Comment convaincre votre patron d’utiliser les réseaux sociaux pour l’entreprise?

Accueil   /   Social

Peu importe combien de personnes utilisent les médias sociaux dans le monde, peu importe le nombre de success stories qui voient le jour, peu importe le nombre de nouvelles technologies qui débarquent pour répondre aux besoins spécifiques des professionnels, certains chefs d’entreprise ne sont toujours pas convaincus de l’intérêt des médias sociaux. Mais s’il y a bien une chose dont tous les patrons du monde raffolent c’est l’intérêt (ou pas) d’une stratégie digitale efficace, ce sont les données. Si vous connaissez un manager toujours sceptique dans votre entreprise (ou pire, si vous en êtes un vous-même), il vous faut des chiffres pour le convaincre d’utiliser les réseaux sociaux

Cet article est dédié à tous les patrons ou managers qui ne seront convaincus de l’importance des médias sociaux que si ceux-ci sont reliés à des objectifs plus vastes de l’entreprise — et particulièrement à l’aspect financier. Pour chaque réseau social majeur, nous avons identifié un chiffre clé qui démontre spécifiquement son retour sur investissement pour les entreprises. Ces statistiques – et les histoires qui les accompagnent – prouveront à votre patron (ou vous-même) que les médias sociaux s’inscrivent dans des objectifs plus généraux et le convaincront de se lancer dans l’aventure. Voyez plutôt ça.

Comment convaincre votre patron d’utiliser les réseaux sociaux ?

Facebook

Facebook2-620x248
Les fans d’une entreprise sur Facebook achètent 35 % de plus qu’un consommateur moyen.

Lorsque l’on pense au succès d’une marque sur les médias sociaux, on pense tout de suite à des enseignes comme Nike ou Redbull. Mais ce chiffre provient en réalité d’une étude de quatre ans sur un grand supermarché, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a plus glamour que faire les courses. Pourtant, cette entreprise a réussi à attirer un bon nombre d’abonnés et à transformer cette relation en chiffre d’affaires.

Ce chiffre est un exemple percutant de l’importance pour une entreprise d’avoir une page Facebook, mais cela ne s’arrête pas là. Non seulement les fans Facebook achètent plus, mais les fans qui communiquent avec la marque sur Facebook, achètent bien, bien plus. La même étude a observé que les fans qui interagissaient avec la page Facebook du supermarché au moins 10 fois avaient dépensé 95 % de plus que les consommateurs moyens, ce qui représente une augmentation de plus de 1 000 $.

Une page Facebook engageante peut très bien attirer les consommateurs vers votre magasin et les inciter à dépenser plus une fois sur place. Plus de trois quarts des bénéfices du supermarché réalisés pendant l’étude provenaient des 25 % de consommateurs qui étaient aussi fans de la marque sur Facebook. Vous avez dit plus de trois quarts des bénéfices ? Difficile pour votre directeur d’ignorer ce chiffre.

Pour encore plus de chiffres et informations sur votre stratégie Facebook, nous vous invitons à lire notre article 16 raisons de revoir votre stratégie Facebook

Twitter

Twitter-620x248

54 % des utilisateurs de Twitter ont agi après avoir vu une marque mentionnée dans un tweet.

Ce chiffre, tiré d’une étude réalisée auprès de 12 000 utilisateurs de Twitter, semble au premier abord discutable. Que signifie « agir » ? Si cela signifie acheter quelque chose, pourquoi ne pas le dire directement ?

Bien que dans ce cas « agir » ne signifie pas acheter, cette activité est liée aux objectifs majeurs en ligne des entreprises. Ainsi, 23 % des utilisateurs de Twitter ont visité le site de la marque après avoir vu une mention de celle-ci dans un tweet et 20 % des utilisateurs ont recherché la marque sur Internet. De plus, 19 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles essaieraient une marque si elle était mentionnée dans un tweet.

Nous pouvons déduire deux points importants de ce chiffre. Premièrement, les mentions de la marque étaient toutes des mentions naturelles. Cela signifie que les marques n’ont pas payé de publicité ni sponsorisé de message pour provoquer ces actions des utilisateurs. Lorsque la moitié des personnes qui voient une mention de votre marque sur Twitter agissent, vous obtenez clairement et facilement des retours sur votre investissement dans les médias sociaux.

« D’accord, alors comment faire pour que notre marque soit mentionnée ? » Lorsque votre manager vous pose cette question, commencez par lui indiquer le chiffre suivant : 53 % des membres de Twitter recommandent des produits dans leurs tweets. Concernant notre second point, la majorité des marques sont déjà mentionnées sur Twitter. Une marque très active sur les médias sociaux peut obtenir des mentions supplémentaires en développant sa base d’abonnés et en créant des contenus intéressants qui méritent d’être partagés. Une présence solide sur Twitter – associée à la tendance naturelle des utilisateurs à tweeter sur leurs marques préférées – engendrera de nombreuses mentions de votre marque et toutes les actions qui s’en suivent.

LinkedIn

LinkedIn-620x248

Plus de 80 % des leads B2B générés par les médias sociaux proviennent de LinkedIn.

S’il existe un réseau social à propos duquel votre patron n’a pas besoin d’être convaincu, c’est bien LinkedIn. L’utilité de LinkedIn pour les professionnels a été prouvée maintes et maintes fois. (lire à ce sujet: Les avantages des Groupes et des Pages Entreprise LinkedIn) Au départ un outil de recrutement, LinkedIn est rapidement devenu un outil de réseautage et d’aide à la vente.

Le chiffre ci-dessus prouve que LinkedIn est aujourd’hui un outil commercial puissant, particulièrement dans le cas des ventes interentreprises. À titre de comparaison, le deuxième réseau social, Twitter, ne génère lui que 13 % des leads B2B. D’anciennes données de HubSpot indiquent que LinkedIn est 277 % plus efficace pour la génération de leads que Facebook ou Twitter.

Qu’en est-il du coût d’acquisition de ces leads ? Le blog de NewsCred a utilisé les mises à jour sponsorisées de LinkedIn pour générer une liste de noms, la première étape dans leur processus de génération de leads. Ils ont déterminé que le coût par nom était 20 % moins cher sur LinkedIn que la publicité native et 75 % moins cher que Google Adwords. Ces noms étaient aussi plus pertinents et l’entreprise a ainsi récolté 17,60 $ pour chaque dollar investi sur les mises à jour sponsorisées de LinkedIn soit plus de trois fois leur retour sur investissement sur Google Adwords.

Une fois les leads obtenus, 77 % des responsables marketing en B2B ont déclaré avoir gagné un client via LinkedIn. En d’autres termes, LinkedIn est un outil essentiel de génération de leads si vous travaillez en B2B. C’est donc sans surprise que LinkedIn est utilisé par 91 % des responsables marketing B2B.

Si vous êtes employé au service commercial d’une entreprise, LinkedIn possède toutes sortes de données qui illustrent le pouvoir que ce réseau social peut avoir dans votre travail au quotidien. Ainsi, vous avez 70 % plus de chances d’obtenir un rendez-vous si vous citez un groupe LinkedIn en commun. De plus, les commerciaux en développement des affaires qui dépassent leur quota s’impliquent 39 % davantage sur LinkedIn tous les mois (mentions J’aime, commentaires, partages).

Snapchat

Snapchat-620x248

58 % des étudiants seraient plus susceptibles d’acheter un produit ou un service d’une marque s’ils recevaient un coupon via Snapchat

Vous avez bien lu, ce n’est pas une faute de frappe. Le mot-clé ici est « plus », c’est-à-dire plus enclin à acheter avec un coupon Snapchat qu’avec toute autre méthode d’incitation à l’achat. Ce chiffre provient de la société marketing Sumpto, qui a interrogé 1 600 étudiants très actifs sur les médias sociaux. Il en ressort que 77 % d’entre eux utilisent Snapchat tous les jours et 67 % de ces derniers sont prêts à recevoir des offres et coupons de marques sur Snapchat. Ils veulent une bonne raison d’acheter vos produits.

Alors comment faire pour que ces étudiants qui utilisent Snapchat se mettent à suivre votre marque ? En fait, 45 % des étudiants déclarent qu’ils ouvriraient un Snap d’une marque qu’ils ne connaissent pas, comparé à 73 % pour les marques qu’ils connaissent déjà. Voilà des probabilités plutôt prometteuses. Ces chiffres sont d’autant plus élevés si vous communiquez avec le public que vous avez sur d’autres réseaux sociaux. Environ 69 % des étudiants ajouteraient une marque qu’ils suivent déjà sur un autre réseau social comme ami sur Snapchat.

Si votre entreprise vend des produits ou services destinés aux jeunes et aux étudiants, vous devriez pouvoir rapidement convaincre votre directeur de l’utilité de Snapchat.

Instagram

Instagram-620x248

Sur plus de 475 campagnes internationales, la mémorisation des publicités des publications sponsorisées sur Instagram était 2,9 fois supérieure aux normes de Nielsen pour la publicité en ligne.

Instagram n’est pas réservé aux selfies et aux jolis couchers de soleil. Ce chiffre, mesuré grâce à Brand Effect de Nielsen, montre clairement l’impact que peuvent avoir les photos Instagram sur vos abonnés, même lorsqu’elles sont marquées comme sponsorisées.

Cela n’est pas surprenant lorsque l’on connaît l‘importance d’Instagram autant pour les particuliers que les marques. Ainsi, Instagram est le réseau social le plus important pour les ados américains. Forrester a également nommé Instagram comme le « roi de l’engagement sur les médias sociaux » en s’appuyant sur ce chiffre : les publications des plus grandes marques sur Instagram génèrent un taux d’implication de 4,21 % par abonné. Cela signifie que sur Instagram, ces marques obtiennent 58 fois plus de retours par abonné que sur Facebook et 120 fois plus que sur Twitter.

Enfin, Shopify a prouvé que l’implication des utilisateurs sur Instagram est fortement liée à l’achat. Plus d’un visiteur sur cent redirigé sur un site Shopify par Instagram a acheté un produit – plus que Twitter, Pinterest et LinkedIn – pour un panier moyen de 65 $, un montant plus élevé que tout autre réseau social.

Pour encore plus de chiffres Instagram, nous vous invitons à lire notre article Ces chiffres Instagram qui montrent l’importance de son utilisation en 2016

Pinterest

Pinterest-620x248

96 % des utilisateurs de Pinterest utilisent le réseau social pour faire des recherches et obtenir des infos sur des produits tandis que 93 % l’utilisent pour planifier des achats.

Pinterest est considéré depuis longtemps comme le paradis des marques : depuis ses débuts, le réseau social est un lieu où les utilisateurs épinglent ce qu’ils rêvent d’acheter. Le chiffre qui suit, tiré d’une étude sur les utilisateurs de Pinterest par Millward Brown Digital, va plus loin et prouve que Pinterest n’est pas seulement l’endroit où l’on publie ses rêves, mais bien un lieu où les décisions d’achat peuvent être prises.

Dans cette même étude, 87 % des utilisateurs déclaraient que les retours des autres sur Pinterest les avaient aidé dans leur décision d’achat, un autre exemple de la puissance de la preuve sociale sur les médias sociaux. Pinterest aide donc les utilisateurs à recueillir des informations sur les produits, à se décider et à planifier l’achat.

Cela devrait suffire à n’importe quelle marque, mais s’il vous faut encore des preuves, passons aux chiffres sur les achats. Pinterest suit Facebook de très près si l’on considère le volume de redirections qu’il fournit vers des sites Web. J’ai pu trouver une autre statistique provenant de Jeff Bullas, un responsable très influent en marketing de contenu, selon laquelle 88 % des utilisateurs de Pinterest ont déjà acheté un produit qu’ils avaient épinglé. Je n’ai pas trouvé d’étude fiable pour corroborer ce chiffre (c’est pour cela que je ne l’ai pas souligné plus haut), mais si l’on se base sur les premières données, ces 88 % ne semblent pas si exagérés que ça.

Pour encore plus de chiffres et informations sur Pinterest, nous vous invitons à lire notre article Pinterest : un média social à surveiller de près en 2016

Google+

Google-Stat-620x248

L’utilisation de Google+ parmi les responsables marketing a augmenté de 2 % en 2015, pour atteindre 56 %. Cette utilisation est plus élevée que YouTube, Pinterest et Instagram.

Depuis combien de temps sonnons-nous le glas de Google+ ? Chaque fois que Google annonce une nouvelle fonctionnalité ou un nouveau produit, on prédit sa disparition en disant que de toute façon, personne ne l’utilise. C’est une formule facile pour quelqu’un qui n’est pas sûr de l’utilité de ce réseau social.

Seulement voilà, les gens se servent réellement de Google+ et ces utilisateurs pourraient bien être utiles à votre marque en ligne.

Ce chiffre, tiré du rapport Social Media Marketing Industry Report 2015 de Social Media Examiner, indique que les responsables marketing utilisent de plus en plus Google+. Et cette tendance à la hausse devrait se maintenir, car 78 % des responsables marketing prévoient d’utiliser Google+ de la même manière ou de l’utiliser davantage l’année prochaine.

Le réseau est plus populaire auprès des professionnels du marketing en B2B, ainsi 61 % d’entre eux l’utilisent à des fins professionnelles. Google+ est également un réseau majeur pour les professionnels chevronnés du marketing. En effet, le réseau social se classe troisième derrière Facebook et LinkedIn pour les professionnels ayant plus de 3 ans d’expérience sur les médias sociaux.

Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie que davantage de professionnels du marketing découvrent l’intérêt de ce réseau social sous-estimé, particulièrement les professionnels du B2B. Ils ne se laissent pas influencer par l’opinion générale car ils ont vu à quel point les utilisateurs y étaient passionnés et engagés. En fait, Google+ arrive deuxième après YouTube en termes de qualité du trafic référent et les utilisateurs passent plus de temps sur le site et visitent plus de pages que ceux provenant de Twitter ou de Facebook. Nous avons constaté la même chose sur Google+, où des ambassadeurs de marques discutaient librement avec leurs marques préférées.

Je l’admets, ce chiffre n’a pas la même signification en termes pécuniaires, ni le même potentiel de retour sur investissement que les autres données de cette liste, mais 56 % des professionnels du marketing, cela pourrait déjà suffire à faire changer d’avis votre patron sur Google+.

A la recherche d’une stratégie pour vos médias sociaux?

Découvrez nos 8 conseils pour développer votre stratégie sur les médias sociaux

Télécharger le guide