Les 10 tendances réseaux sociaux à suivre en 2016

Ça y est, la période des fêtes est passée ! Il est temps de se concentrer sur cette nouvelle année, de prendre de bonnes résolutions ainsi que la température de ce qui nous attend en 2016. Vous voulez savoir ce que nous prévoient les astres des médias sociaux cette année? Ne cherchez plus : voici les 10  grandes tendances réseaux sociaux pour 2016.

#1 – L’information en temps réel

De par nature, les médias sociaux sont l’outil de prédilection pour la diffusion d’informations en temps réel. Mais les plateformes mettent de plus en plus l’accent sur la diffusion de programmes en direct en s’appuyant sur livestream (diffuser de la vidéo en direct sur internet). Voici quelques exemples d’applications en pleine croissance, permettant de diffuser des vidéos en direct sur le web

  • Periscope

Periscope

 

 

 

 

Periscope est une application de diffusion de vidéos, acquise par Twitter. Elle permet de filmer une vidéo sur son téléphone et de la diffuser en direct (donc sans passer par un intermédiaire comme Youtube). L’engouement pour cette solution est réel et d’envergure : Periscope avait déjà 10 millions d’utilisateurs dix jours seulement après son lancement.

  • Meerkat

meerkat

 

 

 

Meerkat est un concurrent direct de Periscope, est aussi une application de streaming vidéo en direct. Lancée en mars 2015, l’application a déjà réussi à lever 14 millions de dollars !

  • Snapchat

snapchat

 

 

Snapchat est également une application de diffusion en temps réel que l’on ne vous présente plus. A son lancement, elle permettait  d’envoyer des photos qui s’auto-détruisaient au bout de quelques secondes. Elle s’est depuis dotée de fonctionnalités additionnelles, comme la messagerie instantanée et la plateforme Discover, qui permet aux médias partenaires (CNN, MTV, Cosmopolitan…) de proposer du contenu et d’en tirer des revenus. Notre CEO Ryan Holmes avait d’ailleurs rédigé un post au sujet de ce réseau social que nous vous proposons de lire ici: 3 raisons de prendre Snapchat au sérieux.

  • Live Video”  de Facebook

facebook-live-video-direct

 

 

 

Enfin, Facebook vient d’annoncer le lancement de “Live Video” une option de livestream. Les utilisateurs de Facebook vont bientôt pouvoir diffuser des vidéo en temps réel. Il sera possible d’inclure une description, de choisir à quelle audience la vidéo doit être diffusée avant de la publier, de suivre en direct le nombre de personnes en train de visionner la vidéo ainsi que les commentaires. Ce format sera automatiquement sauvegardé dans la Timeline et pourra être par la suite supprimé ou conservé. Instagram est une plateforme qui intègre ce principe de temps réel également.

Cela ne signifie pas pour autant qu’il ne sera plus nécessaire de planifier à l’avance, mais de plus en plus d’entreprises enverront directement des personnes sur place lors d’évènements et produiront du contenu créatif. On se focalisera plus sur l’actualité. Si vous ne les utilisez pas encore, pensez à intégrer ce format cette année pour un lancement ou un événement particulier (lors de la Coupe du Monde par exemple !)

#2 – Le format vidéo

Le format vidéo a le vent en poupe et continuera à se développer. Youtube n’a plus le monopole, les différents médias sociaux ayant largement investi dans ce format. Un conseil: il est préférable de télécharger des vidéos nativement sur Facebook et Twitter plutôt que de de partager un lien. Les vidéos auront une meilleure portée organique et seront optimisées pour les vues (et nom pour les cliques) si vous souhaitez les promouvoir.

Twitter met en avant son application maison Periscope abordée dans notre #1 mais l’’application Vine – rachetée par Twitter en 2012 – permet également d’être créatif en créant de courtes vidéos de 6 secondes en boucle.

De son coté Facebook – outre son “Live Video” évoqué précédemment – a récemment lancé des vidéos à 360 degrés sur mobile – pas étonnant sachant que Facebook est propriétaire d’Oculus Rift depuis mars 2014, qui développe un casque de réalité virtuelle.

Enfin Instagram avec Boomerang permet de créer de très courtes vidéos de trois secondes.

#3 – La généralisation du bouton “acheter”

Facebook et Pinterest ont introduit le bouton “acheter” en milieu d’année 2015, Twitter il y a un peu plus de deux mois à travers Stripe, l’entreprise spécialisée dans les paiements en ligne. Les utilisateurs mobiles peuvent maintenant acheter en un clic les produits sponsorisés sans avoir à quitter l’application. Il est à prévoir que d’autres plateformes telles qu’Instagram vont suivre. On peut parier que le bouton “acheter” fera partie de la stratégie publicitaire des marques, et que de nouveaux formats vont voir le jour.

twitter-buy-button

#4 – Plus de fonctionnalités sur les plateformes

Afin que l’utilisateur sorte le moins possible de la page ou de l’application, les plateformes vont continuer à se diversifier et à proposer plus de contenu et de services. Facebook a ainsi annoncer le lancement d’un assistant personnel  en août 2015 et d’un moteur de recherche en octobre 2015.  

m-david-marcus-369x700

 

#5 – Le mobile et le e-commerce via les réseaux sociaux

Le mobile restera comme l’année précédente un outil de communication et de vente de choix. Il y a eu en 2015: “plus de 20 millions de smartphones achetés cette année” d’après le site appmobile.paris. Selon ZenithOptimedia, la part du mobile dans le total des investissements médias mondiaux devraient passer de 5,1% en 2015  à 12,9% en 2017.

«Le mobile est également le moteur de la croissance de l’ensemble du marché et représentera 70% de la croissance totale des investissements publicitaires mondiaux entre 2014 et 2017», explique Sébastien Danet, Président et Global Managing Partner de ZenithOptimedia.” (source).

Les utilisateurs se servent de leur mobiles pour acheter, écouter de la musique, partager du contenu, télécharger des applications, etc. Le mobile restera un levier en 2016, et il y a fort à prévoir que ce sera également le cas en 2017.

#6 – Facebook va devenir de plus en plus une plateforme de contenu

Afin de garder à tout prix l’internaute sur sa plateforme, Facebook multiplie les fonctionnalités. Ainsi la plateforme a lancé son propre moteur de recherche Facebook Search en octobre 2015, qui vient directement concurrencer Twitter et Google. Cette stratégie s’avère payante puisque d’après Facebook, plus de 1,5 milliards de recherches par jour sont effectuées par ce biais et on dénombre plus de 2 trillions de messages indexés.

https://vimeo.com/143213455

Facebook teste également “Instant Articles”, un nouveau produit qui permet aux éditeurs de publier des articles directement sur Facebook (au lieu de partager un lien qui renvoie vers un site extérieur). Ceci permet aux utilisateurs d’accéder aux articles sans avoir à quitter Facebook.

Disponible pour le moment uniquement sur mobile, Instant Articles promet par ailleurs un chargement des contenus jusqu’à 10 fois plus rapide qu’une page web classique.

#7 – La sécurité des données

Les utilisateurs sont de plus en plus préoccupés par la protection de leurs données personnelles – les récentes failles de sécurité n’ont fait que renforcer cette tendance ( Ashley Madison, numéros de cartes de crédit de 40 des clients des magasins Target). 

Il est ainsi à prévoir que les médias sociaux investissent dans des solutions de protection des utilisateurs contre le cyber-harcélement, le phishing (escroquerie en ligne dont le but est de récupérer des informations personnelles) l’impersonnalisation etc.

De nombreux pays cherchent à mettre en place de nouvelles techniques de protection des données, entre autres par le biais législatif. La montée en puissance du Big Data ne va faire qu’accentuer cette problématique.

Nous avions d’ailleurs rédigé un post l’année dernière au sujet de la sécurisation des médias sociaux que nous vous invitons à lire: Sécurisation des médias sociaux: que pouvons-nous retenir des derniers événements?

#8 – Big data, objets connectés et exploitation des données

Outre “ Big Data”, les grands mots de 2016 seront “objets connectés”.

Les objets connectés font maintenant partie de notre quotidien (sport, santé), peuvent être connectés entre eux et sont directement reliés à vos différents réseaux sociaux.

Outre les montres connectées, les objets connectés investiront bientôt des domaines aussi divers que la mode, la cuisine, la production, l’électroménager ou encore les transports. D’après un rapport de Gartner de Novembre 2015, il y aura 21 milliards d’objets connectés d’ici 2020 ! En incluant les objets de consommation, le rapport Gartner prédit que l’ioT (internet of things) englobera plus de 6,4 milliards d’objets connectés 2016 soit de 30% par rapport à l’année dernière.

Il y aura de ce fait de plus en plus de données collectées. Elles permettront de faire des prédictions (maching learning), des études comportementales et des études marketing mais il faudra être à même de les collecter, de les organiser et surtout de les étudier.

#9 – Adopter une présence locale

Les entreprises se doivent d’adopter une stratégie locale voire hyper-locale sur les médias sociaux. Les médias sociaux donnent en effet l’opportunité de créer et de suivre des conversations localement, ce qui favorise une certaine proximité avec ses clients et partenaires.

Pour ce faire, il est primordial d’accompagner les équipes locales. Cela passe par l’utilisation d’une plateforme de gestion comme Hootsuite, mais aussi par de la formation et la mise en place de chartes d’utilisation (Encore peu répandue en France – cf. le baromètre des médias sociaux). Hootsuite permet contrôler les niveaux de permission que vous donnez à vos équipes, de créer et partager des bibliothèques de contenus avec vos équipes locales etc.

30% seulement des entreprises françaises disposent d’une charte d’utilisation des médias sociaux, contre 57% en Amérique du Nord.

Screen Shot 2016-01-06 at 15.49.23

Screen Shot 2016-01-06 at 15.49.32

Secteurs d’activité des entreprises déclarant avoir une charte des médias sociaux

Un bon exemple est EDF qui a bien compris l’importance d’intégrer les médias sociaux dans l’entreprise et d’être proche de ses clients à un niveau local :

“La proximité est un des deuxième points sur lesquels on insiste beaucoup. Proximité des clients mais vraiment au sens large. Aujourd’hui on a vraiment un positionnement d’intérêt général. (…)Et puis cette proximité qui nous paraissait essentielle qu’on avait un peu, je ne dirais pas omit mais en tout cas on avait oublié cette dimension sociale. Et entre autres encore une fois sur Facebook et avec l’arrivée du géofancing dans Facebook et surtout avec l’aide de Hootsuite ça nous a permis de faire une avancée énorme.”  Salem Kadouri – EDF, Responsable e-Influence – Senior Community Manager

L’objectif  pour EDF est de sensibiliser les équipes régionales à l’importance d’une coordination éditoriale centralisée, d’habituer les équipes à travailler de manière coordonnée et de formater les contenus de manière cohérente en accord avec les standards définis au niveau du Groupe. Les résultats sont les suivants:

  • Une quinzaine de délégations régionales ont désormais accès à l’outil Hootsuite.
  • Les publications localisées observées à date génèrent 3 fois plus d’interactions que les publications nationales.

C’est d’ailleurs la stratégie adoptée chez Hootsuite où nous disposons d’équipes locales responsables de répondre aux besoin de chacun de nos marchés avec des contenus adaptés et alignés avec notre stratégie globale.

#10 – Les employés ambassadeurs sur les médias sociaux

En 2016 les entreprises s’attacheront à impliquer d’avantage leurs collaborateurs dans leur communication, en transformant les salariés en véritable ambassadeurs de la marque sur les réseaux sociaux.

Hootsuite a lancé Amplify qui vise à développer la présence sur les médias sociaux des entreprises au travers de son programme « Employés Ambassadeurs« .

Ce programme a pour but d’encourager les collaborateurs à partager les actualités, articles, évènements de l’entreprise sur leurs médias sociaux. Le personnel devient ainsi ambassadeur de l’entreprise, et le message est diffusé plus largement à des personnes susceptibles d’avoir des centres d’intérêt communs.

 

Vous êtes maintenant prêts pour mettre en place ou peaufiner votre stratégie sur les médias sociaux. Souvenez vous d’intégrer le format vidéo, pensez sécurité, et n’hésitez pas à intégrer vos équipes locales à votre stratégie !

Très bonne et digitale année 2016 !