Générer du trafic sans recourir au Clickbait : 5 méthodes simples

Compte tenu du volume faramineux de ressources présentes sur le Web, les internautes sont devenus plus regardant quant à leur qualité. De nos jours, le Web regorge d’articles sur tous les sujets, de la politique aux ours polaires, si bien que les utilisateurs ne souhaitent plus perdre leur à consulter des contenu sans substance.

Si un titre percutant comme « Lisez cet article pour découvrir le vrai sens de la vie » peut capter l’attention de votre public (après tout, qui n’a jamais rêvé d’avoir une réponse à cette question existentielle ?), les premières lignes de cet article doivent être irréprochables. Si elles ne tiennent pas la promesse du titre, le lecteur se sentira trompé et sera moins enclin à retourner sur votre site.

Voici pourquoi, en tant que spécialiste du contenu, vous devez éviter de recourir à des titres de type clickbait (que l’on traduit par « piège à clics ») sur votre site Web ainsi que pour vos publications sur les média sociaux.

De nombreuses plateformes connaissent désormais cette pratique et ont mis en place des systèmes de détection des clickbaits afin de les faire disparaître. Pour améliorer la satisfaction de ses utilisateurs, Facebook utilise un système qui repère les titres qui s’apparentent à ce procédé et réduit en conséquence la diffusion des publications issues des pages et des sites qui ces titres aguicheurs de façon répétée.

Comment inciter votre public à lire votre contenu sans faire de fausses promesses ? Les conseils suivants vous aideront à susciter l’intérêt sans pour autant passer par les clickbaits.

5 conseils pour générer du trafic sans recourir aux Clickbait

#1 – Définir des objectifs réalistes

Les gens n’ont pas envie d’être menés en bateau. Si les clickbaits peuvent produire des résultats dans ses débuts, vous risquez par la suite de perdre la confiance de votre public, qui arrêtera de cliquer sur vos contenus. Tous les efforts déployés pour attiser leur curiosité ne seront jamais récompensés si vous les décevez de façon répétée.

Si un visiteur clique sur le titre « 45 photos de chats qui vous feront pleurer » et qu’il ne verse pas une seule larme, il se sentira berné.

Si vous indiquez que vos photos sont « incroyables » et promettez à votre public un moment d’émotion, il faut vraiment que vos animaux aient quelque chose d’extraordinaire. Dans le cas contraire, rien ne sert de faire de l’esbroufe.

Plutôt que de créer des titres trompeurs pour piquer la curiosité de votre public, Facebook conseille de diffuser des articles disposant de titres précis qui ne promettent pas monts et merveilles. Si votre contenu porte sur des chats, soyez honnête à ce sujet. Les amoureux de chats vous remercieront de les avoir informés de façon factuelle.

Ainsi, lorsqu’un visiteur cliquera sur l’article « 12 astuces conçus pour les amoureux des chats » et trouvera toutes les réponses qu’il était en droit d’attendre d’un tel titre, il vous considérera comme une marque de confiance.

2. Établir une liste

Comment faire ressortir votre article parmi le flot ininterrompu de contenus parcourus par votre audience, sans pour autant jouer avec ses émotions ou faire du teasing ? Organisez votre contenu sous la forme de liste.

Des études ont démontré que le cerveau humain adorait les listes, car elles facilitent la lecture et l’organisation des pensées. Elles aident votre audience à évaluer la longueur du récit afin de se préparer à lui accorder l’attention nécessaire. Dans un monde où les choix sont infinis, les titres présentés sous forme de listes peuvent offrir un soulagement aux lecteurs accablés par la multitude de décisions à prendre. Les listes numérotées favorisent l’organisation spatiale des informations et s’accompagnent d’un sentiment d’avoir appris quelque chose au terme de la lecture de l’article.

Si vous lisez un article intitulé « Les 7 dates clés de l’histoire de France » et qu’à la fin de l’article, vous connaissez effectivement les 7 événements correspondants, vous serez satisfait et serez plus à même de cliquer sur des listes numérotées à l’avenir, en particulier si celles-ci sont associées à un chiffre impair.

3. Faire appel aux émotions

Il est essentiel de créer un lien émotionnel avec votre public. Là encore, il ne s’agit pas de promettre des émotions extrêmes en échange de l’intérêt pour votre contenu. Il s’agit simplement d’identifier les émotions qui comptent le plus pour votre public et de les utiliser dans votre communication. Si la colère n’est peut-être pas adaptée pour vendre des pyjamas en polaire, elle peut être un vecteur de choix pour promouvoir des boissons énergisantes.

Les stratégies les plus efficaces ne sont pas toujours évidentes. Par exemple, une étude sur le marketing des émotions a démontré que les clients des secteurs de la finance et de l’assurance sont plus réceptifs aux messages jouant sur la proximité plutôt que la sécurité, préfèrent les publications axées sur la peur plutôt que sur l’exclusivité. Dans le secteur de la vente au détail, c’est exactement l’inverse. Les clients sont plus sensibles aux notions de sécurité et d’exclusivité qu’à celles de proximité et de peur. Vous devrez peut-être tâtonner pour identifier les leviers les plus adaptés à votre marque et à votre audience, mais une fois que vous saurez capter son intérêt, le plus dur sera fait.

Bonus : Téléchargez notre guide gratuit pour découvrir comment accroître l’engagement sur les médias sociaux grâce à une meilleure connaissance de votre audience, à un ciblage plus efficace et à la simplicité de gestion des réseaux sociaux offerte par Hootsuite.

4. Faire preuve d’authenticité

Lorsque vous étiez enfant, votre maman a sûrement dû vous dire que le meilleur moyen de se faire des amis était d’être soi-même. Elle avait entièrement raison. Lorsque votre équipe créative puise dans ses propres centres d’intérêt, cela peut produire des résultats détonants. Au-delà du jargon inhérent à votre communication, vous pouvez nouer des relations avec votre audience en lui faisant partager des expériences et en dialoguant avec vos visiteurs comme s’ils étaient vos amis.

C’est pour cette raison qu’il est essentiel de disposer d’une équipe créative impliquée et dynamique, possédant de nombreux centres d’intérêts. Ainsi, l’équipe créative de Hootsuite affectionne particulièrement la série Game of Thrones, réalisée par HBO. En s’appuyant sur ce centre d’intérêt, elle a créé des contenus très réussis qui revisitent le générique de la série en remplaçant les maisons par de célèbres réseaux sociaux.

La vidéo a été vue plus de 900 000 fois et a été citée dans le Time, AdAge, Fast Company et Mashable. Pour obtenir des clics sans recourir aux clickbaits, veillez à créer un environnement de travail stimulant qui encourage la créativité, l’individualité et la prise de risques.

Lorsque votre équipe peut exprimer ses idées librement dans un cadre qui privilégie l’authenticité, la diffusion de vos contenus ne peut que suivre.

5. Relire, relire, relire

Lors qu’un titre est simple et efficace, difficile d’imaginer la somme de travail qui a conduit à sa création. En réalité, les titres sont souvent examinés par d’excellents relecteurs, qui en détaillent chaque lettre. Une combinaison de mots clés élaborée par un bon rédacteur peut transformer un simple contenu en une véritable machine à conversions.

Même si vous êtes pris par le temps, ce soin supplémentaire porté à votre titre pourrait être la clé de votre réussite.

Le titre de votre publication est le premier point de contact avec votre audience, donc peaufinez-le ! Si vous ne savez pas par où commencer, nous vous suggérons de tester ce générateur de titres.

Gardez bien à l’esprit que les clickbaits ne sont pas la seule voie possible. Procédez par étape, lentement mais sûrement, et vos efforts porteront leurs fruits.

Partagez vos publications les plus créatives (loin des clickbaits) sur les canaux sociaux grâce à Hootsuite.

Essayez notre service gratuitement dès aujourd’hui.

En savoir plus