Algorithme Facebook : comment fonctionne-t-il en 2020 ? Comment l’utiliser à votre avantage ?

Le passage en 2020 a marqué le début d’une nouvelle décennie, mais aussi le lancement d’une nouvelle mise à jour de l’algorithme Facebook.

Fin 2019, la portée moyenne des publications Facebook a baissé de 2,2 %, ce qui signifie que les marques peuvent raisonnablement s’attendre à ce que 5,5 % de leurs abonnés voient leurs publications. Les grandes marques comptant énormément d’abonnés risquent quant à elles d’enregistrer des taux encore plus faibles.

C’est vrai, l’algorithme Facebook n’est pas le seul facteur à influencer la portée des publications. D’autres éléments entrent en jeu, notamment la croissance continue de Facebook. Cependant, l’algorithme reste sans conteste de l’un des facteurs clés. C’est pourquoi les professionnels du marketing qui ne se tiennent pas informés des tendances en la matière auront sûrement plus de difficulté à diffuser leur contenu après de leur public.

Pour rappel, l’algorithme permet à Facebook de décider des publications que les utilisateurs voient et de l’ordre dans lequel elles s’affichent dans leur fil d’actualité.

Depuis 2018, l’algorithme évolue rapidement, témoignant des efforts de Facebook pour offrir des moments plus intéressants et plus pertinents à ses internautes.

En 2020, Facebook met l’accent sur la transparence de sa plateforme, octroyant à ses utilisateurs plus de contrôle sur ce qu’ils voient. Facebook a ainsi mené plusieurs sondages directement auprès d’eux pour recueillir des données et des opinions. Désormais, il existe un bouton sur lequel les utilisateurs peuvent cliquer pour savoir pourquoi une publication donnée s’affiche dans leur fil d’actualité.

Quelles sont les répercussions pour les marques qui ne veulent pas dépenser tout leur budget dans des annonces Facebook ?

Ne baissez pas les bras trop vite. Nous avons regroupé dans cet article neuf conseils stratégiques pour vous aider à tirer parti de l’algorithme Facebook en 2020 et l’utiliser à votre avantage.

Bonus: Notre guide en 8 étapes pour développer votre présence sur les réseaux sociaux vous aidera à élaborer une stratégie social media des + efficaces !

Brève chronologie de l’algorithme Facebook

facebook algorithm history

2004 – 2009 :

Facebook est créé en 2004, mais le fil d’actualité ne fait son apparition qu’en 2006. Le bouton J’aime est lancé en 2007, et, selon toute probabilité, Facebook n’utilise ce que l’on qualifie aujourd’hui d’« algorithme » qu’à partir de 2009. Cette année-là, la plateforme lance un nouvel ordre de tri pour les fils d’actualité, basé sur la popularité de chaque publication. Le temps des publications affichées dans l’ordre chronologique inverse est alors révolu !

2009 – 2019 :

Après une décennie d’ajustements en coulisses, l’expérience utilisateur que des milliards d’utilisateurs tiennent aujourd’hui pour acquise est née : des fils d’actualité personnalisés, tous créés par un logiciel surpuissant qui analyse des dizaines de milliers de points de données. L’objectif : maximiser le temps que passent les internautes sur la plateforme. Et pour cause : plus de temps d’utilisation implique plus d’annonces vues, et donc plus d’argent pour les actionnaires Facebook.

2015

En 2015, Facebook lance la fonctionnalité « Voir en premier » pour permettre aux utilisateurs de choisir les pages qu’ils souhaitent voir en haut de leur fil d’actualité. Cette année-là, Facebook commence également à déclasser les pages qui publient beaucoup de contenu naturel à caractère promotionnel (par exemple, les publications naturelles dont le contenu s’apparentait à des publicités).

2016

En 2016, Facebook commence à donner la priorité aux publications d’amis et de membres de la famille, ainsi qu’aux contenus « informatifs » et « divertissants ». L’algorithme prend désormais en compte la valeur des publications, basée sur le temps que les utilisateurs passent à les consulter, et ce, même s’ils ne les partagent pas ou ne cliquent pas sur « J’aime ». Cette même année, les vidéos en direct commencent à être diffusées en priorité, car elles enregistrent une durée de visionnage trois fois supérieure à celle des vidéos normales.

2017

L’année 2017 voit apparaître des changements majeurs, dont notamment l’importance accordée aux réactions (« J’adore » et « Grr » par exemple) plutôt qu’aux mentions « J’aime », ainsi que l’affichage des vidéos en fonction de leur taux de visionnage complet.

2018

En janvier 2018, en réponse à de nombreuses critiques, Mark Zuckerberg annonce la modification des fils d’actualité Facebook : désormais, les « publications qui suscitent des conversations et des interactions intéressantes » seront affichées en priorité. Ce changement a pour objectif d’augmenter la qualité, plutôt que la quantité, du temps passé par les utilisateurs sur Facebook, mais également de reconnaître l’influence qu’a la plateforme sur le bien-être de ses utilisateurs.

Rapidement, les marques manifestent leur inquiétude légitime quant au fait que le contenu naturel qu’elles postent sera moins visible que les publications d’amis, de membres de la famille et de groupes. Désormais, l’algorithme affiche en priorité les publications qui génèrent des engagements à forte valeur ajoutée (commentaires, réactions et réponses aux commentaires, par exemple), sachant que les publications partagées entre amis sur Messenger comptent également. En bref : afin d’être assez visibles pour générer des engagements, les marques doivent commencer par… générer des engagements.

2019

Un an plus tard, en mars 2019, une étude démontre que, bien que le taux d’engagement ait augmenté de 50 % en un an, les modifications apportées à l’algorithme favorisent les dissensions et les scandales. La raison ? L’algorithme a tendance à privilégier les publications qui soulèvent les passions des internautes (la chaîne Fox News, qui diffuse des opinions sujettes à polémique, est devenue le premier éditeur de presse sur Facebook en termes d’engagement).

En parallèle, ce nouvel algorithme a pour conséquence de valoriser la propagation de fausses informations, publiées par des sources peu fiables qui savent comment déjouer le système.

L’algorithme Facebook restera probablement toujours sujet à amélioration. Quoi qu’il en soit, découvrons maintenant comment les marques peuvent optimiser en ce moment même leur portée naturelle sur la plateforme.

Fonctionnement de l’algorithme Facebook en 2020

facebook algorithm ranking signals

À l’heure actuelle, l’algorithme classe les publications que voit chaque utilisateur dans l’ordre qui a le plus de chance de lui plaire. Pour cela, il se base sur plusieurs facteurs, connus sous le nom de signaux de classement.

En 2020, Facebook a déclaré que sa priorité serait d’aider les utilisateurs à comprendre l’algorithme, et à prendre le contrôle de ces signaux de classement pour offrir des retours plus constructifs.

Les signaux de classement sont des points de données renseignant le comportement d’un utilisateur donné, mais aussi celui de tous les autres utilisateurs de la plateforme. Exemple : les utilisateurs partagent-ils cette publication avec leurs amis ? À quelle fréquence aimez-vous les publications de votre patron ? Et celles de votre mère ? Regardez-vous souvent des vidéos en direct ? Quel est votre groupe Facebook préféré ? En théorie, combien de publications voyez-vous en ce moment ? Sont-elles récentes ?

Bref, vous avez compris le principe. Vous avez adoré cette vidéo d’un bébé puma ? Sachez qu’avant de vous la montrer, l’algorithme a pris en compte une multitude de facteurs.

Facebook fait état de trois principales catégories de signaux de classement :

  • Les personnes avec qui l’utilisateur interagit en général
  • Le type de média de la publication (vidéo, lien, photo, etc.)
  • La popularité de la publication

En mars 2019, Facebook a lancé un nouvel outil pour augmenter sa transparence et renforcer le contrôle des utilisateurs sur leur fil d’actualité : le bouton « pourquoi est-ce que je vois cette publication ? ». L’objectif : aider les utilisateurs à comprendre pourquoi l’algorithme affiche une publication donnée.

Ce bouton permet également aux utilisateurs d’indiquer directement à l’algorithme les publications qu’ils trouvent importantes (ou inutiles, voire irritantes). Ainsi, ils peuvent communiquer à Facebook qu’ils veulent voir moins de publications d’une personne donnée, ou plus de publications d’une certaine page, par exemple.

En mai 2019, Facebook a commencé à poser des questions directement aux utilisateurs par le biais d’enquêtes, afin d’obtenir des renseignements sur les contenus qui leur tiennent à cœur. Les enquêtes s’intéressaient aux éléments suivants :

  1. Qui étaient leurs amis proches ;
  2. Quelles publications (liens, photos et vidéos) ils trouvaient intéressantes ;
  3. L’importance pour eux d’un groupe Facebook donné dont ils étaient membres ;
  4. Leur intérêt pour le contenu des pages auxquelles ils étaient abonnés.

Facebook a utilisé toutes ces réponses pour déceler les tendances d’utilisation et mettre à jour l’algorithme en conséquence. Par exemple, ces enquêtes ont révélé que les pages et les groupes considérés comme les plus utiles par les utilisateurs étaient souvent ceux auxquels ils étaient abonnés depuis longtemps, ceux avec qui ils interagissaient souvent et ceux qui publiaient beaucoup de posts et étaient très actifs sur la plateforme.

Bonus: Notre guide en 8 étapes pour développer votre présence sur les réseaux sociaux vous aidera à élaborer une stratégie social media des + efficaces !

Téléchargez notre guide

Neuf conseils pour tirer parti de l’algorithme Facebook

Dans ce contexte, comment les marques peuvent-elles aligner leur stratégie Facebook avec les priorités de l’algorithme ?

1. Lancez des conversations qui provoquent la discussion

D’après Facebook, l’un des signaux de classement clé de l’algorithme est basé sur les interactions qu’a pu avoir l’utilisateur avec votre page. Même si les utilisateurs n’interagissent pas de la même façon avec votre page qu’avec celle de leurs amis, les mentions « J’aime » et les partages contribuent fortement à augmenter la portée de vos futures publications.

Il va donc falloir mettre les bouchées doubles avant que l’algorithme commence à comprendre l’utilité de votre page et à la valoriser.

Et attention : ces efforts ne doivent pas se limiter à de flagrants appâts à engagement. L’algorithme sait identifier ces derniers, et il déclassera votre publication, voire votre page, si vous en publiez.

Au final, la sincérité est la meilleure façon de générer plus d’engagement. Vous pouvez aussi tenter de vous montrer curieux, drôle, intéressant ou inspirant. N’hésitez pas à consulter notre liste de conseils pour augmenter facilement votre engagement Facebook.

Surtout, gardez à l’esprit que vous n’avez pas besoin de susciter la controverse pour améliorer votre engagement. Il vous suffit de provoquer de fortes émotions chez les utilisateurs (les chats fonctionnent à tous les coups, et les chatons encore plus !).

Mountain Lion Kittens

Mountain lion kittens stay with their mothers learning important survival skills until they're 18 months old.

Posted by National Geographic on Saturday, January 18, 2020

2. Publiez quand votre public est en ligne

La récence est un autre signal de classement important que l’algorithme prend en compte pour choisir les publications à afficher. Plus les publications sont récentes, plus elles risquent d’être affichées, l’idéal étant de les publier juste au moment où votre public est en ligne.

Cependant, comment savoir quand les utilisateurs sont en ligne ? Voici ce que nous avons relevé :

  • Les publications des marques de B2B offrent de meilleurs résultats entre 9 h et 14 h le mardi, le mercredi et le jeudi.
  • Les publications des marques de B2C offrent de meilleurs résultats le mardi midi et le mercredi midi.

Consultez les statistiques de votre page Facebook ou accédez à Hootsuite Analytics afin de tester et de comparer les meilleurs horaires de publication pour votre public.

3. Ne publiez jamais de contenu susceptible de vous déclasser

Cela relève du bon sens. Sachez que Facebook a explicitement indiqué que certaines catégories de contenu entraîneraient un déclassement immédiat des pages qui les publient :

4. Publiez des vidéos de qualité de plus de 3 minutes

En mai 2019, Facebook a annoncé que les fils d’actualité afficheraient de plus en plus de vidéos originales de qualité. L’algorithme accorde plus d’importance aux trois facteurs de classement suivants :

  • Fidélité et intention : les vidéos que les internautes recherchent et sur lesquelles ils reviennent ;
  • Durée de la vidéo et durée de visionnage : les vidéos de plus de trois minutes que les spectateurs regardent plus d’une minute ;
  • Originalité : les vidéos qui ne sont pas du contenu remanié à partir d’autres sources et qui offrent une forte valeur ajoutée.

Si vous créez des vidéos sur Facebook, gardez ces consignes à l’esprit afin de proposer du contenu respectant les critères de l’algorithme (et n’oubliez pas notre tout premier conseil : les chatons, c’est une valeur sûre).

Conseil de pro : si vous êtes un as de la vidéo, pensez à tirer parti des vidéos Facebook en direct, car elles génèrent six fois plus d’engagement que les vidéos classiques.

5. Publiez du contenu régulièrement

D’après Facebook, les pages qui publient régulièrement du contenu ont plus de chance d’intéresser leur public. La fréquence de publication est donc un signal de classement qui peut influencer la diffusion de vos posts dans le fil d’actualité.

Nous ne le dirons jamais assez : la mise en place d’un calendrier de contenu pour vos médias sociaux vous aidera considérablement à assurer la qualité continue de vos publications, et donc à maintenir l’intérêt et l’attention de votre public.

Et pour cela, rien de mieux que l’outil de planification de Hootsuite. Pourquoi ne pas le tester par vous-même ?

6. Tirez parti des groupes Facebook qui intéressent votre public

Lors de la conférence Facebook F8 de 2019, nous avons appris, grâce à une analyse du comportement des utilisateurs, que les groupes sont toujours l’un des éléments les plus utiles de la plateforme. Facebook a même déclaré que les utilisateurs « seront peut-être amenés à voir plus de contenu issu de leurs groupes dans leur fil d’actualité » : une information clé pour les marques !

D’ailleurs, Facebook a mis en avant cette fonctionnalité en repensant l’onglet « Groupes » : désormais, les utilisateurs peuvent y voir les nouvelles activités de leurs groupes. De plus, une nouvelle barre latérale de suggestions de groupes a été ajoutée sur la page principale (ainsi qu’à d’autres emplacements bien visibles de la plateforme, comme dans les onglets « Jeux » et « Marketplace »), et ce, afin d’aider les utilisateurs à découvrir de nouvelles communautés.

Le nouveau design de Facebook, baptisé F5, accorde une place importante aux groupes, tout comme l’algorithme de la plateforme : une caractéristique dont vous devriez tirer parti pour mettre en avant votre marque.

Comment ? En créant un groupe basé sur la page de votre marque, par exemple. Un groupe peut être un lieu de discussion, d’enseignement, de résolution de problèmes, et bien sûr de divertissement dans des domaines qui intéressent votre public.

Consultez notre guide complet sur l’utilisation des groupes Facebook pour les entreprises afin de découvrir dans le détail des stratégies qui vous aideront à interagir avec vos fans et à développer des communautés impliquées.

7. Trouvez le bon équilibre entre publicités payantes et publications naturelles

Bien que le contenu naturel de votre marque puisse vous permettre de renforcer les liens avec votre public, les annonces Facebook constituent toujours la meilleure façon d’asseoir la notoriété de votre marque auprès des 2,4 milliards de clients potentiels qui utilisent Facebook.

Par ailleurs, au vu de la récente annonce de Google concernant l’abandon des cookies tiers par Chrome, les fonctionnalités de ciblage de Facebook risquent d’être encore plus utilisées par les annonceurs s’intéressant aux données d’audience.

La prochaine fois que vous ferez le suivi de votre contenu le plus performant, pourquoi ne pas le transformer en publicité à faible coût par clic ? L’idéal pour faire la promotion de votre marque ! Avec Hootsuite Ads, vous pouvez configurer, tester et analyser vos annonces tout au long de l’entonnoir.

8. Indiquez à vos abonnés comment afficher en priorité votre contenu sur leur fil d’actualité

Facebook a renforcé sa transparence concernant le classement du contenu dans le fil d’actualité, ce qui permet à votre audience d’avoir plus de contrôle sur ce qu’elle voit.

Informez les utilisateurs que, lorsqu’ils s’abonnent à votre page ou cliquent sur « J’aime », ils peuvent sélectionner l’option « Voir en premier » pour faire savoir à l’algorithme que vos publications les intéressent.

Bien sûr, cette tactique fonctionnera mieux si vous publiez régulièrement du contenu qui intéresse votre audience et qui soutient directement votre stratégie de marketing Facebook.

9. Encouragez vos fans à devenir les ambassadeurs de votre marque

La portée du contenu naturel ne cessant de diminuer, les spécialistes du marketing doivent désormais faire preuve d’imagination et se tourner vers des stratégies testées et approuvées, comme le bon vieux bouche-à-oreille. Mais à grande, très grande échelle, cette fois.

Cela explique sûrement le succès du marketing d’influence. Cependant, un moyen bien plus authentique pour faire parler de votre marque est de vous tourner vers vos employés.

En soi, qu’importe qu’ils expliquent qu’on ne vous voit jamais sans votre chien ou que vous payez les salaires de l’entreprise dans cinq devises différentes. Dans tous les cas, la prise de parole de vos employés vaut de l’or. (Après tout, qui mieux qu’eux pour découvrir ce qu’il se passe au sein de votre marque ?)

Même s’ils n’ont pas autant d’abonnés que votre page officielle, vos employés ont une portée naturelle moins limitée. Si vous décidez de les encourager à partager le contenu de votre marque, cet outil de calcul vous permettra d’évaluer la portée de leurs réseaux sociaux.

Découvrez tous nos conseils pour mettre en place un programme d’employés ambassadeurs sur les médias sociaux.

Gérez votre présence sur Facebook et vos autres médias sociaux grâce à Hootsuite. Programmez des publications, partagez des vidéos, interagissez avec votre public et évaluez votre réussite à partir d’un tableau de bord unique. Essayez Hootsuite gratuitement dès aujourd’hui.

En savoir plus