Contenu digital

7 conseils pour générer davantage de clics sur tous vos réseaux sociaux

Mettons tout de suite les choses au clair : cet article ne traite pas des pièges à clics, pratique douteuse consistant à attirer les internautes en leur promettant des informations (« Vous ne devinerez jamais ce qu’il s’est passé ensuite ! ») ou en les induisant en erreur (« Perdez 15 kg grâce à cet aliment bizarre ! »). Nous allons plutôt parler de la création de contenu digital de qualité pour vos médias sociaux offrant un véritable intérêt et incitant les lecteurs à parcourir votre site Web ou votre blog pour interagir davantage avec vous ou avec votre marque. Suivez les 7 conseils ci-dessous pour publier du contenu générant davantage de clics.

1. Proposez du contenu intéressant aux bons lecteurs

Votre public se compose de lecteurs humains, avec des besoins et des objectifs, et souvent pressés. Avant de pouvoir communiquer efficacement avec eux, vous devez comprendre qui ils sont afin de personnaliser votre contenu et de les aider à résoudre leurs problèmes ou simplement illuminer leur journée.

Pourquoi auraient-ils intérêt à cliquer sur votre contenu et découvrir ce que vous avez à dire ? Vous ne pouvez pas répondre à cette question de manière claire et honnête sans y avoir réfléchi au préalable.

Assurez-vous que vos publications sur les médias sociaux répondent à la question suivante, que se poseront immanquablement vos lecteurs : « Quel intérêt pour moi ? ». En effet, quels avantages vos lecteurs tireront-ils de votre contenu ? Quels problèmes pourront-ils ainsi éviter ? Vous devez proposer un avantage concret et adapté à vos lecteurs potentiels les plus précieux.

2. Adressez-vous directement à votre public

Vous pouvez créer un lien avec vos lecteurs très simplement : il vous suffit d’utiliser la deuxième personne du pluriel. Ainsi, les pronoms tels que « vous » et « votre » rendent immédiatement votre contenu plus accessible.

Pensez-y ! Êtes-vous intéressé par la manière dont les entreprises peuvent multiplier leur taux de conversion ou par la manière dont VOUS pouvez multiplier VOTRE taux de conversion ? Adoptez une touche personnelle pour intéresser vos lecteurs dès les premières lignes. Demandez-vous toujours si votre publication est suffisamment personnelle pour que vous ayez vous-même envie de cliquer dessus (en partant bien entendu du principe que vous ignorez à quel point le contenu qui se cache derrière votre lien est génial).

3. Piquez la curiosité de vos lecteurs

La curiosité a beau être un vilain défaut, elle insuffle de l’authenticité dans une publication digitale.

En posant une question, vous suscitez très simplement la curiosité de vos lecteurs et les poussez à se demander dans quelle mesure ils ont besoin d’en savoir plus sur un sujet particulier. Mais attention : en posant une question dans un titre, votre publication peut être considérée comme un piège à clics si vous ne fournissez pas suffisamment de contexte sur le contenu réel de vos liens.

Un fait, un chiffre ou une citation étonnante permet également de susciter l’intérêt : il a été démontré que le fait de découvrir quelque chose d’inattendu piquait la curiosité des lecteurs.

4. Restez simple et privilégiez la voix active

Certaines des premières études portant sur la lecture en ligne ont démontré que les internautes ne lisaient pas tous les mots, mais parcouraient simplement le texte.

Ils consultent les flux de leurs réseaux sociaux de la même manière : ils ne lisent pas tous les mots, mais les parcourent en s’arrêtant sur ce qui attire leur regard, ou leur pouce dans le monde mobile. Formulez vos phrases simplement et clairement pour attirer l’attention de vos abonnés suffisamment longtemps pour les encourager à cliquer et lire le reste de votre contenu.

Évitez les termes très complexes. Préférez ainsi « apéro » à « agape ». Utilisez toujours la voix active et non la voix passive pour simplifier la structure de vos phrases. Vous serez ainsi plus facile à comprendre. Si vous avez besoin de conseils sur l’écriture à destination des médias sociaux, consultez notre publication sur les ressources d’aide à la rédaction destinées aux non-professionnels.

5. Incluez un appel à l’action

Il est facile de l’oublier, mais si vous souhaitez que vos lecteurs potentiels cliquent sur votre contenu, vous devez leur demander de le faire. Cette invitation est appelée un appel à l’action.

6. Facilitez le partage de votre contenu

Des études montrent que la majorité des clics sur des articles proviennent de publications partagées par des amis et des contacts, plutôt que par des éditeurs. Cela signifie que vos publications sur les médias sociaux recevant le plus de clics seront peut-être écrites par des personnes que vous n’avez jamais rencontrées : vos lecteurs et vos abonnés.

Utilisez les boutons de partage sur les médias sociaux pour faciliter le partage de votre contenu depuis votre site Web. Vous boosterez ainsi le trafic issu de liens externes.

7. Optimisez votre contenu pour chaque réseau social

Si les stratégies mentionnées ci-dessus sont universelles, il convient de garder à l’esprit les spécificités de certains réseaux.

Facebook

Savez-vous que lorsque vous publiez des liens sur Facebook, vous pouvez modifier le titre et l’extrait tirés des métadonnées ? Il vous suffit de cliquer sur le texte pour le modifier. Vérifiez que ces deux éléments suivent les principes énoncés dans cet article et ne sont pas tronqués.

Gardez à l’esprit que les publications ouvertement promotionnelles ne connaissent pas un grand succès sur Facebook. Veillez donc à éviter les expressions telles que « acheter maintenant ».

Et si jamais la tentation vous guette, n’oubliez pas que l’utilisation de techniques relevant du piège à clics a des conséquences particulièrement sérieuses sur Facebook. En effet, l’algorithme du réseau fait passer ce type de publication tout en bas du flux d’actualités. Concentrez-vous plutôt sur des interactions honnêtes en mettant en œuvre les stratégies de cet article.

LinkedIn

Les données internes de LinkedIn montrent que les publications intégrant un lien vers des « tops » bénéficiaient d’une amplification 40 % supérieure aux autres. Leur contenu est ainsi plus visible et bénéficie d’un nombre de clics potentiels plus important.

Quels types de classement pourriez-vous créer pour LinkedIn ?

Contenu digital

Twitter

Les images et liens ne sont plus pris en compte dans la limite de 140 caractères par tweet. Étant donné que les tweets incluant des images ou des vidéos génèrent trois fois plus d’interactions que les tweets constitués uniquement de texte, n’hésitez pas à insérer une animation GIF, une image ou une vidéo dans chacun de vos tweets pour optimiser les interactions et les clics.

Instagram

Le seul endroit dans lequel vous pouvez inclure un lien sur un contenu naturel d’Instagram est votre biographie. Cela signifie que si Instagram est un réseau terriblement efficace pour les interactions, il est difficile à exploiter pour générer du clic. Toutefois, cela n’est impossible, tant que vous mettez régulièrement à jour le lien dans votre biographie pour qu’il pointe vers le contenu ou la campagne du moment.

Pinterest

Les images verticales prennent beaucoup plus de place dans les résultats de Pinterest et attirent davantage l’attention de ses utilisateurs, en particulier sur les appareils mobiles. Optez donc pour le format portait afin de maximiser le nombre de clics !

Maintenant que vous savez comment vous adresser directement à votre public et optimiser votre contenu pour chaque réseau, vous avez toutes les cartes en main pour montrer à vos lecteurs potentiels l’intérêt que présente votre contenu. N’oubliez pas qu’au final, c’est bien car vous avez suscité leur intérêt qu’ils cliqueront sur vos publications.

Partagez votre contenu invitant au clic sur vos canaux de médias sociaux avec Hootsuite. Essayez notre service gratuitement dès aujourd’hui.

En savoir plus