Si j’étais payé à chaque fois qu’un internaute demandait à Google combien coûtent les publicités sur Facebook (aussi appelées Facebook Ads chez les connaisseurs), j’aurais probablement déjà pu prendre ma retraite au soleil. Malheureusement, la réponse à cette question n’a rien d’évident : cela dépend.

Votre investissement variera en effet selon votre secteur, vos concurrents, la période de l’année, l’heure de la journée, votre méthode de ciblage, le contenu de vos publicités, etc.

J’ai tout de même une bonne nouvelle : le coût des publicités sur Facebook dépend certes de nombreux facteurs, mais vous avez la main sur ceux qui permettront d’éviter qu’il ne dépasse (votre budget). Il vous suffit de mesurer vos performances et d’affiner vos campagnes en vous appuyant sur la data.

Mais tout d’abord, comment déterminer si vos coûts sont normaux ou non ? Pour le savoir, nous avons analysé le coût moyen des publicités sur Facebook en décortiquant près de 636 millions de dollars de dépenses publicitaires réalisées en 2020 et 2021, dont la direction de Hootsuite et AdEspresso a bien voulu nous communiquer le détail. Voici nos résultats, pour chaque type de publicité.

Bonus : Téléchargez gratuitement notre guide pour transformer votre trafic sur Facebook en ventes à travers 4 étapes faciles à suivre

Comment sont facturées les publicités sur Facebook ?

Reprenons tout d’abord brièvement les bases. Facebook propose diverses stratégies d’achat de publicités, mais la plus couramment utilisée est le format d’enchères. Il vous suffit d’indiquer votre budget, et Facebook enchérit automatiquement sur chaque placement publicitaire pour vous offrir les meilleurs résultats possibles dans le respect de votre budget.

Si vous découvrez tout juste les publicités sur Facebook, nous vous conseillons de rester sur les enchères automatiques. Les utilisateurs plus avertis peuvent fixer des limites d’enchères, mais il faut pour cela parfaitement connaître le RSI attendu et les taux de conversion moyens de vos publicités. Au passage, vous pouvez obtenir tous ces chiffres et bien d’autres avec Hootsuite Impact, qui mesure à la fois le RSI de vos campagnes payées et organiques.

Plusieurs facteurs entrent en jeu dans le coût de vos Facebook Ads :

  • Dépenses globales du compte
  • Dépenses publicitaires par campagne
  • Budget quotidien (si vous utilisez cette stratégie)
  • Coût par action ou conversion
  • Retour sur dépenses publicitaires (ROAS)
  • Enchère moyenne par publicité

11 facteurs qui influent sur le coût des publicités sur Facebook

Nous allons le voir, de TRÈS nombreux facteurs font varier le coût des publicités. En voici le détail :

1. Le ciblage de votre public

La précision de votre ciblage joue sur les coûts. En moyenne, il revient plus cher d’afficher vos publicités auprès de personnes ciblées avec précision qu’auprès de groupes plus larges. En vérité, ce point n’est pas réellement problématique.

Oui, vous pouvez dépenser seulement 0,15 $ par clic en ciblant l’ensemble des internautes basés aux États-Unis, avec pour résultat un taux de conversion de seulement 1 %. Mais vous pouvez aussi micro-cibler vos publicités pour que seuls vos clients idéaux les voient, à savoir les buveurs de café de 30 à 50 ans vivant dans votre ville. Certes, chaque clic vous coûtera 0,65 $, mais le taux de conversion atteindra 10 %. N’est-ce pas là une meilleure stratégie ?

Sur Facebook, vous pouvez pour cela créer très simplement une audience personnalisée :

  • Remplacez le lieu par défaut par celui où vous vous trouvez (ou par la région ou le ou les pays qui vous intéressent si vous faites de la vente en ligne).
  • Modifiez la tranche d’âge et les autres données de ciblage démographique.

Incluez un centre d’intérêt lié à votre entreprise. Dans notre cas, nous ciblons les personnes aimant le café. Facebook sélectionne donc les utilisateurs qui suivent des marques de café ou des Pages en lien avec le café, ont cliqué sur d’autres publicités autour du café ou encore qu’il identifie comme étant des amateurs de café à l’aide des moyens effrayants lui permettant de réunir des informations nous concernant.

Ciblage des publicités sur Facebook (États-Unis, Boise, Idaho, âge, sexe et centres d'intérêt)

Savez-vous que Facebook tient une liste des centres d’intérêt de chacun de ses utilisateurs spécifiquement pour son ciblage publicitaire ? Si vous l’ignoriez, rassurez-vous, 74 % des utilisateurs de Facebook n’ont pas connaissance de cette liste non plus.

Presque un tiers des utilisateurs affirment que leur liste ne leur correspond pas vraiment. J’ai pris la peine de vérifier la mienne, et je dois dire que je m’y retrouve totalement :

Configuration des publicités sur Facebook - Préférences publicitaires, Sujets des publicités

Pour autant, même les supercalculateurs font des erreurs :

Publicités sur Facebook - Préférences publicitaires, Toronto Maple Leafs

2. Votre secteur

Dans certains secteurs, la concurrence publicitaire est plus féroce que dans d’autres. Bien entendu, les prix s’en ressentent. De manière générale, plus la valeur de votre produit ou du prospect que vous essayez de capturer est élevée, plus vos coûts publicitaires seront importants.

Par exemple, le secteur des services financiers est bien plus concurrentiel que celui des vendeurs de t-shirts. Voici quelques exemples liés à la vente au détail qui montrent à quel point les coûts peuvent aussi varier au sein d’un même secteur.

Comparaison des coûts des publicités sur Facebook et Instagram en 2020 (vente au détail)
Source : MarketingCharts

3. Vos concurrents

Oui, même les entreprises les plus modestes peuvent tirer profit des publicités sur Facebook. Et oui, vous aurez du mal à faire face aux géants qui dépensent des millions en publicités.

Vous ouvrez un magasin de jouets ? Bonne idée ! Sachez tout de même que Disney a consacré 213 millions de dollars à la publicité mobile sur Facebook en 2020. Vous ouvrez un magasin d’articles pour la maison ? Les dépenses publicitaires de Walmart ont atteint 41 millions de dollars.

Avec vos 50 $ quotidiens en publicités Facebook, vous ne faites évidemment pas le poids.

Si nous vous donnons ces chiffres, ce n’est évidemment pas pour vous décourager. Mais pour limiter les coûts et optimiser votre RSI, vous devez à tout prix vous différencier de vos concurrents. Gardez l’œil sur ce qu’ils font, sans vous laisser influencer pour autant. Soyez malin, analysez vos adversaires et mettez sur pied un plan pour gagner.

4. Périodes de l’année et fêtes

Le prix de publicités pour des fleurs le 15 juillet ? 1,5 $.

Le prix pour les mêmes publicités le 13 février ? 999,99 $.

J’avoue, ces chiffres sortent tout droit de mon chapeau, mais ils illustrent une certaine vérité. Le timing est très important. Les prix varient fortement en fonction des saisons, des fêtes ou des événements propres à certains secteurs.

Exemple typique : la publicité pour le Black Friday et le Cyber Monday. Comme nous le savons tous, il s’agit des jours où se concentrent la majorité des achats de l’année. Certaines marques consacrent jusqu’à 6 millions de dollars à leurs publicités digitale rien que pour le Black Friday. Impressionnant.

Vous vous en doutez, la publicité est aussi particulièrement coûteuse au mois de décembre.

5. Heure de la journée

Le coût des enchères a tendance à diminuer de minuit à 6 h, car la concurrence est moindre sur ce créneau. Pour autant, cette tendance ne se vérifie pas systématiquement.

Par défaut, les publicités sont configurées pour être diffusées 24 h/24 et 7 j/7, mais vous pouvez tout à fait programmer un calendrier à l’heure près.

Programmation des publicités sur Facebook par fuseau horaire

N’imaginez pas pour autant que vous devez vous limiter aux heures ouvrables classiques si vous ciblez des entreprises. Environ 95 % des publicités sur Facebook sont vues sur mobile, notamment par des personnes qui parcourent distraitement leur fil avant d’aller se coucher.

6. Votre localisation

Ou plus précisément, la localisation de votre public. Toucher 1 000 Américains via des publicités sur Facebook coûtait environ 35 $ en 2021. La facture se limitait en revanche à 1 $ pour de nombreuses autres nationalités.

Le coût moyen des publicités varie considérablement d’un pays à l’autre, de 10 centimes en Inde à près de 3,85 $ en Corée du Sud.

Coût par clic sur les Facebook Ads par pays, en dollars (graphique de Statista)
Source : Statista

7. Votre stratégie d’enchère

Facebook propose 3 types de stratégies d’enchère. En choisissant celle qui convient le mieux à votre campagne, vous pourrez réduire considérablement vos coûts.

Bonus : Téléchargez gratuitement notre guide pour transformer votre trafic sur Facebook en ventes à travers 4 étapes faciles à suivre

Téléchargez notre guide maintenant !

Quel que soit votre choix, vous devrez fixer le budget de votre campagne, que ce soit par jour ou pour sa durée totale.

Configuration des publicités sur Facebook, budget et dates de début/fin
Source: Facebook

Enchères basées sur les dépenses

Ces stratégies se basent avant tout sur votre budget. Plusieurs options s’offrent à vous :

  • Coût le plus bas : optimisez les conversions réalisées avec votre budget en limitant le coût par conversion (ou le coût par résultat).
  • Valeur la plus élevée : dépensez davantage pour chaque conversion pour vous concentrer sur les actions les plus rentables, par exemple la vente d’articles plus coûteux ou l’enregistrement de prospects intéressants.

Enchères basées sur l’objectif

Ces stratégies permettent de générer le plus de résultats pour votre budget.

  • Objectif de coût par résultat : obtenez le plus de conversions ou d’actions tout en maintenant les coûts aussi stables que possible d’un mois à l’autre. Vous bénéficiez ainsi d’une rentabilité prévisible, même si les coûts varient encore un peu.
  • Objectif de ROAS : il s’agit de la stratégie la plus agressive basée sur un objectif. Indiquez le retour sur investissement attendu, par exemple 120 %, et le Gestionnaire de publicités optimisera vos enchères pour tenter de l’atteindre.

Enchères manuelles

Pas de surprise ici, les enchères manuelles vous permettent de fixer un montant maximal pour toutes les enchères de votre campagne. Facebook fera monter les enchères autant que nécessaire pour vous faire remporter chaque placement, sans dépasser cette limite. Si vous maîtrisez parfaitement les publicités sur Facebook et disposez des analyses nécessaires pour fixer les bons montants, vous pouvez avec cette méthode réduire vos coûts tout en obtenant d’excellents résultats.

8. Formats des publicités

Un format publicitaire (vidéo, image, carrousel, etc.) n’est pas nécessairement plus coûteux qu’un autre, mais il sera plus cher qu’il ne le devrait s’il n’est pas adapté à l’objectif de votre campagne.

Si vous vendez des vêtements en ligne, une publicité pour une grosse promotion ou un bon de réduction peut vous faire gagner des ventes. Pour autant, une vidéo lifestyle ou des publicités carrousel présentant vos vêtements portés généreront sans doute plus de clics qui aboutiront à des ventes.

Pour savoir ce qui est efficace dans votre cas, vous n’aurez d’autre choix que de faire des tests. Dans tous les cas, sachez que le format de votre publicité peut avoir un impact considérable sur le coût de vos publicités sur Facebook.

9. Objectif de votre campagne

Pour garder la main sur le coût de vos publicités sur Facebook et assurer leur succès, une décision est plus importante que toutes les autres : le choix de l’objectif de la campagne. La section suivante présente le coût par clic pour les différents objectifs, répartis dans 5 catégories.

  • Impressions
  • Portée
  • Génération de leads
  • Conversions
  • Clics sur les liens

Lorsque vous configurez votre campagne, l’interface se présente comme suit :

Configuration des publicités sur Facebook - Nouvelle campagne, choix d'un type d'objectif (sensibilisation, considération, conversion)

Le coût par clic moyen varie de 164 % en fonction des objectifs des campagnes Facebook, de 0,18 $ à 1,85 $. Choisir le bon format pour votre campagne est probablement la décision la plus importante que vous aurez à prendre de l’année. On vous dit ça comme ça…

10. Classements de qualité, d’interaction et de conversion

Facebook suit le nombre de clics, de mentions J’aime, de commentaires et de partages générés par votre publicité et en tire des scores de qualité. 3 d’entre eux sont particulièrement importants :

  • Classement par qualité : classement quelque peu ambigu de la « qualité globale » de votre publicité, selon Facebook. Ce classement se base principalement sur un score qui évalue dans quelle mesure votre publicité est pertinente pour son public cible et les retours des utilisateurs par rapport à des publicités similaires d’autres annonceurs.
  • Classement des taux d’interaction : nombre de personnes ayant vu votre publicité par rapport au nombre de personnes qui ont interagi avec elle, et comparaison de ce rapport avec celui d’autres annonceurs.
  • Classement des taux de conversion : le taux de conversion que devrait générer votre publicité par rapport aux autres acteurs partageant votre public et votre objectif.

Nous savons depuis longtemps que les indicateurs d’engagement jouent un rôle essentiel dans les contenus choisis par l’https://blog.hootsuite.com/facebook-algorithm/algorithme Facebook. Sachez que les mêmes règles s’appliquent pour les publicités : proposez du contenu de qualité si vous voulez qu’il soit affiché.

Les bons classements vous permettent de bénéficier d’enchères plus concurrentielles et peuvent ainsi faire la différence pour l’obtention d’un placement.

Une fois que votre publicité est en ligne depuis quelque temps, vous trouverez ces informations dans le Gestionnaire de publicités. Cliquez sur votre campagne, puis sur le troisième onglet (Publicités pour 1 Campagne). Les scores possibles sont les suivants :

  • Au-dessus de la moyenne (youhou !)
  • Dans la moyenne
  • En dessous de la moyenne (35 % des publicités les moins bien notées)
  • En dessous de la moyenne (20 % des publicités les moins bien notées)
  • En dessous de la moyenne (10 % des publicités les moins bien notées)

Tableau de bord des campagnes publicitaires Facebook

Vérifiez vos scores de qualité régulièrement et pensez à travailler les publicités décevantes pour augmenter leurs scores plutôt que d’en créer de nouvelles.

11. Faites la distinction entre la performance de vos campagnes payées et de vos campagnes organiques

Un des moyens les plus simples de réduire le coût de vos publicités sur Facebook est de suivre et d’optimiser régulièrement vos campagnes. Pour y parvenir, vous devez disposer de la data appropriée. Avec Hootsuite Social Advertising, vous pouvez planifier, gérer, modifier et analyser les résultats de l’ensemble de vos contenus payés et organiques, sur tous les canaux.

Clarifiez les articulations entre vos différentes initiatives marketing sur les médias sociaux et saisissez les opportunités d’optimisation au vol avec des informations pertinentes et actualisées. Vous pourrez également gagner beaucoup de temps en préparant et programmant vos contenus payés et organiques depuis une seule et même interface.

Combien coûtent les publicités sur Facebook en 2022 ?

Attention, nos chiffres ne sont que des évaluations. Nous pensons qu’ils sont tout à fait exacts, mais vous pourriez ne pas obtenir les mêmes résultats. Dans ce cas, n’accusez pas vos campagnes. La data de cet article peut vous servir de guide, mais sachez prendre du recul.

Plongeons-nous dans les chiffres et voyons combien les publicités sur Facebook devraient vous coûter en 2022.

Coût par clic (CPC) sur Facebook

Coût par clic, par mois

Les CPC ont démarré 2021 à un point bas, avant d’augmenter continuellement tout au long de l’année. Cette tendance se retrouve tous les ans, hormis en 2020, où l’inverse s’est produit. Une anomalie est également notable au 2e trimestre de cette même année, avec le début de la pandémie de COVID-19.

En 2020, c’est en avril que le CPC a atteint son plus bas, à 0,33 $. C’est près de 23 % de moins qu’en avril 2019. Cette chute est parfaitement logique, car le CPC est directement lié à l’intensité de la concurrence, et de nombreux annonceurs ont cessé leurs campagnes lors de la pandémie.

CPC des publicités sur Facebook par mois en 2020

Par rapport à 2021, nous voyons que les CPC au 1er trimestre sont plus bas et qu’ils atteignent leur maximum au 4e trimestre grâce aux fêtes de fin d’année et à la concurrence que se livrent les annonceurs autour de cette période.

CPC des publicités sur Facebook par mois en 2021, AdEspresso

Que veulent dire ces chiffres pour vous en 2022 ?

  • Vous l’avez deviné, vos publicités vous coûteront probablement plus cher en 2022 qu’en 2020 et 2021. Pour maximiser votre RSI, veillez donc à optimiser l’objectif de votre campagne et la qualité de vos publicités.
  • Vous ne visez pas les particuliers ? Vous pouvez réduire vos publicités sur Facebook au 4e trimestre pour éviter de vous mesurer aux marques d’e-commerce et alléger les coûts. Sur cette période, n’hésitez pas à vous concentrer sur d’autres initiatives de marketing digital.
  • Anticipez la probable baisse des coûts du 1er trimestre 2023 : préparez vos campagnes pour pouvoir profiter au maximum des CPC les plus bas de l’année.

Coût par clic, par jour de la semaine

Le CPC des publicités sur Facebook est généralement plus bas le week-end. Pourquoi donc ? Tout simplement en raison de la loi de l’offre et de la demande : à nombre identique d’annonceurs, les médias sociaux sont plus fréquentés le week-end. Par conséquent, les placements disponibles sont plus nombreux, et vous pouvez donc remporter des enchères plus basses.

Pour autant, la différence n’est pas non plus monstrueuse. N’allez pas tout miser sur le samedi, par exemple ! En 2019, le CPC était jusqu’à 0,10 $ plus bas le week-end. Cette différence s’est limitée à 2 ou 3 centimes en 2020 et 2021. (Le 2e trimestre 2020 est une exception notable en raison de la suspension de nombreuses campagnes publicitaires.)

Voici les statistiques de CPC par jour pour 2020 :

Facebook ads cost per click by day of weekCPC des publicités sur Facebook par jour de la semaine

Les chiffres de 2021 :

CPC des publicités sur Facebook par jour de la semaine en 2021

Que veulent dire ces chiffres pour vous en 2022 ?

  • Pour la plupart d’entre vous, absolument rien. Diffusez vos publicités tous les jours, sauf si votre data vous convainc que vos clients s’isolent sur une île déserte le week-end.

Coût par clic, par heure

Les clics sont moins coûteux de minuit à 6 h (heure locale des personnes qui les voient). Mais est-il pour autant judicieux de n’exposer que les insomniaques à vos publicités ? Pourquoi pas, si vous vendez des oreillers, du café, des compléments facilitant l’endormissent ou des sucreries…

En 2020, le CPC moyen ne baissait pas de manière notable pendant la nuit.

CPC des publicités sur Facebook par heure en 2020

En 2021, le CPC moyen était souvent moins élevé au petit matin, probablement car de nombreuses marques programment leurs campagnes pour n’être actives que pendant la journée, ce qui libère des espaces publicitaires.

CPC des publicités sur Facebook par heure en 2021

Que veulent dire ces chiffres pour vous en 2022 ?

  • Il n’est probablement pas nécessaire de définir un programme particulier pour vos publicités. Laissez votre campagne tourner 24 h/24 et 7 j/7, Facebook se chargera de maximiser les clics en fonction de votre objectif.

Coût par clic, par objectif

Nous arrivons sur un sujet important. Le CPC varie considérablement selon l’objectif de votre campagne. 2020 et 2021 ont été très similaires à cet égard, hormis sur un point : les impressions.

Hormis au 3e trimestre, il fallait payer beaucoup plus cher pour que ses publicités soient vues en 2020 qu’en 2021.

CPC des publicités sur Facebook par objectif de campagne en 2020

Les données 2021 n’incluent pas encore le 4e trimestre, mais le CPC est toujours plus élevé sur cette période. Pour autant, vous pouvez voir qu’en choisissant le bon objectif pour votre campagne, vous pourrez optimiser le coût de vos publicités sur Facebook.

CPC des publicités sur Facebook par objectif de campagne en 2021

Que veulent dire ces chiffres pour vous en 2022 ?

  • Adaptez toujours votre objectif à la période de l’année : ces deux facteurs fonctionnent en synergie. Les coûts sont plus élevés au 4e trimestre, car la concurrence y est plus forte. Plutôt que de planifier un budget mensuel de 1 000 $, vous pouvez par exemple limiter ce budget à 500 $ sur la première partie de l’année, puis l’augmenter à 1 500 $ les six mois suivants (ou inversement, selon votre public).
  • Facebook est vraiment efficace pour optimiser votre campagne en fonction de votre objectif. Laissez-le faire.
  • Le CPC de la création de leads est plus bas que celui des campagnes de conversion. Cela signifie qu’il peut être plus économique d’utiliser les publicités à formulaire Facebook associées à l’objectif de génération de leads que faire en sorte que les internautes cliquent sur votre page de destination.
  • Toutefois, pour multiplier les ventes ou exécuter des stratégies de génération de leads plus complexes, les campagnes de conversion permettent d’optimiser l’intention efficacement. Cela signifie que les personnes qui voient votre publicité sont plus susceptibles de réaliser un achat ou d’accomplir une autre action nécessitant une certaine motivation.
  • Les impressions sont bon marché, mais vous avez tout intérêt à les réserver aux campagnes visant à doper la notoriété de la marque. Vous cherchez à booster votre trafic ? Misez sur la génération de leads, les clics ou les conversions.

Coût par mention J’aime (CPL) sur Facebook

Les campagnes de mentions J’aime permettent de doper le public de votre Page Facebook. Vous pouvez ainsi vous développer plus rapidement sur les médias sociaux si vous ciblez les bonnes personnes, celles qui resteront durablement intéressées par votre marque.

Coût par mention J’aime, par mois

Les résultats sont très différents entre 2020 et 2021. En 2020, le CPL a chuté au début de la pandémie (comme tous les indicateurs publicitaires) avant de rebondir aux 3 et 4e trimestres, quand les marques ont commencé à préparer leur public au Black Friday et aux fêtes.

Cette théorie est confirmée par la chute observée en décembre 2020 : le CPL était alors quasiment au plus bas enregistré en avril de la même année (0,11 $). Autre explication possible : les budgets de fin d’année étaient épuisés.

CPL des publicités sur Facebook par mois en 2020

En 2021, le CPL a battu des records, et la tendance ne semble pas devoir s’inverser en 2022. À l’heure actuelle, le CPL moyen est de 0,38 $, avec un pic de 0,51 $ en mai 2021, ce qui est supérieur à certains CPC moyens pour des campagnes de conversion. Il est par conséquent préférable de consacrer vos budgets à des campagnes CPC.

Coût des publicités par mention J'aime sur Facebook par mois en 2021

Que veulent dire ces chiffres pour vous en 2022 ?

  • Si vous souhaitez toujours étendre le public de votre Page Facebook avec une campagne CPL, essayez de recibler vos annonces plutôt que de repartir sur une campagne à froid. Vous pouvez créer une audience similaire, ajouter votre liste de clients ou créer une audience sur mesure, hautement ciblée.

Coût par mention J’aime, par jour

Contrairement aux CPC, le CPL dépend fortement du jour. En 2020, les mardis et mercredis étaient les moins chers. Le lundi était lui aussi économique, sauf au 1er trimestre.

CPL des publicités sur Facebook par jour de la semaine en 2020

En 2021, tout a changé. Les mentions J’aime étaient bien meilleur marché le week-end, même si elles restaient plus coûteuses qu’en 2020. En semaine, leur coût a explosé. Il a atteint des niveaux records à chaque trimestre, allant jusqu’à près de 1,20 $.

Autant vous dire qu’à ce tarif, vous avez tout intérêt à investir votre argent ailleurs.

CPL des publicités sur Facebook par jour de la semaine en 2021

Que veulent dire ces chiffres pour vous en 2022 ?

  • Ce n’est pas parce que le mardi est plus économique sur un trimestre qu’il le restera au trimestre suivant. Quelle leçon en tirer ? Utilisez les enchères automatiques et laissez Facebook optimiser la diffusion de vos publicités.

Coût par mention J’aime, par heure

Comme pour les campagnes CPC, le coût par mention J’aime diminue la nuit, et plus particulièrement entre minuit et 6 h du matin. Étrangement, les données pour 2020 montrent exactement l’inverse : le CPL a atteint son plus haut au 1er trimestre entre minuit et 4 h du matin. (À croire que tout le monde regardait Netflix en traînant sur son téléphone.)

CPL des publicités sur Facebook par heure en 2020

En 2021, les chiffres ont retrouvé leur comportement habituel :

Coût des publicités par mention J'aime sur Facebook par heure en 2021

Que veulent dire ces chiffres pour vous en 2022 ?

  • Comme pour le CPC, ne cherchez pas à micromanager vos publicités en fonction du CPL. L’algorithme de pointe de Facebook se chargera d’optimiser les coûts.

Appuyez-vous sur des analyses et des informations pour comprendre pleinement le RSI de vos campagnes publicitaires sur les médias sociaux et progresser. Profitez de rapports détaillés sur vos contenus payés et organiques, et gagnez du temps en gérant toutes vos initiatives depuis une seule et même interface. Demandez une démonstration de Hootsuite Social Advertising sans plus attendre.

Demander une Demo

Gérez facilement votre page Facebook (+ d’autres comptes de médias sociaux) et gagnez du temps avec Hootsuite. Planifiez, engagez, analysez, réalisez.

Essayez notre plateforme gratuitement