécialistes du marketing à cibler leurs publicités.

Tout utilisateur peut consulter les catégories dans lesquelles Facebook l’inclut sur la page Vos préférences publicitaires. En revanche, tout le monde n’est pas d’accord avec la pertinence de cette catégorisation. Selon un sondage du Pew Research Center, 27 % des utilisateurs de Facebook considèrent que la classification offerte par la plateforme n’est pas représentative de leurs centres d’intérêt. Ils sont cependant 59 % à trouver que les catégories choisies sont « très justes ».

Que Facebook ait visé juste ou pas, environ la moitié de ses utilisateurs ne sont pas à l’aise avec la façon dont ils sont catégorisés. Veillez à en tenir compte lorsque vous ciblez votre prochaine campagne publicitaire sur Facebook.

25. Côté politique, les utilisateurs de Facebook sont divisés

Ce n’est un secret pour personne : Facebook s’informe de la couleur politique de ses utilisateurs.

Récemment, un sondage du Pew Research Center a révélé que, parmi les internautes américains dotés d’une affiliation politique par Facebook, 35 % d’entre eux étaient catégorisés comme « conservateurs » ou « très conservateurs », et 34 % était classés « libéraux » ou « très libéraux ». Les 29 % restants appartenaient à la catégorie « modérés ».

La plupart de ces utilisateurs (73 % d’entre eux) ont estimé que la couleur politique qui leur a été attribuée était très ou relativement exacte. Les 27 % restants considéraient avoir été mal catégorisés.

26. Quatre personnes sur dix quittent temporairement Facebook

Pour de nombreux utilisateurs de Facebook, une petite cure de désintoxication numérique s’impose de temps à autre.

Aux États-Unis, ils sont 42 % des adultes à avoir fait une pause de plusieurs semaines ou plus. Environ un quart d’entre eux ont également supprimé l’application de leur téléphone.

D’autre part, une étude récente a montré que l’utilisateur lambda serait peu disposé à supprimer son compte Facebook pour toute somme inférieure à 1 000 $.

27. Les internautes passent plus de temps à lire des publications Facebook le matin et le soir

Grâce aux tests menés par l’équipe de chercheurs de Facebook, il a été découvert que les utilisateurs passent plus de temps à lire les publications sur ce réseau à 8 h du matin et à 22 h qu’à midi ou 16 h.

Ces chercheurs ont également mis en lumière un « effet de moralité matinale », qui s’explique par le fait que « la conscience morale et la maîtrise de soi sont exacerbées le matin ».

Morale de l’histoire ? Le petit matin n’est sans doute pas le meilleur moment pour invoquer les péchés mignons des internautes ; en revanche, il est idéal pour évoquer les causes les plus importantes. Voici les meilleurs moments pour publier sur Facebook.

Vous savez désormais quelles personnes toucher sur Facebook ; découvrez les statistiques marketing essentielles qui vous permettront de les atteindre.

Maintenant que vous savez quels sont les internautes que vous êtes susceptibles d’atteindre sur Facebook, obtenez des informations sur votre public Facebook spécifique, suivez les performances de vos publications et perfectionnez votre stratégie marketing pour ce réseau social à l’aide de Hootsuite Analytics. Profitez d’un essai gratuit dès aujourd’hui.

En savoir plus