Vidéo sur Facebook ou YouTube, comment faire le bon choix ?

Accueil   /   Social

Le paysage des médias sociaux est extrêmement concurrentiel. Ainsi, Instagram n’a pas mis longtemps à intégrer la vidéo après l’émergence et la montée en puissance rapide de Vine. Suite aux éloges reçus par Meerkat lors de l’édition 2015 du salon SXSW, Twitter a rapidement proposé une solution concurrente, Periscope, qui a très vite pris la tête des applications de streaming vidéo en temps réel.

Bien sûr, ce tableau ne serait pas complet sans YouTube et Facebook, les deux géants de la vidéo.

On a beaucoup parlé de la croissance rapide de la vidéo sur Facebook au cours des deux dernières années. Le réseau fait aujourd’hui partie des principales plateformes de vidéo sur les réseaux sociaux. Pour se prévaloir de ce titre, Facebook a dû toutefois détrôner YouTube, dont le nom même est longtemps resté synonyme de « vidéo en ligne ».

Si votre entreprise ne peut consacrer qu’un temps et des ressources limités à la vidéo, vous vous demandez peut-être sur laquelle de ces plateformes vous concentrer. C’est une question importante, car la vidéo représente l’avenir des médias sociaux et d’Internet dans son ensemble. En fait, 80 % du trafic Internet sera généré par la vidéo d’ici 2019.

La vidéo est un élément essentiel d’une stratégie digitale efficace. Dans ce billet, nous allons comparer Facebook et YouTube pour vous aider à déterminer laquelle de ces deux plateformes répond le mieux à vos besoins.

La vidéo sur Facebook

facebook-header

Statistiques en bref

  • Les utilisateurs de Facebook publient 75 % de vidéos en plus par rapport à l’année dernière.
  • En moyenne, les utilisateurs de Facebook regardent 4 milliards de vidéos par jour.
  • Plus de 65 % des vidéos regardées sur Facebook le sont via un appareil mobile.
  • Sur Facebook, les vidéos récentes (moins de 7 jours) qui atteignent 1 million de vues en un mois sont plus nombreuses que sur toutes les autres plateformes.

Caractéristiques des vidéos et données démographiques du réseau

Il n’est pas simple de caractériser les vidéos sur Facebook ou YouTube, car leurs utilisateurs peuvent publier ce qui leur chante. Pour autant, nous connaissons certaines caractéristiques des vidéos à succès de ces deux réseaux, et ce sont donc sur ces points que nous allons nous concentrer.

Plus de 65 % des vidéos regardées sur Facebook le sont via un appareil mobile : vous devez donc optimiser vos vidéos pour les petits écrans. Par ailleurs, la domination du mobile explique certainement pourquoi les vidéos sur Facebook sont généralement courtes. En 2014, la durée moyenne d’une vidéo sur Facebook était de 44 secondes. Les statistiques indiquent également que les vidéos de 21 secondes étaient les plus susceptibles d’être regardées en entier. La situation a pu évoluer au cours de l’année dernière, mais une étude plus récente indique que les vidéos les plus regardées restent très courtes. Ce phénomène est logique : des personnes parcourant leur flux d’actualités dans le bus ne risquent pas de consacrer 20 minutes à une vidéo.

Facebook-video-2

Bien que les 18-29 ans soient surreprésentés sur Facebook, plus de 50 % des personnes âgées de plus de 18 ans utilisent le réseau. Cela signifie que vous n’avez pas besoin de cibler une tranche d’âge spécifique pour vos vidéos, comme vous le feriez sur Snapchat, par exemple. Créez plutôt des vidéos susceptibles de parler à votre public.

Points forts

  • Quels sont les points forts de Facebook ? Eh bien, on peut déjà dire que pratiquement tout le monde utilise Facebook. Et si tout le monde utilise Facebook, cela signifie que tout le monde finira probablement par regarder des vidéos sur Facebook.
  • En plus de son utilisation très répandue, la vidéo sur Facebook bénéficie des mises à jour régulières de l’algorithme du réseau social, visant à prendre en compte les tendances des utilisateurs.

pasted-image-0-9

Par exemple, Facebook a en début d’année modifié son algorithme pour prendre en compte différentes formes d’interaction avec les vidéos, notamment l’activation du son ou le passage en plein écran. Ces évolutions montrent que le géant tient compte du fait que ses utilisateurs regardent et apprécient les vidéos, même s’ils ne les commentent ou ne les « aiment » pas. En suivant ces interactions, Facebook comprend mieux les habitudes des utilisateurs, ce qui permet d’augmenter le nombre de vos vidéos apparaissant dans les flux des utilisateurs intéressés. Il ne s’agit là que d’un exemple parmi tant d’autres : de nombreuses mises à jour de l’algorithme visent à améliorer l’expérience vidéo pour les utilisateurs et participent donc à l’essor de ce format. Mais Facebook va plus loin. De la lecture automatique à l’ajout de code intégré, le réseau facilite progressivement le partage de ses vidéos. Cela signifie évidemment que vos propres vidéos seront elles aussi plus souvent partagées.

Lire à ce sujet: Comment fonctionne l’algorithme de vos réseaux sociaux?

  • Lorsque l’on étudie l’évolution de la vidéo sur le réseau, on s’aperçoit qu’il n’y a pas eu de lancement ou de campagne d’envergure. Facebook a simplement amélioré progressivement les fonctions liées aux vidéos, et ses 1,3 milliard d’utilisateurs ont naturellement commencé à en regarder et en partager. La vidéo fait désormais partie intégrante de l’expérience Facebook et continue de se développer. Le réseau n’a peut-être pas encore atteint les chiffres de YouTube en matière de vidéos, mais il n’a pas mis longtemps à s’en approcher et la plupart des observateurs estiment qu’il finira par surpasser son concurrent. L’adoption constitue donc l’un de ses principaux points forts.
  • Ces deux points offrent aux vidéos publiées sur Facebook une grande visibilité. Sur YouTube, vous ne pouvez pas être certain que votre vidéo sera vue sans campagne de promotion. En revanche, si vous publiez une vidéo sur votre page Facebook, vous serez assuré de trouver un public. Plus votre vidéo est regardée, plus elle est visible par les utilisateurs.
  • Enfin, un autre point fort de Facebook réside dans la quantité incroyable de données que le réseau social collecte sur ses utilisateurs. Ces données permettent d’affiner le ciblage, en particulier pour les vidéos publicitaires. L’icône du Web Gary Vaynerchuk a expliqué il y a peu le véritable avantage des données sur Facebook :

« Ils disposent d’une quantité incroyable de données permettant de cibler les consommateurs. C’est vraiment la machine marketing ultime. Par exemple, imaginons que vous mettiez en ligne une vidéo de manière native, comme je l’ai expliqué précédemment, concernant les meilleurs glaciers de votre ville. Vous pourriez ensuite investir dans une vidéo sponsorisée pour faire la promotion directe de la vidéo de votre marque aux personnes qui 1) aiment la glace, 2) vivent dans votre région et 3) ont des enfants. Vous touchez automatiquement le public le plus intéressé et le plus rentable pour votre activité. C’est génial, non ? Vous ne faites ainsi perdre du temps à personne et atteignez réellement les consommateurs intéressés par l’offre de votre entreprise. Vous voyez ? Facebook vous permet de cibler les consommateurs avec une précision jamais atteinte à l’ère du digital. »

Omniprésence, algorithme intelligent, visibilité simple et quantité exceptionnelle de données font de Facebook un incontournable du monde de la vidéo.

Points faibles

Nous n’allons pas nous étendre sur les points faibles de ces deux plateformes, car elles n’en ont pas beaucoup. Ce n’est pas pour rien qu’elles sont les principaux acteurs du monde de la vidéo. Voyez cette section comme une liste de points à garder à l’esprit pour assurer la réussite de vos vidéos sur les médias sociaux.

  • Si l’algorithme de Facebook est un véritable plus pour les vidéos, il punit les entreprises et personnes qui créent des vidéos de mauvaise qualité, peu réfléchies ou non optimisées. L’algorithme reconnaît les vidéos qui connaissent le succès et les promeut. Toutefois, il fait également l’inverse. Si vous publiez des vidéos avec lesquelles personne n’interagit et que personne ne regarde jusqu’au bout, Facebook va cesser de les diffuser. Ne voyez pas ce comportement comme une sanction, mais comme une invitation à ne partager que du contenu de qualité, une règle qu’il est de toute manière bon de suivre.
  • Autre point à garder à l’esprit : la vidéo intégrée au flux est souvent une expérience passive pour les utilisateurs de Facebook. En effet, ils ne parcourent pas forcément le réseau à la recherche de vidéos, même s’ils aiment en regarder. Lorsqu’ils parcourent leur flux, ils peuvent regarder quelques vidéos qui les attirent sans pour autant s’arrêter sur chaque vidéo. En revanche, sur YouTube, la recherche de vidéos est active, ce qui se traduit généralement par une interaction et une implication plus importantes.
  • De même, Facebook considère une vidéo comme vue après seulement 3 secondes de lecture. Trois secondes, ce n’est pas beaucoup pour laisser une impression durable, en particulier si l’utilisateur suit d’un œil distrait la lecture automatique avant de passer à autre chose. Pour cette raison, ne vous fiez pas au nombre de vues indiqué par Facebook et concentrez-vous plutôt sur les interactions. Si vous êtes prêt à payer pour des publicités vidéo, Facebook propose désormais un comptage à partir de 10  secondes de lecture pour les annonceurs.

YouTube

How-to-create-the-perfect-YouTube-channel

Statistiques en bref

  • YouTube compte plus d’un milliard d’utilisateurs actifs.
  • La durée moyenne de visionnage sur YouTube a augmenté de 60 % entre le deuxième trimestre 2014 et 2015.
  • Chaque session mobile sur YouTube dure en moyenne 40 minutes.
  • Au moins 50 % des visionnages sur YouTube sont réalisés sur mobile.

Caractéristiques des vidéos et données démographiques du réseau

Encore une fois, il est presque impossible de caractériser les vidéos YouTube de manière globale, car le réseau propose des vidéos de tous types et de durées très diverses.

Ce que nous savons, au moins par rapport à Facebook, c’est que les utilisateurs de YouTube sont plus enclins à regarder des vidéos longues. Si les vidéos les plus regardées sur Facebook durent entre 20 et 40 secondes, la durée moyenne des vidéos les plus regardées sur YouTube est d’un peu moins de 3 minutes. Par ailleurs, le fait que la durée moyenne d’une session YouTube sur mobile se monte à 40 minutes montre bien que les utilisateurs du site acceptent de regarder des vidéos longues, et ce même depuis leur téléphone. Utilisez ce temps supplémentaire pour faire passer votre message.

Pendant que nous parlons du mobile, sachez que YouTube a attiré davantage de spectateurs de 18 à 49 ans sur son application mobile que n’importe quel réseau câblé américain. Si le site dispose, comme Facebook, d’utilisateurs de tous âges, les utilisateurs de YouTube sont légèrement plus jeunes. En d’autres termes, mieux vaut éviter d’y promouvoir votre maison de retraite. Pour autant, le public est conséquent et varié.

Points forts

  • J’ai expliqué précédemment que YouTube était devenu synonyme de « vidéo en ligne ». Cet état de fait constitue l’un de ses points forts. Lorsqu’un internaute pense à la vidéo, où qu’il vive dans le monde, il pensera immédiatement à YouTube. Cette association se traduit par des centaines de millions d’heures de vidéo regardées sur le réseau social chaque jour. YouTube est LE leader de la vidéo et même si Facebook s’en rapproche petit à petit, le site garde 10 ans d’avance sur son concurrent et restera à tout jamais un pionnier.
  • Si YouTube est si puissant, ce n’est pas parce qu’il est la propriété d’un moteur de recherche, mais parce qu’il en est lui-même un. De fait, Mushroom Networks a désigné YouTube comme étant le deuxième moteur de recherche au monde. Chaque minute, trois heures de vidéo sont publiées sur YouTube. Vous recherchez un test d’un nouveau produit ? Vous le trouverez sur YouTube. Vous avez envie d’apprendre à utiliser un logiciel ? Vous trouverez un didacticiel sur YouTube. Vous voulez regarder une vidéo amusante avec des chats ? Vous en trouverez des milliers sur YouTube ! La plupart des personnes recherchant une vidéo se tournent naturellement vers YouTube. Si votre entreprise parvient à réaliser des vidéos qui répondent à toutes les questions des utilisateurs, vous disposez d’un potentiel exceptionnel sur YouTube. La simplicité de recherche et son association avec Google donnent au site un avantage certain en matière de référencement.

Screen Shot 2016-05-10 at 10.46.46 AM

  • Cette simplicité de recherche est probablement la raison pour laquelle les vidéos YouTube sont regardées sur une plus grande période que les vidéos Facebook. Sur Facebook, environ 50 % des vues ont lieu dans la journée suivant la publication. Cela s’explique facilement : l’algorithme diffuse les vidéos sur les flux d’actualité des utilisateurs. Sur YouTube en revanche, la première journée suivant la publication ne regroupe que 20 % des vues. Ces vidéos montent progressivement en puissance et profitent à votre entreprise sur le long terme.
  • YouTube est également un outil vidéo international. 80 % des vidéos sont regardées par des personnes habitant en dehors des États-Unis et YouTube dispose d’un nombre plus important d’utilisateurs internationaux que Facebook d’après un rapport de GWI.

L’écart dans le nombre de visiteurs, bien qu’il se réduise rapidement, semble plus prononcé dans les régions dans lesquelles Facebook a du mal à s’implanter, notamment au Japon et en Russie. En tant que réseau social le plus utilisé au monde, Facebook dispose bien entendu d’une portée internationale. Par ailleurs, l’écart entre les nombres de visiteurs des deux réseaux est ténu. Mais en matière de vidéo sur Facebook, vous devez cibler vos abonnés. Sur YouTube, vous pouvez cibler un public plus large, susceptible de tomber sur votre vidéo ou de la rechercher pour une raison ou pour une autre. Ce public plus large se traduit par une plus grande flexibilité.

YouTube est un pionnier de la vidéo sociale et moteur de recherche à part entière qui présente un potentiel de visionnage à long terme et dispose d’un public international. Dans ces conditions, il s’agit d’une option difficile à ignorer.

Points faibles

  • L’un des points forts de YouTube peut se transformer en inconvénient. Son public si large et internationalisé ne va pas forcément chercher à vous suivre ou à visionner votre contenu. Il peut ainsi être difficile d’établir une prise de contact. La promotion des vidéos sur YouTube est indispensable. En effet, sans elle, rien ne garantit que quelqu’un les regardera. Cela signifie que vous devez mettre en place des promotions croisées sur les autres réseaux sociaux, intégrer des clips sur votre blog et votre site Web et investir dans des campagnes promotionnelles payantes. Vous devrez faire des efforts pour que vos vidéos soient vues sur YouTube, mais un peu de travail n’a jamais fait de mal !
  • YouTube a un autre point faible : c’est désormais Facebook qui a la cote. La croissance rapide de la vidéo sur Facebook remet en question la domination de YouTube, ce qui est en soi inquiétant. Même Gary Vaynerchuk, qui a percé sur la toile avec une émission sur YouTube, ne jure plus que par la vidéo sur Facebook. YouTube continue de se développer, mais moins rapidement que Facebook. Il s’agit vraiment d’un point que les entreprises et spécialistes du marketing vidéo doivent surveiller de près au cours des mois et années à venir, simplement pour s’assurer que Facebook ne phagocyte pas le public de YouTube.

Quel outil vidéo est le plus adapté à vos besoins ?

video_editing_apps

Les informations ci-dessus devraient vous aider à déterminer si vous devez vous concentrer sur YouTube ou Facebook. Chaque réseau a ses points forts. Si vous disposez d’une communauté Facebook très engagée ou souhaitez utiliser des données permettant de cibler spécifiquement le public de vos vidéos, optez pour Facebook. Si vous créez des vidéos plus détaillées, mais pouvant intéresser un large panel d’utilisateurs, optez pour YouTube.

Toutefois, ce billet doit vous aider à comprendre un point important : ces deux réseaux présentent un intérêt différent et devraient être traités de façon distincte. Votre entreprise devrait dans l’idéal utiliser les deux, si elle dispose des ressources suffisantes.

Les vidéos courtes et percutantes qui plairont à votre public doivent être publiées sur Facebook. Les vidéos plus longues et indémodables seront plus à leur aise sur YouTube. Mais cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas créer un bref teaser d’une vidéo plus longue et le publier sur Facebook. Si une vidéo rencontre un grand succès sur votre page Facebook, vous pouvez très bien la publier également sur YouTube. En disposant d’une stratégie propre à chaque réseau et en tenant compte de leurs spécificités, vous pouvez toucher un public encore plus large. Cet objectif vaut la peine d’être atteint.

Saviez-vous qu’Hootsuite proposait la gestion des 4 plateformes vidéo principales sur les réseaux sociaux? Nous vous invitons à lire notre article de blogà ce sujet: Les 4 principales plateformes vidéo des réseaux sociaux sont désormais accessibles en natif via Hootsuite

En plus d’une intégration étroite avec Facebook, Hootsuite propose une application YouTube permettant de mettre en ligne, programmer et promouvoir vos vidéos.

Essayez-la dès aujourd’hui