Videos percutantes pour vos reseaux sociaux

10 conseils simples pour créer des vidéos percutantes pour vos réseaux sociaux

De nos jours, pas besoin d’être un cinéaste confirmé pour créer d’excellentes vidéos qui feront leur petit effet sur les réseaux sociaux. Avec un simple smartphone et quelques accessoires, n’importe quel expert en marketing peut devenir le nouveau Spielberg, même s’il n’a jamais touché une caméra de sa vie !

Avant tout, remettons les choses dans leur contexte. Facebook et Snapchat viennent tous les deux de franchir la barre des 8 milliards de visionnages quotidiens, tandis que les utilisateurs de Youtube, dont le nombre est estimé à plus d’un milliard, visionnent des centaines de millions d’heures de contenu vidéo chaque jour. Plus important encore, il semblerait que cette tendance ne soit pas prête de s’inverser, comme le démontrent les nombreuses études à ce sujet.

Les experts estiment qu’en 2017, 74 % de la totalité du trafic Internet sera alloué au visionnage de vidéos. Il y a fort à parier que vos concurrents aient déjà tout mis en œuvre pour tirer parti de la manne que cela représente. Une étude menée en 2016 par l’agence Web Marketing Video Council révèle que 61 % des entreprises utilisent la vidéo comme un outil marketing, une évolution radicale quand on sait que seulement un an auparavant, 66 % des sociétés interrogées disaient ne pas recourir à du contenu vidéo.

Une chose est sûre, de plus en plus d’entreprises prennent conscience du potentiel que représente le contenu vidéo. Les chiffres exposés plus hauts ont suscité votre intérêt, mais vous n’êtes pas sûr qu’une campagne digitale axée sur la vidéo puisse s’intégrer à votre stratégie marketing ?

Pour en savoir plus sur ce type de communication, nous vous invitons à consulter notre guide pratique. Si vous êtes prêt à créer des vidéos destinées aux réseaux sociaux, voici 10 conseils qui vous permettront de faire mouche.

1. Pour raconter une histoire, rien ne doit être laissé au hasard

Pour qu’une vidéo ait un véritable impact sur les médias sociaux, rien de tel qu’une narration inventive chargée d’émotions. Vous souhaitez devenir une source d’inspiration, convaincre les internautes et marquer les esprits ? Nous allons vous donner une formule infaillible : optez pour un récit qui relate le triomphe d’un individu sur des difficultés qui semblaient difficilement surmontables.

Selon une étude publiée dans la revue Harvard Business Review, le cerveau d’une personne visionnant le récit d’un acte héroïque libérerait une substance appelée ocytocine, ce qui a pour conséquence d’augmenter son niveau de confiance, de générosité, de bonté et de compassion. Et quelle marque ne souhaiterait pas que ces qualités lui soient associées ?

Pour arriver à cette conclusion, les créateurs de cette étude ont cherché à savoir si une histoire sous forme de vidéo, et non d’interaction véritable en tête à tête, serait capable d’engendrer la sécrétion d’ocytocine. En comparant les analyses sanguines réalisées avant et après chaque visionnage, ils ont découvert que les récits se focalisant sur un héros central engendraient toujours la libération d’ocytocine dans le corps.

Rédigez un véritable scénario. Votre histoire doit comporter une situation initiale, des péripéties et une conclusion heureuse. Utilisez cette technique pour captiver votre public : son succès est scientifiquement prouvé !

2. Votre caméra doit être aussi stable que possible

Vous n’enverriez pas une brochure avec un défaut d’impression à des milliers de clients potentiels, n’est-ce pas ? Alors pourquoi publier une vidéo au cadrage tremblotant ? Pour donner un aspect professionnel à vos vidéos, investissez dans un trépied pour smartphone.

De nombreux modèles de qualité sont disponibles sur le marché. Si vous réalisez votre film au moyen d’un smartphone de petite taille, le trépied Octopus est tout désigné. Si votre téléphone est assez volumineux, nous vous conseillons d’opter pour le GorillaPod. Si vous souhaitez faire dans le haut de gamme, vous pouvez coupler votre smartphone à un dispositif d’enregistrement comme l’iOgrapher pour conférer un véritable rendu professionnel à vos vidéos.

En proposant des vidéos fluides et de bonne qualité, vous supprimerez toute distraction qui pourrait détourner les spectateurs du cœur de votre contenu : le récit.

3. Si le son joue un rôle important dans votre récit, utilisez un micro externe

Il se peut que votre vidéo comporte des dialogues bien pensés ou des bruits d’ambiance bien particuliers. Quoi qu’il en soit, votre vidéo sera plus percutante si les spectateurs peuvent entendre clairement le moindre bruit.

Sur la plupart des smartphones, la qualité du microphone intégré laisse à désirer. Pour compenser cela, pourquoi ne pas opter pour l’un des nombreux micros externes disponibles sur le marché ? En reliant un tel dispositif à votre smartphone, vous améliorerez grandement la qualité de votre production. Nous vous conseillons un modèle externe comme le Rode SmartLav+, ou bien le RodeVideo Mic si vous recherchez un micro canon. En utilisant un microphone externe, vous pourrez enregistrer un son de qualité en un rien de temps !

4. Le zoom numérique est à proscrire

Même si cela peut sembler être une bonne idée en théorie, nous vous déconseillons d’utiliser le zoom de votre smartphone : vous obtiendrez à coup sûr une vidéo floue. En attendant que les progrès de la technologie ne règlent ce problème, la seule solution reste de se rapprocher de la personne ou de l’objet que vous souhaitez filmer.

5. L’éclairage fera toute la différence

Les smartphones disposent de caméras équipées d’un capteur photographique peu performant : pour peu que vous filmiez dans un environnement sombre, le rendu final sera de mauvaise qualité. Pour vos vidéos, optez donc pour un lieu de tournage bien éclairé.

N’oubliez pas non plus que l’ajustement automatique de votre smartphone à la luminosité ambiante prend un certain temps. Il faut donc que vous preniez cela en considération lorsque vous souhaitez passer d’un lieu sombre à un lieu éclairé dans une même scène. Dernier conseil, évitez la lumière frontale et l’éclairage en contre-jour.

Sur le marché, vous pourrez trouver différents éclairages LED compacts et facile à utiliser dans des conditions de faible luminosité.

6. Le format paysage est privilégié sur la plupart des réseaux

Sur la grande majorité des plateformes, il est recommandé de filmer une vidéo de façon horizontale, aussi appelé format paysage. Pourquoi, me direz-vous ? Tout simplement car c’est le format utilisé à la télévision et au cinéma, si bien qu’une vidéo orientée dans ce sens est inévitablement plus agréable pour l’œil du spectateur.

À l’inverse, le visionnage d’une vidéo au format portrait n’est pas idéal : en effet, de larges barres noires recouvrent les extrémités latérales de l’écran. Seuls Snapchat et l’option Stories d’Instagram font exception à cette règle.

N’oubliez pas que chaque réseau social possède un public bien particulier ; vos vidéos devront donc être adaptées en conséquence. Par exemple, il se peut qu’un contenu qui rencontre son public sur Facebook doive être grandement modifié pour connaître le même succès sur Instagram. Dans la même optique, il peut être nécessaire de totalement changer sa façon de filmer pour des plateformes comme Snapchat et Twitter.

De plus en plus de réseaux sociaux prennent en charge la lecture native des vidéos, ce qui témoigne du succès grandissant de ce média. Snapchat, Facebook, Instagram et Twitter proposent tous leurs propres fonctionnalités de lecture, tandis que d’autres plateformes, comme Youtube, sont entièrement dédiées à la vidéo. La vidéo en live streaming n’est pas en reste, avec Periscope, YouTube ou encore Facebook, qui a récemment mis à jour l’algorithme de son fil d’actualité pour mettre en avant les vidéos en direct.

Facebook a d’ailleurs expliqué dans une publication sur son blog : « Suite au succès grandissant de la vidéo en direct, nous considérons ce média comme un type de contenu à part entière — distinct de la vidéo traditionnelle — et travaillons actuellement à son intégration ciblée dans le fil d’actualité des utilisateurs. »

7. Utilisez une application de montage pour gommer le superflu

Votre intervenant a-t-il été hésitant au début ? A-t-il pris son temps pour se lancer ? Votre vidéo contient-elle des erreurs de diction ou une qualité audio en dents de scie ? Pour sublimer le côté professionnel de votre travail, vous devrez impérativement supprimer tous ces petits faux-pas.

Si votre montage s’annonce assez simple, comme joindre plusieurs clips vidéo et ajouter des titres, iMove, Windows Movie Maker ou l’application de montage de Youtube feront tout à fait l’affaire. Si vous souhaitez obtenir un résultat plus dynamique, nous vous conseillons d’utiliser Adobe Premiere Elements, Final Cut Pro X ou Sony Vegas.

Pensez à filmer votre vidéo sous plusieurs angles, de cette façon vous disposerez de nombreux plans intéressants lors du montage.

8. Ajoutez des sous-titres ou du texte à l’écran

Même si naïvement, on aimerait bien penser que les internautes regardent avant tout des vidéos lors de leur temps libre, c’est en vérité au travail que cette activité est la plus populaire. Si le message de votre contenu n’est pas compréhensible seulement grâce à son visuel, nous vous conseillons d’y ajouter des sous-titres. Ainsi, avec ou sans son, les spectateurs pourront apprécier le sens du contenu que vous leur proposez.

N’oubliez pas que très souvent, les vidéos publiées sur les médias sociaux sont visionnées sans que le son ne soit activé : sur Facebook, 85 % des contenus sont consultés de cette façon.

9. Captivez l’attention dès les premières secondes

D’après l’agence eBuzzing, leader européen de la publicité vidéo, c’est lors des 5 premières secondes de votre vidéo que tout se joue. Si vous réussissez à captiver vos spectateurs dans ce délai, ils seront bien plus susceptibles d’interagir avec votre contenu et de le visionner en intégralité. Vous savez ce qu’il vous reste à faire : sortez le grand jeu et mettez tout en œuvre pour susciter un vif intérêt.

10. Ne traînez pas en longueur

Bien sûr, il existe des contre-exemples, comme les conférences TED qui, malgré leur durée conséquente, réunissent de nombreux spectateurs sur Youtube. Mais en règle générale, la concision est de rigueur. D’ailleurs, de nombreux réseaux imposent une limite de durée sur leur plateforme : 10 secondes sur Snapchat, 30 secondes sur Twitter et 1 minute tout rond sur Instagram.

Une fois que vous aurez assimilé tous ces conseils, vous ferez des étincelles ! Avant de filmer une vidéo, posez-vous toujours la question suivante : « Comment être sûr qu’elle sera partagée ? »

Vous ne savez pas où trouver la réponse ?

Vos meilleurs alliés sont vos abonnés. Analysez les vidéos qui ont été fortement partagées, déterminez l’origine de leur succès et inspirez-vous-en lors de vos prochaines campagnes.

 

Hootsuite est l’outil idéal pour vos vidéos. Au sein d’une même plateforme, vous pouvez importer, programmer, publier, partager et suivre tout votre contenu. Essayez notre service gratuitement dès aujourd’hui.

En savoir plus