Image via DeathToTheStockPhoto

Ce qu’il ne faut pas publier sur les médias sociaux : 5 questions à vous poser avant de publier

Dans les premières années des réseaux sociaux, il était difficile d’imaginer que l’on puisse licencier pour des publications sur les médias sociaux. Aujourd’hui, la recherche de « licencié pour un tweet » en anglais sur Google renvoie plus de 30 millions de résultats, qui ne sont que de bons exemples de ce qu’il ne faut pas publier sur les médias sociaux. Si vous voulez éviter des ennuis avec votre patron, de tomber en disgrâce aux yeux de centaines de fans ou de coûter des millions de frais de justice à votre employeur, vous devriez tenir compte de ces avertissements.

Nous avons parlé de plusieurs risques évitables dans la partie 2 de nos articles Ce qu’il ne faut pas faire et Ce qu’il ne faut pas faire : partie 2. Dans les commentaires il nous a été partagé quelques exemples supplémentaires de faux pas sur les médias sociaux, notamment la non-réponse par certaines marques aux questions des clients sur des canaux sociaux, ou l’utilisation irréfléchie et discutable d’un hashtag de marque. Il est difficile d’en dresser une liste exhaustive. Il faudrait que nous mettions à jour chaque semaine nos publications sur « ce qu’il ne faut pas faire » pour pouvoir tout couvrir, dans la mesure où de nouveaux exemples surgissent chaque jour dans le fil d’actualité des médias sociaux et de la blogosphère.

Plutôt que de continuer à citer des exemples, dans cette publication, nous voulons vous offrir une méthodologie pour veiller à ce que votre marque n’apparaisse pas dans la « Partie 3 ». Pour repérer les erreurs potentielles avant qu’elles ne s’ajoutent à la file d’attente des messages à publier sur les médias sociaux, il est utile d’élaborer une procédure éditoriale pour vos publications. Vous en avez probablement déjà une en place pour votre plateforme de marketing de contenu. Elle s’intègrera facilement à vos messages sur les médias sociaux, sans trop de temps ni d’efforts. En revanche, si l’idée ne vous est pas familière et que la procédure semble vous intimider, nous vous avons préparé ce schéma d’opérations pratique, ainsi qu’une liste de questions pour vous aider dans votre recherche de publications sur les médias sociaux.

What not to post on social media flow chart by Hootsuite

5 questions à vous poser avant de publier sur vos canaux de médias sociaux

#1 – Est-ce que cette publication est intéressante pour mes abonnés sur les médias sociaux ?

Vous savez déjà comment ne pas inonder votre public avec trop de contenu, ou comment ne pas être à la hauteur de ses attentes en publiant trop peu. Vous pouvez éviter ces deux pièges en vous assurant que la valeur de la publication soit immédiatement évidente aux yeux de votre public.

Cela devient particulièrement pertinent lorsqu’il s’agit de retweeter ou de republier du contenu venant de sources externes à votre entreprise. Demandez-vous pourquoi vos abonnés (et pas simplement vous personnellement) trouveraient le contenu intéressant. Cela peut vous aider à écarter le contenu de marque ou les publications qui ne correspondent pas à votre public cible.

Pour finir, considérer la valeur que cela représente pour le public vous permet de donner une nouvelle tournure aux publications promotionnelles ; une tournure avantageuse tant pour faire augmenter les ventes de votre produit que pour démontrer en quoi cela est profitable à vos clients.

#2 – Est-ce que cette publication contribue à la mission de mon réseau social ?

Maintenant que vous êtes certain que les informations apportent une valeur ajoutée et que vous devez les partager à votre public, il est temps de décider quel canal convient le mieux pour transmettre ce message. Si vous avez déjà défini l’objectif de chacun des profils de médias sociaux de votre marque, cette étape sera facile à franchir : vous n’avez qu’à déterminer le canal dont la mission décrit le mieux la publication. S’il s’agit d’une photo de haute qualité mettant vos collègues en valeur lors d’une collecte de fonds, elle trouverait sa place sur Instagram ; si l’un de vos rédacteurs a trouvé une réponse à un problème actuel, il serait préférable de choisir Twitter pour rejoindre la discussion en temps réel sur ce sujet. Cela garantira que l’information de qualité que vous transmettez à vos abonnés vous aide à atteindre les objectifs commerciaux que vous vous êtes fixés pour vos canaux de médias sociaux.

#3 – Le format de la publication est-il adapté au réseau social que j’ai choisi ?

Une fois que vous avez choisi le réseau qui convient au contenu de la publication, présentez-le le mieux possible. Jetez un coup œil au format : vous en tenez-vous au nombre optimal de mots ? Est-il possible d’inclure un média visuel, tel qu’une photo de haute résolution ou une vidéo Vine pour mieux illustrer l’information de la publication ? Ma publication comprend-elle des hashtags pour une meilleure visibilité ? Ajouter des ressources à votre publication la rendra non seulement plus facile à partager pour votre public, mais accroîtra également sa valeur ; qui, comme nous l’avons établi plus tôt, est le facteur clé.

#4 – La qualité des ressources correspond-elle aux normes de ma présence sur les médias sociaux ?

Afin de vous assurer que chaque message sur les médias sociaux contribue à l’objectif global de votre stratégie, tous ses composants doivent respecter les mêmes normes strictes que l’information qu’il transmet. Par exemple, alors que les tweets accompagnés de photos donnent un coup de fouet aux taux d’engagement, demandez-vous si la photo augmentera l’intérêt de votre public pour la publication. Si vous voulez investir dans des vidéos sociales pour accroître votre présence sur des canaux tels que YouTube et Facebook, choisissez des sujets qui se prêtent à une explication vidéo, plutôt que de gaspiller vos ressources sur quelque chose qui peinera à remporter des vues.

#5 – Est-ce que je publie au meilleur moment ?

Nous avons étudié plusieurs façons de déterminer le meilleur moment pour tweeter pour votre marque ; si vous programmez vos messages à l’avance (et vous devriez probablement le faire), respectez les heures de publication qui ont donné les meilleurs résultats. Vous devriez tenir compte de facteurs tels que la position géographique, le fuseau horaire de votre public principal, l’heure à laquelle vos canaux de médias sociaux suscitent le plus d’engagement, et une publication équilibrée sur tous vos canaux.

Cependant, soyez attentif au timing : vous ne voulez certainement pas paraître insensible en publiant des tweets inopportuns, ce dont certaines marques ont été accusées lors des manifestations de Ferguson en 2014. Il serait également sage de surveiller vos concurrents, de repérer le contenu qui semblerait trop similaire et rivaliserait avec vos messages. Si vous utilisez un outil de gestion des médias sociaux, il est utile de définir des flux pour pouvoir surveiller les comptes de vos concurrents sur les médias sociaux afin d’adapter le timing de vos publications.

Publiez intelligemment vos messages avec Hootsuite

Essayez-le gratuitement pendant 30 jours

Cet article est adapté de la version originale en anglais “What Not To Post on Social Media: 5 Questions You Need To Ask Yourself Before You Publish” par Olsy Sorokina