Facebook Reactions: notre analyse une semaine après le lancement

Accueil   /   Social

Il y a tout pile une semaine – le 25 Février – Facebook a enfin lancé Réactions après une période de test positive en Espagne et en Irlande. Pour rappel, le traditionnel bouton “like” est apparu en 2009 (cela ne nous rajeunit pas !) et les utilisateurs de Facebook ont pendant longtemps demandé un bouton “Dislike” (“Je n’aime pas”) pour pouvoir exprimer un autre sentiment que le “j’aime”, en particulier sur des publications relatives à des sujets sérieux.

facebook reaction hootsuite

Lors d’une conférence en septembre dernier, Mark Zuckerberg avait démenti le fait que Facebook projetait d’intégrer le bouton “Dislike” car ils ne voulaient pas implémenter des outils qui permettraient aux utilisateurs de se critiquer entre eux. Ils recherchaient un moyen pour que les internautes puissent, au contraire, exprimer leur sympathie. D’où le lancement de “Réactions” sous forme de six émoticônes.

“Réactions” ne se contente pas seulement de vous demander si vous aimez ou non une publication, mais vous demande si vous aimez, adorez, si cela vous fait rire, si vous êtes impressionné, triste ou en colère. (j’aime, j’adore, haha, wouah, triste, grrr). Facebook s’est basé sur un an de recherches et a analysé la façon dont les gens commentaient afin de déterminer quelles types de réactions les utilisateurs voulaient utiliser majoritairement.

facebook reaction hootsuite 2

“Les moment que vous souhaitez partager ne sont pas tous heureux. Parfois vous voulez partager quelque chose de triste ou de frustrant. Notre communauté a demandé un bouton “dislike” (“je n’aime pas”) depuis longtemps, mais pas pour dire à leurs amis qu’elle n’aime pas leurs publications. Les gens voulaient exprimer de l’empathie, et que cela soit facile de partager une gamme plus large de sentiments”

Mais y a t-il un autre objectif derrière cet outil à part le fait de vous laisser vous exprimer plus largement? Quelles ont été les premières réactions des utilisateurs? Retour et analyse sur cette nouveauté une semaine après son lancement.

Y a t-il un but derrière ce changement?

Derrière toute nouveauté produit se cache un but. Ici Facebook va chercher à collecter un volume beaucoup plus important d’informations en recueillant les données de chaque émoticônes. Ces données vont être utilisées afin de personnaliser votre fil d’actualité. Le réseau social mettait d’ores et déjà en avant dans votre fil d’actualité les publications les plus susceptibles de vous intéresser en fonction d’un certain nombre de paramètres: le type de contenu que vous aimiez ou que vous reportiez, les pages que vous suiviez etc. Mais “Réactions” va permettre de manière plus détaillée de savoir quel est votre sentiment par rapport à une publication, Facebook va ensuite se servir de ces informations pour personnaliser encore plus votre fil d’actualité en fonction de vos préférences et sentiments.

Comme l’explique l’un des managers produit Sammi Krug:

“Notre but est de vous montrer dans votre fil d’actualité les publications qui ont le plus d’importance pour vous. Comme nous le faisons depuis le début lorsque une personne “aime” une publication, quand quelqu’un utilisera “Réactions” nous allons en déduire que la personne veut voir davantage de publication de ce type. Au début, cela n’aura pas d’importance si quelqu’un “aime”, “woah” ou [clique] sur “triste”- nous allons d’abord utiliser toute Réaction similaire à un Like pour en déduire que vous voulez voir davantage ce type de contenu. Au fur et à mesure, nous espérons apprendre comment les différentes Réactions devraient être pondérées différemment par le fil d’actualité pour faire un meilleur travail et montrer à tout le monde les publications qu’ils veulent voir le plus.”

facebook reaction hootsuite 3

Facebook Reaction représente également une opportunité pour les entreprises pour mieux comprendre comment leur communauté réagissent à leur contenu. Plus le contenu de votre fil d’actualité est pertinent pour vous, plus vous allez passer de temps sur la plateforme. En outre, plus les utilisateurs passent de temps sur Facebook, plus ils sont susceptibles de voir des publicités, et plus cela génère des revenus supplémentaires. Cette information pourrait donc servir à créer des publicités ciblant de manière encore plus précise les utilisateurs en fonction de la manière dont ils vont réagir à une publication.

facebook reaction hootsuite 4

Certains marketeurs pensent que Réactions va peut être réduire au contraire l’engagement et les données relatives au contenu car les utilisateurs peuvent maintenant facilement cliquer sur un bouton pour exprimer ce qu’ils pensent au lieu de commenter de manière détaillée. Cela pourrait être alors négatif pour les entreprises. Il est vrai qu’un commentaire écrit donne plus d’informations qu’une émoticône.

La réaction des utilisateurs…

On a voulu se pencher sur les différentes réactions des utilisateurs depuis ce changement, il y a tout juste une semaine. Ce qui est sûr est que personne n’est resté indifférent, les réactions ont commencé à fleurir dans tous nos fils d’actualité et que l’annonce de Mark Zuckerberg compte à l’heure d’aujourd’hui 1.7 millions de Réactions de tous types et pas moins 51 000 commentaires !

facebook reaction hootsuite 5

Après avoir passé des heures à lire TOUS les commentaires, le moins que l’on puisse dire est que les réactions sont mitigées.

Des réactions positives tout de même qui remercient Facebook pour son travail:

Screen Shot 2016-03-03 at 11.44.00
Des négatives aussi: certaines personnes regrettent le bouton “dislike” après tout, voulant exprimer une opinion plus tranchée.

facebook reaction hootsuite 7

facebook reaction hootsuite 6

facebook reaction hootsuite 8

facebook reaction hootsuite 9

Beaucoup de personnes demandent un bouton “empathie” et estiment que les nouveaux émoticônes n’incluent pas cette notion.

facebook reaction hootsuite 11

facebook reaction hootsuite 10

En tout cas, qu’elles aiment ou pas, certaines entreprises ont sauté sur l’occasion pour faire de la promotion en lien avec la nouveauté du jour:

facebook reaction hootsuite 12
pasted image 0 (7)

pasted image 0 (6)

… et leurs recherches sur le web

Outre ce qu’il se passe sur les réseaux sociaux, on a aussi voulu savoir ce qu’il se passait en terme de recherches sur le web depuis le lancement. Nous nous sommes servis de Google Trends pour ce faire (nous aurions aussi pu compléter avec Google Keyword Planner, mais les données de Février ne sont pas encore disponibles)

Nous avons fait une étude sur les trois recherches suivantes en France et dans le monde: “Facebook reactions”, “Facebook emojis” et “Facebook emoticones”.

Google vous explique ce que signifie le nombre qui s’affiche:

“Les nombres qui s’affichent indiquent le nombre total de recherches effectuées sur un terme par rapport au nombre total de requêtes effectuées sur Google au fil du temps. Les nombres représentent le volume de recherche après comparaison avec le volume le plus élevé indiqué sur le graphique. Si 10 % maximum des recherches pour une région et une période données portaient sur le terme “pizza”, le nombre 100 est attribué. Ce dernier ne correspond pas à un volume de recherche absolu”

En ce qui concerne le graphique ci-dessous, sur une échelle allant de 1 à 100 on peut clairement voir un pic en 2016 en France  avec 13% pour “facebook reactions”, 19% pour “facebook emojis” et 53’% pour Facebook emojis”. D’ailleurs si quelqu’un trouve l’explication de ce pic soudain en 2009 je suis preneuse ! (La réponse n’est pas l’apparition pour la première fois du mot émoticône étant donné que sa traduction littéraire date de 1996 !)

Screen Shot 2016-03-03 at 12.43.09

Le graphique ci-dessous montre les trois mêmes recherche mais sur la dernière semaine en France, avec un pic le jour du lancement.

Screen Shot 2016-03-03 at 14.31.24

Le graphique suivant est le même mais cette fois-ci en ciblant le monde entier, toujours sur cette dernière semaine: on remarque un beau 100% pour Singapour et 96% sur Hong-Kong ainsi que des pics réguliers pour les deux recherches “facebook emojis” et “facebook emoticones”.

Screen Shot 2016-03-03 at 12.50.08

Pour conclure, que ce soit du côté des marketeurs ou des utilisateurs, les avis sont mitigés. Même si presque tout le monde a maintenant commencé à utiliser Réactions, il va falloir un peu plus de recul pour savoir si les utilisateurs passent effectivement plus de temps sur la plateforme du fait que leur fil d’actualité est plus pertinent. Pour savoir également si cette nouvelle intégration permet aux entreprises de collecter des données exploitables et permet de diffuser des publicités plus largement. 

Si vous êtes curieux et que vous voulez en savoir un peu plus sur le sujet, n’hésitez par à jeter un oeil sur l’article de notre CEO, et influencer sur Linkedin: Ryan Holmes

A noter que Twitter est aussi en train de réfléchir à un outil similaire de réactions sous forme d’émoticônes !

Un bonus pour finir: si vous changez votre Facebook en langue “English Pirate” la description des Réactions changera pour une description… originale ! Nous vous laissons découvrir tout ça :-)

pasted image 0 (5)

pasted image 0 (4)

pasted image 0 (3)

pasted image 0 (2)

Mettez en place une stratégie Facebook grâce à Hootsuite

Découvrez Hootsuite en l’essayant gratuitement pendant 30 jours

Mon essai gratuit