Statistiques Publicité Médias Sociaux

La publicité sur les médias sociaux : Toutes les statistiques à connaître

Les médias sociaux évoluent tellement rapidement qu’on a l’impression qu’un nouvel outil publicitaire voit le jour chaque mois ! Si Facebook, Twitter et LinkedIn occupent ce terrain depuis longtemps, Instagram, Pinterest et Snapchat progressent rapidement. Dans un contexte d’explosion de l’offre publicitaire, de nombreuses marques s’efforcent de rattraper leur retard.

Vous n’êtes pas encore convaincu par l’intérêt d’investir dans des campagnes sur les médias sociaux ? Les chiffres suivants devraient vous inciter à sauter le pas.

Lorsque vous serez conquis, testez notre nouvelle solution Hootsuite Ads pour mettre en place vos propres campagnes publicitaires payantes.

Statistiques sur l’utilisation de la publicité sur les médias sociaux

Selon l’agence de publicité Zenith Optimedia (France), les dépenses publicitaires sur les réseaux sociaux devraient croître de 72% entre 2016 et 2019, passant de 29 milliards de dollars à 50 milliards, soit 20% des dépenses publicitaires totales sur Internet. Ceci est possible en raison du développement rapide des réseaux sociaux sur les équipements mobiles, de débit de connexion à Internet croissant et de technologies sans cesse plus sophistiquées, facteurs qui, conjugués, font changer radicalement la manière dont les gens s’informent et consomment.

Malgré cette croissance, 46 % des spécialistes du marketing B2B expliquent ne pas être certains que leurs canaux génèrent du chiffre d’affaires.

Aux États-Unis, les dépenses publicitaires consacrées aux médias sociaux devraient atteindre 17,34 milliards de dollars en 2019.

Ce n’est pas rien, et les spécialistes du marketing l’ont bien compris. La publicité sur les médias sociaux est un outil qu’ils se doivent de maîtriser et d’utiliser pour cibler les utilisateurs qu’ils convoitent. Ce chiffre montre en effet que cet engagement n’est pas à prendre à la légère. La publicité sur les médias sociaux n’est d’ailleurs pas non plus un phénomène exclusivement nord-américain…

En 2017, les analystes anticipent une hausse de 26,3 % des dépenses publicitaires mondiales sur les médias sociaux.

Bien sûr les médias sociaux sont omniprésents en Amérique du Nord, mais c’est également le cas en Europe, en Afrique, en Asie, en Amérique du Sud… Bref, vous voyez où je veux en venir. Les médias sociaux sont utilisés dans le monde entier et la publicité sur ces canaux est en pleine croissance dans tous les pays. Quel que soit votre marché, il existe des leviers pour optimiser l’efficacité de vos campagnes sur les médias sociaux. Cette portée importante est sans doute la raison pour laquelle…

Les dépenses publicitaires sur les médias sociaux devraient dépasser la barre des 35 milliards de dollars en 2017, soit 16 % des dépenses publicitaires numériques totales à l’échelle mondiale.

Pour être plus précis, ce chiffre devrait s’élever à 35,98 milliards de dollars, soit une hausse de près de 13 milliards en seulement deux ans. Ce chiffre confirme donc que la croissance stable des médias sociaux (avec environ 6 milliards de dollars par an) depuis près de cinq ans. Souvent, les fortes progressions ne durent qu’un an ou deux avant de se stabiliser. Si les dépenses publicitaires liées aux médias sociaux poursuivent leur croissance à ce rythme, nul ne saurait prédire l’évolution de ce secteur et de ses outils.

Ce niveau de dépense n’est-il pas la conséquence logique du prix élevé des publicités ? À vrai dire…

Plus de 50 % des responsables marketing B2B considèrent les médias sociaux comme une plateforme publicitaire au prix « très peu » ou « peu » élevé.

Une étude a invité 200 responsables marketing B2B à évaluer le coût des canaux de génération de demande en fonction du coût par lead. Un peu plus de 50 % d’entre eux ont classé les médias sociaux comme une alternative au coût « très peu » ou « peu » élevé.

En comparaison, seulement 42,5 % des répondants ont cité les liens sponsorisés. Pire encore, les publicités display n’ont été plébiscitée que par et 41,7 % des personnes interrogées. En fait, la publicité sur les médias sociaux est en général plutôt abordable. De nombreux réseaux offrent la possibilité de tester la portée organique de vos contenus avant de les promouvoir : vous avez ainsi l’assurance d’exploiter le meilleur levier pour interagir avec votre audience cible. Par ailleurs, de nombreuses méthodes permettent de réduire le coût de vos campagnes publicitaires sur les médias sociaux.

Publicité sur les médias sociaux : statistiques par réseau

Les recettes publicitaires de Twitter ont atteint 545 millions de dollars au 3e trimestre 2016, soit une hausse de 60 % sur un an.

Le rapport trimestriel de Twitter montre clairement que l’engouement pour la publicité sur ce réseau n’a jamais été aussi important.

Twitter a été l’un des premiers réseaux à reconnaître et à capitaliser sur le potentiel de la publicité sur les médias sociaux. Depuis le lancement de leurs premiers outils publicitaires, le taux d’adoption n’a cessé de progresser. Avec une croissance de 60 % sur un an, il ne fait aucun doute que la publicité sur Twitter a fait la preuve de sa pertinence et de son efficacité pour les entreprises.

Cette performance pourrait s’expliquer par le rôle prépondérant du mobile dans la stratégie de Twitter…

Les recettes publicitaires sur mobile représentent 86 % des recettes publicitaires totales de Twitter.

L’avenir de la technologie se trouve dans votre poche : l’utilisation des smartphones est telle que toutes les entreprises tentent d’optimiser leur offre pour ce support. Twitter a toujours eu une longueur d’avance concernant le développement de son application mobile, ainsi que de son offre publicitaire mobile. Ce chiffre montre clairement que les annonceurs privilégient ce vecteur et que Twitter a réussi à les capter.

Que signifient ces recettes en termes d’utilisation ? Eh bien…

En juin 2014, près de 80 % des responsables marketing américains utilisaient les tweets sponsorisés

Il est vrai que ce chiffre commence à dater, mais c’est justement pour cela qu’il est pertinent. En juin 2014, près de 80 % des responsables marketing américains utilisaient les tweets sponsorisés. Si ce chiffre reflète l’adoption rapide de la publicité sur Twitter, il est également raisonnable de penser qu’il a augmenté depuis, en particulier dans la mesure où Twitter a élargi sa plateforme publicitaire.

Si 80 % des responsables marketing utilisent un outil, il y a fort à parier que ce dernier génère de la valeur : et les données montrent que c’est bien le cas.

En 2016, l’engagement résultant des tweets sponsorisés était en hausse de 91 % en glissement annuel, nettement supérieur à celui des bannières traditionnelles

Pour faire simple, la publicité sur Twitter favorise l’engagement. Les options de ciblage proposées vous permettent de vous adresser à une audience très spécifique afin de lui proposer des contenus que vous avez testés et qui les intéressent. Ces atouts se traduisent par un engagement supérieur et bien d’autres bénéfices pour votre entreprise.

Twitter est l’un des pionniers en matière de publicité sur les médias sociaux, mais un acteur plus récent souhaite tenir le haut du pavé…

Pour en savoir plus sur les tweets promotionnels, consultez notre guide complet de la publicité sur Twitter.

Cette année, Instagram devrait percevoir des recettes publicitaires mobiles s’élevant à 1,53 milliard de dollars dans le monde

La publicité sur Instagram ne doit pas être sous-estimée. Le réseau social a conclu des partenariats avec de grandes marques afin de tester sa plateforme publicitaire au début de l’année 2015, et les résultats ont dépassé toutes les attentes.

Au cours de sa première année d’existence, la publicité sur Instagram a généré des recettes atteignant le chiffre impressionnant de 595 millions de dollars. En 2016, ce montant a été multiplié par deux. Ces niveaux de recettes sont extraordinaires. Pour autant, ces revenus ne sont qu’une mesure parmi d’autres : qu’en est-il de ceux qui sont devant leur écran ?

Instagram possède plus de 500 millions d’utilisateurs actifs par mois, dont près de la moitié ont moins de 35 ans.

Réseau social avant tout mobile, Instagram est idéalement positionné pour tirer parti de la croissance de ce médium, devenu principal support de l’utilisation des réseaux sociaux. De plus, Instagram est plébiscité par la nouvelle génération d’acheteurs (90 % de ses utilisateurs ont moins de 35 ans). Grâce à la publicité sur Instagram, les marques sont en mesure d’entrer en relation avec les consommateurs partout dans le monde – depuis leur appareil mobile – et de construire leur notoriété auprès de jeunes utilisateurs dont le revenus et le pouvoir d’achat ne feront qu’augmenter année après année.

Enfin, la publicité sur Instagram est parfaitement intégrée à l’expérience de navigation native. En d’autres termes, Instagram est le paradis des publicitaires. Toutefois, les options publicitaires proposées restent récentes et n’ont pas encore fait leurs preuves sur le long terme.

Mais les utilisateurs s’en souviennent…

La mémorisation des publicités provenant de publications sponsorisées sur Instagram est 2,9 fois supérieure aux moyennes établies par Nielsen en matière de publicité en ligne

En étudiant plus de 475 campagnes de publicité internationales, l’agence Nielsen a établi que la mémorisation des publicités sponsorisées était presque trois fois supérieure aux standards de la publicité en ligne. En d’autres termes, les publicités publiées sur Instagram sont marquantes ; elles laissent un souvenir durable à ceux qui les voient. Et ce n’est pas une mince affaire dans un contexte où les utilisateurs sont abreuvés de contenus. Alors même que les marques continuent de tester et de découvrir la publicité sur les médias sociaux, ce chiffre devrait mettre Instagram sur le devant de la scène.

Au troisième trimestre 2016, les recettes publicitaires de Facebook s’élevaient à 6,8 milliards de dollars, soit 4,3 milliards de plus qu’en 2015.

Si les recettes estimées d’Instagram en 2016 s’élèvent à 1,53 milliard de dollars, n’oublions pas qui l’a racheté en 2012. Facebook a publié des recettes publicitaires remarquables atteignant 6,8 milliards de dollars cette année. Ce chiffre représente une hausse de plus d’un milliard de dollars en glissement annuel (je vous laisse imaginer ce que cela représente pour les recettes publicitaires annuelles de Facebook).

Les faits sont là : Facebook est le premier réseau social au monde et compte tenu de son taux d’utilisation très élevé, de nombreuses marques privilégient ce canal pour tester leurs publicités. De plus, Facebook s’appuie sur l’efficacité prouvée des campagnes menées.

Sur Facebook, par rapport aux publicités en ligne classiques, les publicités placées sur ordinateur génèrent un taux de clic 8,1 fois supérieur ; dans le cas des publicités mobiles, le taux de clic est 9,1 fois plus élevé. 

Réfléchissez à cela. Facebook a fait son entrée sur le marché publicitaire longtemps après que les bannières et les liens sponsorisés soient devenus des outils établis. En très peu de temps, le réseau social a su créer des publicités beaucoup moins intrusives et considérablement plus efficaces que les autres. Avec un taux de clic supérieur de 8 à 9 %, vous devriez être convaincu sur-le-champ. Et je ne vous ai même pas parlé du fait que la publicité sur Facebook (et, comme nous l’avons vu plus haut, sur les médias sociaux en général) est souvent moins chère que les autres canaux publicitaires en ligne.

La croissance impressionnante des recettes publicitaires de Facebook s’explique également par sa position de leader dans le domaine de la vidéo sur les médias sociaux.

Pour en savoir sur la publicité sur Facebook, consultez notre Guide d’initiation à la publicité sur Facebook.

Plus de 70  % des responsables marketing prévoient de recourir davantage aux vidéos publicitaires l’année prochaine.

Ce chiffre, issu d’un rapport réalisé par Mixpo, montre véritablement que Facebook est devenu la plateforme de choix des annonceurs dans le domaine de la vidéo. Avec les agences, ces derniers font clairement confiance à Facebook pour tous les types de publicité, y compris les plus récents.

Ce graphique montre que l’année dernière, Facebook a occupé la seconde place parmi les supports publicitaires pour la vidéo. Le réseau social a toutefois rapidement devancé le géant de la vidéo Youtube en termes d’intérêt pour les publicités.

Ce n’est pas rien lorsqu’on sait que…

Le nombre de chaînes YouTube générant des revenus à 6  chiffres a progressé de 50 % sur un an

C’est un indicateur important pour le site de diffusion vidéo. Malgré la progression de Facebook, ceux qui réalisent des campagnes sur YouTube continuent à augmenter leur dépense. On pourrait en déduire que les publicités sont efficaces.

En tout cas suffisamment efficaces pour rémunérer des créateurs de contenu toujours plus nombreux.

Qui sont donc ces annonceurs ?

L’année dernière, 100 % des 100 premières marques mondiales ont mis en place des campagnes sur YouTube.

YouTube est un canal très apprécié des grandes marques. Alors que Facebook est en train de devenir le média de toutes les entreprises pour leurs vidéos publicitaires, YouTube entretient toujours, et de plus en plus, comme nous l’avons vu plus haut, des relations très étroites avec les plus grandes marques du monde.

S’agissant des grandes marques…

Les selfies à filtres sponsorisés de Snapchat, dont le coût pourrait représenter jusqu’à 750 000 dollars par jour, devraient être vus par 16 millions de personne chaque jour.

Snapchat possède une certaine expérience de la publicité payante, et son positionnement élevé semble fonctionner. Le PDG du réseau, Evan Spiegel, et son équipe, anticipent que le nombre de personnes exposées aux selfies à filtre sponsorisés (qui permettent aux utilisateurs de transformer leurs selfies en publicités) devrait atteindre 16 millions. Le coût de ceux-ci pouvant atteindre 750 000 dollars par jour, Snapchat semble s’adresser aux plus grandes marques internationales, ou tout au moins celles qui disposent de budgets considérables pour la publicité sur les médias sociaux.

Et Snapchat n’est pas le seul nouveau venu en matière de publicité sur les médias sociaux. Pinterest, déjà présent depuis plusieurs années, enregistre une croissance très rapide. Bien que les utilisateurs quotidiens de Pinterest soient deux fois moins nombreux que ceux d’Instagram, cette plateforme de sélection et d’organisation de contenu compte de nombreux utilisateurs qui s’apprêtent à faire un achat. Combien sont-ils ?

150 millions de personnes utilisent Pinterest chaque mois

C’est un nombre impressionnant, surtout dans la mesure où il était inférieur d’un tiers l’année dernière. Une progression de 50 % en 12 mois témoigne du potentiel de cette plateforme pour toutes les entreprises (petites entreprises aussi bien que grandes marques). Même si vous n’êtes pas un adepte de Pinterest, il est très simple de mettre en place une campagne sur cette plateforme. Tout comme Facebook, le réseau a simplifié ce processus : il suffit de neuf secondes pour passer de la consultation d’une épingle à la promotion de celle-ci.

Ces neuf secondes permettent de tirer parti des 150 millions d’utilisateurs créatifs et disponibles de la plateforme, dont 93 % ont fait des achats en ligne au cours du dernier mois. Qu’ils utilisent ce média social en tant que liste d’envies ou de panier d’achat, les études montrent qu’ils parcourent les contenus de façon active. Cela pourrait expliquer pourquoi les épingles comportant des prix génèrent 36 % de mentions J’aime en plus par rapport aux épingles sans prix. Et le prix n’est pas un frein à l’achat : le montant moyen de commande sur Pinterest s’élève à 50 dollars, soit plus que sur toute autre plateforme communautaire.

Pour en savoir plus sur la publicité sur Pinterest, consultez notre guide complet de la publicité sur Pinterest.

Optimisez vos dépenses en publicité sur Facebook et Instagram, grâce aux fonctions et services professionnels proposés par Hootsuite Ads.

En savoir plus

Cet article est une version mise à jour d’une publication publiée à l’origine en novembre 2015  et rédigé par Claire Atkin.